• L'Amour (avec un grand "A", ce sentiment qui fédère les gens au sens large), quelque soit sa forme et sa manière de lier les gens, fraternel, amical ou parental, c'est aimer l'autre pour ce qu'il est, et le faire passer avec soi.

    C'est souvent difficile, car de manière inconsciente, l'amour tend à pousser à l'égoïsme. On tient à l'autre et on voudrait l'avoir pour soi, on aimerait le convaincre à nos idées... Même quand on sait que c'est mal et qu'on en a pas de droit.

    Aimer, d'amour, ou d'amitié c'est parfois devoir laisser partir, une idée souvent douloureuse. Mais on ne peut posséder qui l'on aime, et quand on commence à se l'approprier, le sentiment prend un tour mauvais.

    On n'aime pas pour soi-même.

    Laisser l'autre suivre son chemin est probablement la chose la plus difficile qui soit, et on peut y faire défaut en dépit de toutes bonne volonté, mais avec l'affection va la liberté de choisir.

    Quand j'aime quelqu'un, qu'il s'agisse d'un ami ou d'un compagnon, je sais avoir tendance à devenir envahissante. Je l'ai toujours fait, j'ai toujours tenté de le corriger. Plus je suis proche de quelqu'un, plus je perds de vue la frontière entre sa vie et la mienne.

    Il y a quelques personnes pour qui je pourrais tout plaquer, et prendre le premier train au mépris des conséquences, de l'heure, du temps, rien que pour essayer de leur rendre le sourire, mais hélas, de ces gens-là, j'ai la mauvaise habitude d'attendre une réciproque que je ne suis pas en droit de demander.

    On aime pas les autres pour soi-même.

    Aimer, c'est aussi savoir laisser vivre, et laisser partir.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :