• ...

    Ne m'appelle plus "grande soeur", s'il te plaît.

    N'utilises plus ces mots dont tu ne maîtrises ni le pouvoir, ni le poids.

    Car si c'est bel et bien ce que je suis pour toi,

    aucun discours n'aura autant de poids que des actions sincères.

    Si c'est ainsi que tu te considères par rapport à moi,

    comme une soeur ou un frère, cesses de me promettre la lune.

    Je n'attends rien d'une parole rapidement donnée.

    Il y a longtemps que pour moi, les promesses n'ont plus d'effet.

    Si à tes yeux je représentes cette aînée

    dont tu me donne le titre, montres-t'en digne,

    car la fraternité n'est pas que recevoir, elle signifie aussi "donner".

    Elle signifie "partager".

    Si tu me laisse de côté, si tu m'oublie,

    si par facilité tu me repousse, me renie,

    nos liens se romperont en dépit des mots, de leur volonté.

    Ne m'en veux pas d'être assez fragile pour pouvoir me briser.

    Je peux être cette épaule qui toujours accueillera les pleurs ou tes confidences.

    Je peux être cette oreille qui écoutera tes secrets en toute confiance.

    Je peux être ce coeur qui étanchera les chagrins de sa compassion.

    Mais tout effort vaut rétribution.

    C'est une loi universelle.

    On ne peut prendre indéfiniement sans retour de manivelle.

    Si tu t'engages sur cette voie, saches bien tout ceci,

    Que les plus grands cadeaux ont leur contrepartie,

    Je ne te demanderai jamais beaucoup, rien qu'un peu de loyauté,

    un fond de tendresse, un brin de complicité

    Et plus que tout autre chose, de la sincérité.

    Aucune promesse, juste des actions

    Et au grand jamais un abandon.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Septembre 2013 à 00:34

     

     

    Une bien triste chanson... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :