• [Actualité] Anorexie: les sites pro-ana désormais interdits

    ...Et j'ai poussé un soupir de soulagement. Ça y est, enfin une loi comprend-elle un amendement qui interdit l'incitation à l'extrême maigreur!

    Je devine des sceptiques qui vont grimacer derrière leur écran, pour en avoir lu d'autres blâmer cet interdit. Mais ce n'est pas un jeu.

    Je sais que certains confondent anorexie et minceur morphologique (qui n'est pas cultivée ni maladive), que d'autres ont hurlé à la destruction de libertés. La liberté de se rendre malade en est-elle vraiment une?

    L'anorexie tue chaque année, et toutes les anorexiques se croient un peu plus malines que les autres pour se garder en vie... Malheureusement, ce n'est pas comme ça que ça marche.

    Pour illustrer la question, j'ai tapé "pro ana" dans Google, même si je savais ce que j'y lirais... Mes recherches ont dépassé (en mal) mes espérances... (je ne copierai pas le lien ici car il n'est pas question que je fasse la moindre promotion de ce genre de choses, de près ou de loin)

    Une phrase d'une pro-ana m'a interpellée (plus que les autres on va dire) ": "le seul moyen de guérir une pro-ana, c'est de lui crever les yeux, parce que la guérison, c'est la minceur".

    Ça y est, vous le sentez le malaise?

    Et si je pouvais répondre à cette jeune fille, je lui dirais que la guérison, c'est l'acceptation de soi peu importe sa morphologie, qu'elle ne sera pas laide en raison du poids qu'elle pèse, quel qu'il soit, mais qu'elle pourrait bien s'enlaidir par ses Troubles du Comportement Alimentaire. (Par ailleurs, pour quelqu'un qui revendiquait sa maladie comme une liberté, cette mamzelle ne respirait ni l'équilibre ni la joie de vivre...) Sur ce blog très perturbant, l'internaute de passage pouvait danser une valse à deux temps quand de manière complètement dichotomique sa propriétaire faisait tantôt l'apologie de son TCA, notamment en organisant des "pro ana games", en vantant la beauté des "princesses anorexiques", et de l'autre en revenant jouer la prudence et le politiquement correct "l'anorexie c'est mal, ne fais pas comme moi"...

    Si un adulte stable en tirerait des conclusions qu'effectivement, la blogueuse n'est pas au mieux de sa santé mentale/physique et que ce n'est pas un exemple à suivre, de voir rabâché que seule la maigreur est la solution à des jeunes mal dans leur peau revient à peu près à tendre un flingue à un suicidaire.

    Au passage, à toi, demoiselle qui te dit "libre" de par tes TCA, explique-moi en quoi tu "contrôle ta vie" en contrôlant tes calories? Parce que moi, ce que je vois en te lisant, c'est que c'est ton obsession qui te contrôle, qui a entièrement fait main basse sur ton existence et qui t'empêche de vivre quoi que ce soit hors du spectre des TCA. Ça n'a rien d'une liberté, l'illusion, c'est de penser que tu maîtrise quoi que ce soit à travers ta maladie, et vu de l'extérieur, c'est un constat aussi triste que catastrophique.

    Ceci dit, cette personne n'ayant pas posté depuis plus de deux ans, j'avoue m'être demandée si elle était toujours de ce monde...

    Bref...

    Moi je soutiens cet amendement. Même s'il n'empêchera pas les troubles alimentaires d'exister, il pourra au moins en limiter l'impact.

    A quoi servent les lois sinon à protéger les gens, à leur offrir un encadrement officiel sur lequel ils peuvent s'appuyer en cas de problème?

    Les lois sont là pour protéger les plus faibles, et mesdemoiselles, souffrir de TCA c'est être faible, peu importe comment vous vous sentez.

    Je sais de quoi je parle. Il y a dix ans, j'étais dans le clan des anorexiques.

    Certes, ce n'était pas de l'anorexie mentale dans la mesure où j'ai admis tout de suite ma maladie, où je n'en faisais pas une force mais un problème à résoudre, et où je me suis battue dès le départ pour en sortir. Cela a tout de même pris des mois. Cela a tout de même impliqué un passage à 38kg, et une batterie de répercutions directes et à long terme sur ma santé. Alors croyez bien que lorsque je dis que les TCA sont dangereux, je sais exactement de quoi je parle...

    Il n'y a pas de gagnants à ce genre de pari, il n'y a que des victimes qui s'ignorent.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :