• [Actualité] J'ai été déçue par le choix d'une Hermione noire, suis-je intolérante?

    Récemment, le casting pour la suite théâtrale d'Harry Potter "Harry Potter and the cursed child" est tombé: Entre un Harry plus roux que Ron (qui ne l'est plus du tout) et une Hermione qui sera interprétée par Noma Dumezweni, les réactions ont fait débat entre les pro et les anti.

    [Actualité] J'ai été déçue par le choix d'une Hermione noire, suis-je intolérante?

    ... Et des deux côtés, elles ont été agaçantes.

    Parce que s'il était prévisible (mais pas heureux) que le choix d'une actrice de couleur ne soit pas du goût de tout le monde, et qu'une frange plutôt intolérante de la population allait se faire plaisir à critiquer, l'autre bord n'a pas été tellement plus ouvert d'esprit en fin de compte.

    Oui, parce que pour tous ceux qui ont trouvé étrange ou ont été déçus pour quelques raisons que ce soit de ce choix, la réponse a été "intolérance, racisme".

    Alors je comprends qu'on ne soutienne pas (encore heureux!) et qu'on condamne les discours prêchant la supériorité blanche quand on est à peu près sain d'esprit, et je suis tout à fait d'accord avec ça!

    Mais nous parlons d'un personnage qui a toujours été représenté blanc sur les couvertures des bouquins, qui a grandi à l'écran sous les traits d'Emma Watson pendant plus de dix ans. Évidemment que pour la plupart des fans, inconsciemment il y avait un conditionnement!

    Et il est difficile de nier ou de gommer une imagerie d'une quinzaine d'années au profit de la réécriture d'un personnage. Bien sûr qu'un personnage se réinvente, mais si l'inverse s'était produit, si Hermione avait été imaginée et illustrée noire au départ et qu'elle devait être interprétée par une actrice blanche, on aurait vu hurler au whitewashing (à raison du reste!).

    Alors on pourra me répondre que les personnages de couleur sont moins représentés et c'est vrai, d'autant qu'il y a un conditionnement culturel qui favorise l'imagerie des personnages blancs. Pour autant, défendre le droit de libre réécriture des personnages c'est justement ouvrir la porte au whitewashing et le légitimer en jouant exactement sur le même argumentaire. Simple histoire de cohérence, il est difficile de condamner d'un côté ce que l'on promeut de l'autre.

    Je suis contre le whitewashing, les personnages blancs étant déjà majoritaires à l'écran, inutile de faire jouer à des acteurs blancs des personnages de couleur (coucou Lili la tigresse du dernier Pan!), mais par principe et par honnêteté intellectuelle, je ne peux pas approuver la politique du "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

    Que Rowling approuve la réécriture de son personnage en disant qu'elle n'a spécifié nulle part sa couleur de peau est pour moi un désaveu puisqu'elle a certainement imaginé Hermione d'une façon, qu'elle a encouragé cette image là plutôt qu'une autre pendant plus de quinze ans. Autant je comprends son appel à la tolérance, autant je ne comprends pas son détachement du personnage initial.

    Quitte à assumer pleinement cette décision, il y avait plus d'un moyen d'amorcer une transition logique vers une Hermione de couleur, en l'intégrant dans le scénario de la pièce: elle a voulu changer d'apparence pour X raison, elle a échangé de corps avec quelqu'un d'autre, elle s'est régénérée comme une Timelady etc. Il y avait mille façons de l'expliquer, de l'introduire, de faire en sorte que les deux versions concordent et de contenter les fans tout en donnant du poids à l'Hermione enfant et à l'Hermione adulte. Cela serait revenu à assumer entièrement ce changement plutôt qu'essayer de le passer en douce en mettant le public dans la position "si tu ne valide pas tu es méchant".

    Mais là non. C'est juste lancé gratuitement: "bonjour, maintenant Hermione est noire, après tout on a jamais précisé qu'elle était blanche, place à l'imagination! Have a nice day". Et d'attendre que ça se passe tout seul derrière...

    Non.

    Non et non.

    Bêtement, au nom de la simple cohérence (oui j'aime les gros mots, hein Moffat?) non. Ce n'est pas tant le changement d'origines ethniques du personnage qui pose problème que la façon dont c'est présenté au public. "Expliquer? Pourquoi? c'est comme ça et si vous n'aimez pas, vous êtes intolérant".

    Sans vouloir me jeter des fleurs, je ne pense pas être quelqu'un d'intolérant, et j'ai été déçue. Pas qu'Hermione soit noire, mais d'avoir été prise en otage dans un chantage affectif "si tu es quelqu'un de bien, tu valideras" pour accepter ce changement. J'aurais préféré être convaincue avec une belle amorce scénaristique qui aurait tout clarifié, que par une tentative de culpabilisation.

    Et ça me plombe le moral de penser que j'abonde dans le même sens que ceux et celles qui vont rejeter ce changement pour des raisons racistes. Seulement voilà, je n'ai pas aimé être dans les "bas du front" simplement parce que j'ai trouvé dommage le total manque d'accompagnement scénaristique de ce choix audacieux. Je n'ai pas aimé me faire traiter de raciste parce que j'ai exprimé tout ça. Et j'ai été déçue de me sentir jugée, même si je sais qu'avec cette question, je marche sur des œufs...

    C'est dommage.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :