• [Actualité/Société/Féminisme] Allaitement et polémique

    Suite à un témoignage publié sur l'Obs d'une femme refusant de se laisser culpabiliser parce qu'elle compte allaiter son bébé en public sans forcément se cacher ou s'excuser, le débat sur la moralité d'un sein dévêtu est revenu sur le tapis.

    Et j'ai eu le plaisir de croiser entre autre une interlocutrice qui m'a assené que "les féministes radicales voulaient désexualiser le sein", ajoutant au passage qu'une personne ne voyant pas en quoi le sein est sexuel est anormale et a un problème avec son corps et sa sexualité.

    Et d'ajouter derrière une comparaison magnifique "c'est comme si vous disiez que le clitoris n'est pas sexuel et ne sert qu'à uriner".

     

    [Actualité/Société/Féminisme] Allaitement et polémique

    Est-il possible que vous ne sachiez à ce point pas comment vous êtes faites? (si votre clitoris vous sert effectivement à uriner chère madame, je vous recommande de consulter sans tarder l'hôpital le plus proche. Vite.) Et de venir en même temps me donner des leçons sur MA sexualité et MON rapport à mon corps? Lel.

     

    Pour rappel, le sein n'est PAS un organe sexuel (ouais, j'suis une féminiss tavu!), c'est une zone érogène et érotisée, mais il n'est pas indispensable pour faire l'amour. D'ailleurs, les personnes qui ne sont pas cisgenre n'en ont pas toujours, les femmes avec de très faibles poitrines non plus, et malgré tout, cela ne remet pas en question leur sensualité.

    Faire polémique pour un peu de chair dévêtue c'est surtout oublier un tout petit détail: quand madame allaite son nourrisson en catastrophe à la terrasse du café du coin parce que celui-ci hurle à s'en décrocher les poumons, personne ne vous oblige à regarder si le spectacle vous déplaît. Elle n'est pas en train de faire un show pour vous séduire, elle ne vous balance pas ses nichons à la figure, elle ne brandit pas un mégaphone beuglant REGARDEZ-MOI, elle s'occupe de son bébé. Ce qui est le but premier de sa démarche quand même.

    Je sais que j'ai déjà posté un billet sur mon blog sur ce sujet, mais de voir combien les mentalités stagnent m'incitent à me répéter: une femme qui allaite n'est pas indécente.

    J'ai lu un nombre incroyable de messages parlant de "provoque", "d'indécence", j'ai croisé plusieurs fois des mots comme "pudeur", pour finir par tomber sur le fameux "elle ne se respecte pas".

    QUOI?

    Tout ça parce que madame va involontairement vous laisser entrevoir un peu de sa peau dans l'opération consistant à nourrir son enfant, vous la vouez aux Gémonies?

    ET SI VOUS REGARDIEZ AILLEURS?

    Qu'est-ce qui vous oblige à la fixer? Quelles lois inéluctables vous paralysent du globe oculaire que vous soyez à ce point incapable de détourner les yeux pour vous occuper d'autre chose (votre voisinage, vos amis, votre assiette, votre livre, votre café, votre boulot, que sais-je encore)?

    Parce que la dame, elle n'a pas forcément envie de vous montrer ses seins. D'ailleurs, elle ne vous les montre pas, elle s'occupe de son bébé. Et elle a peut-être autre chose dans la tête que de se demander si votre pudibonderie va être écorchée à force de constater que vous vous usez les yeux à scruter pour ensuite lui reprocher cette nudité involontaire!

    Mais voilà, plutôt que de vous occuper de votre vie et de la laisser à la sienne, vous allez lui demander de se cacher, ou d'aller nourrir son bébé aux toilettes comme si c'était un acte honteux (et puis c'est bien connu, rien de mieux que le voisinage des toilettes pour prendre un bon repas!) ou cracher sur son cas en disant qu'elle pollue votre espace.

    Certains poussent la bêtise à comparer d'ailleurs l'allaitement aux besoins naturels pour lesquels il est préférable de s'isoler. C'est sûr qu'on se cache tous pour manger, imaginez la honte si on nous voyait une fourchette à la bouche!

    Et bien sûr, parmi tous ces grands popes des bonnes mœurs, il y a les donneurs de leçons: "'elle n'a qu'à tirer son lait!" "il existe des sous-vêtements spéciaux qui évitent de tout sortir, elle n'a qu'à en acheter!" "il existe des endroits adaptés à l'allaitement, elle n'a qu'à y aller!" etc.

    Sauf que madame n'aura pas forcément le temps d'aller dans un endroit prévu pour s'occuper de bébé, que les sous-vêtements cités coûtent une fortune et ne sont pas adaptés à tout le monde, et que même le tire-lait a ses limites.

    Et surtout, pourquoi serait-ce à la jeune mère de faire tout les efforts?

    Vous voulez qu'on parle de la pudeur? Cette fameuse notion si subjective qu'on en a pas tous la même perception? Cette notion qui consiste à dire "j'ai froid, mets un pull"?

    Si vous voulez que la pudeur de chacun(e) soit respectée, il existe un remède miracle: regarder ailleurs que l'objet incriminé.

    Alors désolée si les méchôntes féminiss vous font peur à militer pour qu'une femme puisse être libre d'allaiter son enfant sans que des mal embouchés lui demandent de partir comme si elle faisait quelque chose de honteux. Rassurez-vous, les féminiss disparaîtront le jour où il n'y aura plus de raisons de militer pour les droits des femmes, et contre des rejets de ce genre. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :