• [Actualité] "Toute la vie", la chanson qui fait débat

    Comme chaque année, les Enfoirés, groupe de stars parrainant les Restos du Coeur a sorti un nouveau titre. Mais cette année, loin de fédérer et de porter un message de solidarité, la chanson divise. Explications.

    On peut dire que Jean-Jacques Goldman s'est planté avec "Toute la vie". Si on passe sur la pauvreté musicale et textuelle (on y reviendra plus tard), le nouvel hymne des Enfoirés a reçu une véritable volée de bois vert pour le message qu'il sous-entends: "jeune, toi qui as toute la vie devant toi, sors-toi les doigts du postérieur et fais-en quelque chose". Outre la mise en scène maladroite dans l'échange entre les "vieux" et les "jeunes", ce discours a t-il sa place dans le répertoire d'un groupe censé parrainer les plus modestes?

    A mon sens, non.

    La plupart des jeunes reçoivent déjà une pression énorme dès l'école, le jeu étant de trouver un métier d'avenir, et malgré les diplômes, le taux de chômage chez les jeunes actifs ne fait que grimper en flèche. Ce qui était sécuritaire, garanti, promis à une époque ne l'est plus. Par ailleurs, l'époque est à l'austérité économique, à la violence (morale, physique), aux montées des extrêmes, des radicalisations, de l'intolérance... Être jeune aujourd'hui, entrer dans ce monde est déjà une épreuve qui demande un certain courage!

    Alors pourquoi vouloir pontifier sur la chance de la jeunesse qui a tout à accomplir?

    Le message serait presque beau s'il n'était pas si maladroit: au lieu de donner de l'espoir à la nouvelle génération en disant "vous avez vos forces, vous pourrez changer le monde, on s'excuse si on a fait des conneries (la pollution par exemple) et on vous soutiendra pour créer des lendemains meilleurs", la chanson ne fait qu'opposer une génération à l'autre. Les deux se répondent en se jetant des reproches à la figure en ce qui ressemble au moins à moitié à un dialogue de sourds (dans la mesure où ils ne se répondent pas à tous les coups)

    Et très franchement, était-ce vraiment aux Enfoirés de prendre cette position? N'auraient-ils pas dû au contraire avoir des mots réconfortants pour ceux qui galèrent? Où sont passés les "aujourd'hui, on a plus le droit ni d'avoir faim ni d'avoir froid?"

    Mais qu'est-ce qui vous est passé par l'occipital honnêtement?

    Et après vous vous plaignez chers Enfoirés que votre texte soit mal compris? Peut-être que quand des millions de personnes l'interprètent toutes à tort, on peut se dire que le message au départ est MAL EXPRIME!

    Mais pour mieux voir de quoi il est question, étudions le texte. La chanson se compose d'un dialogue jeunes/moins jeunes qui dit :

    [Jeunes]

    Des portes closes et des nuages sombres
    C'est notre héritage, notre horizon
    Le futur et le passé nous encombrent
    Avez vous compris la question ?

    [Enfoirés]

    NON

    Vous avez tout, l'amour et la lumière
    On s'est battus, on n'a rien volé

    [Jeunes]
    Nous n'avons que nos dégoûts, nos colères

    [Enfoirés]
    Mais vous avez
    Mais vous avez
    Oui, vous avez

    Toute la vie, c'est une chance inouïe

    [jeunes]
    Toute la vie, c'est des mots, ça veut rien dire

    [Enfoirés]
    Toute la vie, tu sais le temps n'a pas de prix

    [Jeunes]
    Utopie, sans avenir

    [Enfoirés]
    Toute la vie, c'est à ton tour et vas-y

    A ton tour et vas-y
    A ton tour et vas-y
    A ton tour, vas-y

    [Jeunes]
    Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi
    Nous c'est chômage, violence, sida

    [Enfoirés]
    Tout ce qu'on a il a fallu le gagner
    A vous de jouer mais faudrait vous bouger

    Vous avez raté, dépensé, pollué

    [Enfoirés]
    Je rêve ou tu es en train de fumer ?

    [Jeunes]
    Vous avez sali les idéologies

    [Enfoirés]
    Mais vous avez
    Mais vous avez
    Oui, vous avez

    Toute la vie, c'est une chance un défi

    [Jeunes]
    Toute la vie, c'est bidon, ça veut rien dire

    [Enfoirés]
    Toute la vie, tu sais le temps n'a pas de prix

    [Jeunes]
    Utopie, sans avenir

    [Enfoirés]
    Aujourd'hui, j'envie tellement ta jeunesse

    [Jeunes]
    Quel ennui, je l'échange contre ta caisse

    [Enfoirés]
    C'est la vie, la vie qui caresse et qui blesse

    C'est ta vie, vole et vas-y,

    [???]
    Vole et vas-y?

    Bon, alors ça, ça ressemble fortement à une dispute dans la définition: les deux partis se balancent à la figure les griefs que les autres en face leurs inspirent, sauf qu'en bon coup de gueule inutiles, soit ils ne se répondent pas, soit ils snobent ce que les autres apportent au débat. Pour reprendre la chanson point par point:

    Des portes closes et des nuages sombres
    C'est notre héritage, notre horizon
    Le futur et le passé nous encombrent
    Avez vous compris la question ?

    [Enfoirés]

    NON

    Vous avez tout, l'amour et la lumière
    On s'est battus, on n'a rien volé

    La chanson débute sur les jeunes qui expriment une insécurité quant à la vie actuelle. Jusque là, ça se tient. Sauf la dernière phrase "avez-vous compris la question" qui ne fait référence à... aucune question. Mais passons. Que répondent les Enfoirés?

    "On s'est battus, on a rien volé".

    D'accord, mais pourquoi ressentir le besoin de le JUSTIFIER? Et puis les jeunes d'aujourd'hui se battent aussi, pourquoi ne pas leur répondre, pourquoi vouloir légitimer vos acquis (que personne ne remet en question, dans le contexte les jeunes disent en substance "notre avenir ne se présente pas bien"! Et le pire, c'est que c'est assez juste.

    [Jeunes]
    Nous n'avons que nos dégoûts, nos colères

    [Enfoirés]
    Mais vous avez
    Mais vous avez
    Oui, vous avez

    Toute la vie, c'est une chance inouïe

    [Jeunes]
    Toute la vie, c'est des mots, ça veut rien dire

    [Enfoirés]
    Toute la vie, tu sais le temps n'a pas de prix

    Bon, les amis, je vous traduis le message des jeunes: "notre vie est dure, nous sommes aigris" (sous-entendu de devoir nous battre sans espoir de mieux, vision très pessimiste mais qui reflète un mal-être actuel)

    Réponse des Enfoirés: "Oui mais vous êtes jeunes."

    Mais EN QUOI EST-CE QUE CA CHANGE QUELQUE CHOSE? Les jeunes expliquent que leur avenir est bouché, qu'ils ne savent pas comment s'en sortir, quel est l'intérêt de leur dire qu'ils ont pris perpet'? Est-ce qu'il y a vraiment des gens que ça encourage, ce genre de logique? Et en quoi est-ce que c'est censé calmer leurs inquiétudes? Leur apporter des solutions? Ou au moins des pistes de solutions? Avoir "toute la vie", c'est une chance quand on a toutes les cartes en main, mais quand on survit avec des bouts de chandelles, c'est plutôt un combat quotidien! Oui, un combat qui vaut le coup, je suis d'accord, mais en quoi dire "vous êtes jeunes" est-il censé redonner espoir, dissiper les craintes?

    Scoop: je pense que la plupart des jeunes savent sans que leur disent qu'ils ont la vie devant eux. S'ils ne savent pas à l'heure actuelle comment prendre en main leur avenir, ça ne sert à rien de les culpabiliser en leur disant "t'es jeune, secoue-toi, tout reste à faire"!

    [Jeunes]
    Utopie, sans avenir

    [Enfoirés]
    Toute la vie, c'est à ton tour et vas-y

    A ton tour et vas-y
    A ton tour et vas-y
    A ton tour, vas-y

    Là on touche au fond du désespoir avec "utopie, sans avenir". Plus déprimé, ce n'est pas possible. Face à un ado qui tient ce genre de discours, un parent, un prof, un éducateur avec deux sous de bon sens va répondre quoi?

    "Oui, l'avenir est incertain, mais courage, tout n'est pas perdu, il y aura des lendemains meilleurs, il faut y croire. Sois le changement que tu veux pour le monde, appuie-toi sur les autres, ne perds pas espoir, et petit à petit viendra l'embellie"

    Les Enfoirés disent "Vas-y", sous-entendu "c'est ton tour, lance-toi, et démerde-toi". Alors si en substance les deux messages sont proches, il y a la manière de le dire. Et il reste important que les générations post 30 ans NE SE DÉSOLIDARISENT PAS des jeunes. Ces mêmes jeunes qui financeront leurs retraites. La société est faite de soutien, nous comptons les uns sur les autres et ce n'est que justice. Je passe sur le fait que reprocher la précarité et les difficultés de la vie à des galériens de la part d"artistes qui vivent plus que confortablement est quand même fichtrement hypocrite...

    [Jeunes]
    Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi
    Nous c'est chômage, violence, sida

    [Enfoirés]
    Tout ce qu'on a il a fallu le gagner
    A vous de jouer mais faudrait vous bouger

    Là on entre dans mon couplet préféré: La jeunesse parle des conditions de plus en plus difficiles de la société, ce à quoi les Enfoirés reviennent sur le mérite de leurs acquis (pour la deuxième fois depuis le début de la chanson) avec un "oui mais ce qu'on a eut, on l'a gagné, si tu en veux autant, bouges ton cul!"

    De la part d'une génération qui a connu le plein-emploi à une qui ne voit que croître chômage, hausse du coût de la vie et insécurités, c'est carrément fort de café! Une fois encore, le comble de l'ironie revenant au niveau de vie moyen des chanteurs...

    Par ailleurs, ces deux petites phrases ont un sous-entendu assassin: "si vous n'avez pas notre niveau de vie, c'est que vous ne faites rien pour ça". On n'est plus très loin du "celui qui n'a pas une Rolex à 50 ans a raté sa vie"... Le jugement de valeur est aussi terrible qu'arbitrairement stupide et dénote une absence complète de connaissance du sujet. En un mot, c'est un discours de "vieux cons" qui n'ont rien compris au film mais qui veulent pontifier.

    Vous avez raté, dépensé, pollué

    [Enfoirés]
    Je rêve ou tu es en train de fumer ?

    Je parlais de dialogues de sourds plus haut, ces deux phrases vont encore au delà: La jeunesse accuse ses prédécesseurs de lui avoir laissé un monde sali (c'est bien vu). Ce à quoi les Enfoirés répondent "oui mais toi tu fumes".

    QUOI?

    D'une, en quoi le fait qu'il y ait des jeunes qui fument (alors que le tabagisme recule chez les nouvelles générations soit dit en passant) dédouanent les générations précédentes de leurs responsabilités écologiques? Ça n'est PAS une réponse, c'est un renvoi d'accusation aussi mesquin qu'hors sujet. Et au passage, la question de l'écologie est savamment snobée.

    De deux, en quoi fumer implique une responsabilité écologique chez la jeunesse? Ça n'a AUCUN rapport. Au passage, le constat de tabagisme devrait s'appliquer à toutes les générations si on s'engage sur ce terrain.

    Et qu'on parle de tabac ou d'herbe, c'est du pareil au même! Le cannabis n'a pas commencé avec la génération Y!

    En bref, les "adultes" bottent en touche en cherchant un reproche à faire aux jeunes. Bel exemple de maturité et d'intelligence...

    [Jeunes]
    Vous avez sali les idéologies

    [Enfoirés]
    Mais vous avez
    Mais vous avez
    Oui, vous avez

    Toute la vie, c'est une chance un défi

    Dialogue de sourds le retour: Quel est le PUTAIN DE RAPPORT entre l'affirmation des jeunes et la réponse des Enfoirés?

    Est-ce qu'il faut comprendre "oui, on a complètement merdé, on assume totalement et on ne s'excuse même pas, on vous laisse prendre l'avenir comme un défi"? Auquel cas, ce n'est bizarrement pas très glorieux...

    [Jeunes]
    Toute la vie, c'est bidon, ça veut rien dire

    [Enfoirés]
    Toute la vie, tu sais le temps n'a pas de prix

    [Jeunes]
    Utopie, sans avenir

    [Enfoirés]
    Aujourd'hui, j'envie tellement ta jeunesse

    Alors là, on a un exemple typique de la rencontre entre le mal-être des jeunes et l'aigreur de ceux qui ne le sont plus (jeunes), notamment avec le "j'envie tellement ta jeunesse". 

    Vous avez eue la votre, vous l'avez vécue, si vous avez bien fait les choses, en principe, vous ne devriez pas avoir de regrets...

    [Enfoirés]
    Aujourd'hui, j'envie tellement ta jeunesse

    [Jeunes]
    Quel ennui, je l'échange contre ta caisse

    Là c'est carrément un cliché matérialiste prêté aux jeunes prêts à brader leur avenir pour une voiture. Dans les faits, ce n'est pas très étonnant qu'assez peu de jeunes aient apprécié cette chanson qui, en dehors de ne souligner que leurs craintes, leurs mal-être et leurs insécurités les réduit à des stéréotypes qui ne ressemblent à personne...

     

    [Enfoirés]
    C'est la vie, la vie qui caresse et qui blesse

    C'est ta vie, vole et vas-y,

    [???]
    Vole et vas-y?

    Je n'ai littéralement PAS COMPRIS la fin de la chanson. Faut-il prendre le verbe "voler" au sens "envolée", auquel cas nos "vieux cons" sont assez bornés pour n'avoir toujours pas compris la situation en face, ou faut-il y voir une incitation au vol, auquel cas c'est carrément glauque?

    (Oui, je me suis honnêtement posée la question, mais franchement, vu le reste de la chanson, vous me le reprocheriez?)

    Bref, outre la totale cacophonie entre les deux partis qui ne se comprennent pas plus à la fin qu'au début et qui n'ont fait que s'envoyer des joyeusetés à la face, on peut remarquer une belle pauvreté de texte/vocabulaire si représentative des chansons modernes (dont les couplets tiennent souvent à une phrase répétée en boucle jusqu'à la nausée). Sur ce coup, JJG n'a pas signé son meilleur titre! (ceci dit, je ne pensais pas qu'il pouvait faire pire que d'habitude, mais c'est un avis personnel...)

     

    Mais au delà de l'étude de texte, je me demande HONNÊTEMENT comment en ayant chanté ça, les Enfoirés arrivent encore à s'étonner de la réaction des jeunes.

    Ils plaident l'incompréhension. Oui, enfin quand on s'exprime par chanson à des millions de personnes, c'est bien de maîtriser un minimum le principe de communication et de choisir ses mots pour être sûr que le message soit bien compris. C'est un peu la base...

    Bref.

    Vous vous êtes bien plantés.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :