• [Analyse] L'humour, qu'est-ce que c'est?

    A une époque où le mot "humour" est relativement galvaudé pour qualifier tout et son contraire, revenons un peu sur sa définition:

    Merci Larousse:

    humour

    nom masculin

    (anglais humour, de l'ancien français humor, humeur)

    • Forme d'esprit qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ; marque de cet esprit dans un discours, un texte, un dessin, etc. : Raconter ses propres mésaventures avec humour.

     

    • Caractère d'une situation, d'un événement qui, bien que comportant un inconvénient, peut prêter à rire : Il n'a pas été sensible à l'humour de la situation.

    Premier mot important à retenir : ESPRIT.

    Dans le premier cas, l'on comprend assez facilement qu'il s'agit de rire des événements ou d'un caractère comique, pas de provoquer une situation que l'on définirait comme "drôle".

    La seconde partie de la définition décrit la forme passive de l'humour: il s'agit d'événements vécus, comportant un caractère comique que l'on choisit de relever ou non. A aucun moment il n'est évoqué le fait d'événements provoqués. Cela relève non plus de l'humour mais de la pitrerie, un faux succédané d'humour.

    Si j'insiste à ce point sur la définition de l'humour pour bien décrire ce qu'il est et ce qu'il n'est pas, c'est parce que dans l'esprit de beaucoup, l'humour c'est n'importe quoi tant que quelqu'un en rit.

    Le problème, c'est que ce n'est absolument pas le cas.

    Cet article fait suite, je l'avoue à l'actualité avec Rémi Gaillard, et le but est de démontrer la différence entre l'humour et la pitrerie.

    L'humour est une forme d'esprit, à savoir une recherche mentale, une réflexion qui va vouloir mettre en valeur un élément jugé drôle d'une situation. On peut jouer sur la sonorité des mots ou leurs constructions avec les calembours et les contrepèteries, c'est de l'humour. On peut ironiser de manière sombre sur un sujet pour le dédramatiser, c'est de l'humour noir. On peut rire de soi en caricaturant un travers ou un défaut personnel, c'est de l'humour catégorie auto-dérision. On peut rire d'une action en mettant en exergue ses bons et des mauvais côtés, c'est encore de l'humour.

    Mais quand on piège des gens, quand on choisit de les tourner en ridicule, de les mettre dans des situations gênantes sans leurs accords préalables, de les malmener pour faire rire la galerie, là, ce n'est plus de l'humour, c'est une forme de maltraitance.

    Comprendre que les personnes concernées doivent être complices dès le départ, ou ad minima d'accord et prévenues. Comprendre que l'on peut se moquer de ce que les gens font (fond de commerce de la plupart des émission satiriques) mais qu'il peut être cruel de se moquer de ce que les gens sont (surtout quand on ne maîtrise pas correctement l'art de la caricature), et qu'on quitte bien vite le registre de l'humour pour celui de la pique.

    Cela reste possible mais demande un tel doigté pour rester bon enfant et ne pas sombrer dans la gifle gratuite que ce n'est pas à la portée du tout venant.

    C'est l'énorme différence entre "rire avec" et "rire de".

    Le principe du piège est tout à fait comparable au chef de file d'une cour de récréation qui va attraper le gamin qui zézaie ou celui qui louche et lui passer une misère sociale pour faire rire les copains en disant que c'est de l'humour. Cela se passe aux dépends de quelqu'un qui n'a rien demandé, qui en souffrira, et à qui on mettra double peine en lui disant que merde, il faut sourire quoi, c'est de l'humour!

    Au nom de l'humour, on lui explique donc qu'on a tous les droits de lui faire mal, et qu'il est en tort de ne pas en rire.

    Le principe du piège et du "facile" en général fait rire la plupart des gens parce qu'il est grossier, sans finesse, assez bas de plafond et ne demande aucun prérequis intellectuel; un enfant de trois ans rit s'il a un pitre devant lui qui fait n'importe quoi, aux dépends d'un autre ou non. C'est typiquement la gouaillerie d'un gamin qui fait semblant de faire pipi sur quelqu'un pour amuser les copains.

    Sauf que ce n'est pas de l'humour. Cf définition ci-dessus. C'est au mieux de la clownerie bon marché, au pire un comportement crétin.

    La caricature et la satire sont des arts délicats, un jeu d'équilibriste qu'il n'est pas donné à tout le monde de maîtriser. Le principe même de la caricature s'attache normalement à mettre en exergue des caractéristiques données pour faire ressortir exagérément des traits dominants, bons et mauvais. Il ne s'agit ni de blesser, ni d'humilier, ni de rabaisser, mais de jouer au miroir déformant.

    Je n'entrerai pas dans le vaste débat des caricatures détournées de leur fonction première, il y aurait trop à dire pour un seul billet, j'ouvrirai sans doutes un autre article sur le sujet plus tard.

    Toujours est-il que pour revenir au sujet de l'humour, voir n'importe qui qualifier n'importe quoi d'humour parce qu'un mec qui fait semblant de poser une pêche sur un ponton l'a fait rire, c'est comme entendre qu'au nom de la liberté d'expression, on peut dire n'importe quoi, tant pis si on enfreint la loi: c'est ne pas du tout maîtriser les termes et les notions employées.

    L'humour, ce n'est pas rire de tout et de n'importe quoi sans analyse, sans jugement, sans esprit critique. Là encore, un enfant de deux-trois ans est capable d'esquisser un sourire si on lui tire la langue, ça n'a rien à voir avec l'humour.

    L'humour vole un peu plus haut que ça: c'est une réflexion, c'est une recherche, c'est une manière d'enjoliver quelque chose d'amusant pour le souligner, le sublimer, le rendre encore plus drôle.

    J'ai lu tant de fois des gens considérer les vannes faciles comme de l'humour et arguer aux circonspects autour d'eux des "c'est de l'humour meuf, pètes un coup! T'as pas d'humour?"

    Si. Justement. C'est pour ça que je ne ris pas à n'importe quoi.

    Avoir de l'humour, c'est aussi être capable de dissocier un trait d'esprit d'une vague pitrerie, savoir quand on rit avec l'autre, et quand on bascule dans la moquerie gratuite ou la gouaille bon marché, registre pipi-caca-cul pour maternelles. L'esprit s'entraîne à l'humour comme un palais délicat s'initie à la gastronomie: lorsque l'on a un bon niveau de maîtrise, que ce soit pour en faire ou pour le comprendre, on ne rit pas de n'importe quoi sous prétexte que ça portera l'étiquette "humour". De la même manière qu'on ne se délecte pas d'avaler n'importe quoi sous prétexte qu'il y a l'étiquette "nourriture, bon à manger pour toi" dessus.

    Il y a une règle tacite avec l'art de vouloir faire rire: l'amuseur se veut le reflet de ceux qu'il va amuser. Et plus son humour sera fin, recherché, fouillé et subtil, plus il s'adressera à des personnes ayant un niveau de lecture élevé, plus il flattera leur intelligence et leur esprit en s'y adressant directement.

    A contrario, un amuseur qui se contente de faire des prouts avec ses aisselles, d'imiter un bouvier bernois en lui prêtant des comportements de bonobos et de tabler sur le gras, le cul et le pipi-caca s'adressera à des gens ayant une absence complète d'esprit critique et les prendra ouvertement pour des débiles mentaux. Ce que la démarche a de fabuleux, c'est que souvent, ce public applaudit et en redemande.

    L'humour c'est comme l'art: s'il faut que l'on précise explicitement la différence entre une œuvre et le contenu d'une poubelle, c'est un aveu d'échec.

    L'humour ne devrait pas être blessant. Il arrive malgré tout parfois qu'il le soit involontairement. Toutefois, il n'est jamais involontaire d'humilier, de mettre mal à l'aise en ridiculisant une personne pour amuser la galerie.

    Voilà pourquoi "avoir de l'humour" ne signifie pas "rire n'importe comment de n'importe quoi".

    Et c'est pas Dieu qui dira le contraire!

    [Analyse] L'humour, qu'est-ce que c'est?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :