• [Blablabla]La dernière ligne droite!

    Ce qui est bien quand vous faites un mois d'animation, c'est que vous passez d'une semaine à l'autre par des états très différents:

    Première semaine: tout nouveau tout beau: vous êtes motivé, les autres sont cool, les gosses sont chouettes, ça se passe bien et le programme est sympa.

    Deuxième semaine: On garde la pêche: vous êtes motivé, les autres sont cool (avec quelques couacs occasionnels, mais qui n'en fait pas!), les gosses sont chouettes dans l'ensemble ça se passe plutôt bien, et le programme est rigolo.

    Troisième semaine: ça commence à être long: Vous êtes un peu moins motivé, les autres sont un peu moins cool (surtout les deux dont vous devez vous taper le taf parce qu'ils ont manifestement confondu "être animateur CLSH" avec "partir au Club Med"), les gosses commencent à s'énerver/se fatiguer et sont plus durs à gérer, mais vous avez la foi et vous avez déjà fait le plus dur, courage, la ligne d'arrivée n'est plus très loin.

    Quatrième semaine: C'EST LE BORDEL: comprendre par là que toutes les crasses et cata' possibles ont la bonne idée de tomber en même temps pile sur les derniers jours (ben sinon c'est pas drôle!) y compris des impondérables comme le temps pourri (au revoir les sorties) ou des problèmes techniques avec le matos, ou encore ce putain de virus qui vous flanque à plat mais dont la directrice ne veut pas entendre parler parce que d'autres animateurs sont malades, et que toi, t'es un pilier depuis le début donc faut pas déconner, prends un Spasfon et serres les dents... (et tu as vraiment les nerfs quand tu sais que la semaine précédente, une des animatrices est partie en cours de journée pour une migraine sans que ça ne fasse de vague...)

    C'est donc dans cette semaine ô combien motivante que toi, humble animateur fatigué d'être là depuis le début (contrairement à la majorité qui t'entoure) et de gérer à 200% y compris pour les autres, tu tombes malade, tu te traînes, tu dors mal et tu craques un peu quand ton binôme du jour te plante avec tous les gosses pour se faire un jeu avec un autre animateur qui a aussi largué les siens, quand la dir' a mal géré son coup sur les repas et qu'il manque assez de parts pour que tu te rationnes sur les petits pois (et lol, il y a de la viande et pas de plat alternatif pour toi qui es végé! Donc en gros t'as rien mangé), et que, -tant qu'à faire-, le traiteur a en plus oublié de livrer l'entrée...

    Et c'est à cette période bénie où l'organisation générale part tellement en sucette que tu n'as plus de covoiturage et où tu termines (ou commences) donc ces merveilleuses journées par 2,5 bons kilomètres de marche en côte, et sous la pluie, -sinon c'est pas drôle- (quand tu sais que dans la journée, tu feras facilement 10km à piétiner...)

    C'est dans ces moments-là que les jours te semblent vraiment longs, que les distances te paraissent grandir, que les heures sont à convertir en journées (sauf quand il s'agit de tes nuits qui elles seront toujours trop courtes!) et que ta réserve d'énergie chute dangereusement, de concert avec celle de ta motivation...

    Autant la première partie du séjour aura été vraiment chouette, autant les derniers jours auront été vraiment durs...

    Mais ça restera une bonne expérience! On a vraiment une bonne équipe avec une bonne ambiance générale (quand il ne s'agit pas de travail certes, mais c'est important que de base on s'entende tous relativement bien), avec deux anim' un peu tire-au-flanc, mais d'autres franchement géniaux qui rattrapent bien!

    On a eut des gamins juste trop attachants et j'ai déjà versé ma petite larme à dire au revoir vendredi dernier à ceux qui ne reviendront plus. C'était vraiment chou quand même!

    J'ai eut mon lot de dessins/câlins/bisous/mots gentils de la part des bouts de chou, et je vais emporter une belle collection de coloriages et autres œuvres d'art.

    J'ai marqué des points -je crois- auprès de la direction pour un éventuel poste non pas à la rentrée mais sur les autres vacances, et qui sait plus tard...

    Bref, il y a eut du bon et pas qu'un peu! Là c'est surtout la fatigue qui ternit le tableau.

    Ceci dit, on devrait augmenter en proportion les salaires des animateurs qui font le mois en rajoutant des indemnités de fatigue, parce que je crois bien que mes 50€ journaliers, je les mérite deux fois en ce moment!

    Allez, c'est pas tout ça mais c'est bientôt l'heure de mon avant-dernier jour!

    Souhaitez-moi bonne chance...

     

    [Blablabla]La dernière ligne droite!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :