• [blablabla]Please bless them

    Mon père est écrivain. Ma mère a l'amour du livre depuis toujours.

    Et malgré mes difficultés d'enfance pour m'approprier la lecture et l'écriture, l'un comme l'autre n'ont jamais cessé de me pousser dans les livres, dans l'expression écrite, dans le développement de mon imaginaire, de mes pensées, dans la propension à voyager au gré des lignes.

    Et je les en remercie. Je les en remercie tellement fort...

    Ils m'ont donné les clés vers des mondes nouveaux, m'ont encouragé à créer mes propres univers sans jamais railler leurs imperfections ou la naïveté d'écrits d'enfant. Ils y ont cru et m'ont appris à y croire aussi.

    Qu'importe si je ne suis jamais écrivain, qu'importe si je ne présente jamais mes histoires en édition. J'ai cette richesse, ce pouvoir presque magique de faire naître des personnages, de tout leur donner, de les faire vivre, avec leurs joies, leurs épreuves et leur dépassement d'eux-même.

    Et je sais profiter des univers des autres, m'y évader, vivre avec le protagoniste d'un roman les différentes péripéties qui l'attendent.

    Lire, c'est partager un rêve, voyager sans bouger de chez soi, vibrer, espérer, pleurer, rire. Écrire, c'est permettre de transmettre tout cela, le mettre sur papier, et le partager même avec une seule personne, ou le garder pour soi.

    J'ai fini par assimiler l'écriture comme un super-pouvoir: celui de créer, de donner naissance à une infinité de possibilités, d'univers, d'histoires, de personnages, en jouant sur les nuances, les alchimies, les philosophies, les événements. Une gamme de couleurs infinie pour une toile sans limites.

    Et pourtant... Mon verbe s'est tari quand j'en ai eu besoin. Je cherche encore mes mots, moi qui évolue pourtant à travers eux dans un contexte familier.

    Il y a tant de choses que j'aimerais dire à tant de gens, tant d'espoir que je voudrais raviver, tant d'amour que j'aimerais transmettre, tant de courage que je souhaiterai communiquer. Si les mots avaient un pouvoir supplémentaire, dans leur infinie complexité, j'aimerais qu'ils m'aident à transmettre mon amitié, ma force, mon soutien à ceux que j'aime, particulièrement lorsqu'ils traversent des épreuves difficiles.

    J'aimerais que le verbe me donne le pouvoir de leur transmettre un peu de mon énergie, beaucoup de ma tendresse, pour leur redonner courage, les réchauffer, leur faire savoir aujourd'hui et pour longtemps qu'ils ne sont pas seuls. Les entourer d'une étreinte réconfortante et leur dire que je les aime.

    Pourquoi est-ce si difficile à retranscrire...Je vous aime.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :