• [Blablabla]Un jour (peut-être) mon prince viendra... ou pas?

    [Blablabla]Un jour (peut-être) mon prince viendra... ou pas?

    Il y a cette question que toutes les célibataires qui prennent une longue peine se posent un jour "mais pourquoi ne trouvé-je pas chaussure à mon pied?" De l'escarpin à la Rangers, on a toutes l'espoir de trouver un jour le modèle qui nous convienne...

    Et en général, plus on est célibataire longtemps et plus on doute de sa potabilité sur le marché de la séduction. Ceci étant du reste un cercle négatif, car plus on doute et se méprise, et moins l'on attire! C'est vrai que moi, une fille qui se prend la tête sur son capital d'attirance aura tendance à me faire un peu battre en retraite, même si en dedans, j'aurais un grand élan de compassion pour ce qu'elle traverse. Idem pour ces messieurs, parce que ce n'est clairement pas très vendeur...

    Alors quoi? Pourquoi est-ce que les célibataires le sont?

    [Blablabla]Un jour (peut-être) mon prince viendra... ou pas?

    J'aurais tendance à dire "parce qu'elles sont prudentes/ne prennent pas n'importe qui/quoi par dépit" (si si, cette tendance existe et elle est même tristement courante, avec tout ce que cela implique de conséquences pas toujours heureuses...)

    Moi je pourrai rompre mon célibat si je le voulais! Monsieur Agénor serait ravi que je cède enfin à ses avances, entre autre... Et aussi l'homme marié qui essaie de m'inviter à sortir dès qu'il en a l'occasion, le brave sexagénaire qui tente de me faire comprendre de manière détournée que je lui plaît... Mais pas de mâle qui me corresponde à l'horizon.

    [Blablabla]Un jour (peut-être) mon prince viendra... ou pas?

    Alors, il est vrai que si l'on se focalise sur le négatif, pour l'instant, je serais en droit de dire que je n'attire "que des cas" -comprendre, pas le représentant masculin de ma complémentarité. Et du côté féminin... on va dire qu'il y a trop d'incertitudes sur le décryptage des attitudes des éventuelles princesses...

    Mais en fait, c'est une question de nature. Pas d'attirer les cas, hein! Mais de chercher -sans vraiment chercher- et d'attendre encore. Comprendre par là que je sais surtout ce que je ne veux pas, et à peu près ce que j'aimerais: quelqu'un qui partage ma philosophie pour de vrai.

    Quelqu'un pour qui "décroissance", "écologie", "empathie", "solidarité" et "respect" ne soient pas juste des mots vides de substances mais des valeurs au quotidien. Quelqu'un qui ait la profondeur de voir au delà de la surface des choses. Quelqu'un qui souhaite changer les choses à son échelle  et dans la mesure de ses moyens. Quelqu'un qui casse les codes, néglige les modes et suive son propre chemin, sans se préoccuper des sentiers battus et du pré-mâché.

    Quelqu'un qui ait du coeur et de l'esprit, des rêves à mener loin, et assez d'humour pour ne pas céder au fatalisme.

    Quelqu'un comme moi, qui assume d'être un OVNI dans une société hyper-conventionnée, sans jouer sur la provocation pour autant, mais qui soit juste... lui. Ou elle. En faisant fi des étiquettes, des jugements, du mépris et des brimades.

    Je ne veux pas quelqu'un de parfait, je veux quelqu'un d'humain. Peut-être mes attentes sont-elles malgré tout trop élevées pour le monde moderne lorsque je les relis, mais je n'attends pas un chevalier blanc, juste un/une autre marginal(e) qui recherche la même chose que moi.

    [Blablabla]Un jour (peut-être) mon prince viendra... ou pas?

    Un jour peut-être, mon prince ou ma princesse viendra.

    Ou pas.

    Mais j'attends quand même un peu, au cas où...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :