• [coup de gueule] Derrière la philosophie, l'imposture

    Une fois n'est pas coutume, il sera ici question d'une page mal nommée "questions philosophiques et psychologiques".

    Pourquoi mal nommée? Parce que l'ensemble des contenus sont orientés vers la chrétienté. Et pas la plus ouverte soit dit en passant. D'ailleurs, la vanité de cette page (et de son administrateur) va jusqu'à redéfinir la philosophie à sa sauce, accrochez-vous bien: l'amour de Jésus. Oui, parce que c'est bien connu, la sagesse ne peut s'exprimer qu'en Jésus et en lui seul. (Et la notion de concept non personnifié vient de se prendre un high-kick)

    D'ailleurs, la description de la page n'hésite pas à tomber dans l'auto-flagellation avec d'un côté la grandeur divine et de l'autre la médiocrité humaine.

    Difficile de prendre un débat au sérieux avec une base pareille...

    ***

    Petit rappel: En soi, la philosophie n'est pas nécessairement athée, mais lorsqu'un support quelconque essaie de déguiser en philosophie des idées et des principes qui n'ont rien à voir pour essayer de les instiller à ses lecteurs, cela devient de la propagande.

    Vous savez, il ne suffit pas d’aligner des sophismes et des tournures un peu pompeuses pour faire de la philosophie.

    Et la philosophie ne prétend pas détenir la Vérité. C'est une quête de sagesse, de réflexion, c'est la recherche du débat qui n'atteint pas de réponse définitive. En philosophie "oui" vaut autant que "non", tout dépend par quel angle on approche le débat. En aucun cas, le philosophe ne peut affirmer catégoriquement avoir raison.

    Alors comprenez-moi bien, chers administrateurs de cette page que lorsque vous prétendez que la seule science qui vaille est divine, que les seuls vrais scientifiques qui vaillent sont ceux qui croient en Dieu, que lorsque vous écrivez ou partagez des contenus faisant l'apologie de la soumission de la femme à l'homme et du schéma de la famille "traditionnelle", cela n'a strictement rien à voir avec la philosophie. Ce n'est que le reflet de vos convictions, qui vous sont toutes personnelles. Et s'il est vrai qu'il vous appartient de croire ce que vous voulez, là vous trichez sur la marchandise. Et vous véhiculez des messages dangereux.

    Ah, et citer l’Ecclésiastique trois fois par jour pour mettre en avant ses pendants les plus misogynes est quelque peu suspect.

    Sur votre page, entre les lignes ce qu'une personne avec un peu de recul et de réflexion peut voir, c'est du militantisme contre le travail des femmes, la peur de l'horoscope, du rock et de la liberté qui sont décrits tour à tour comme égoïstes ou sataniques. J'y ai même croisé un article enjoignant les femmes battues à pardonner (!) à leurs conjoints violents au nom de l'amour, et véhiculant cette idée aussi fausse que dangereuse que l'on peut transformer un conjoint violent en l'aimant assez fort, que fuir est un acte de défaite et qu'une relation harmonieuse peut naître d'une relation violente. Voir que la violence est quelque chose d'ordinaire même entre amis et renforce les liens.

    Là nous avons passé la barre de la page orientée misogyne pour atteindre le paroxysme du malsain et du dangereux. Le tout badigeonné de pseudo réflexion soit-disant philosophique (mais ne souffrant aucune contradiction étrangement...)

    Donc, je ne saurais trop vous suggérer de renommer votre page en "dogme chrétien et réflexions", ce qui serait un peu plus honnête sur le fond et la forme.

    Et si vous voulez convertir en ayant bonne conscience, faite-le ouvertement, sans essayer de vous cacher derrière une pseudo-réflexion. Ce sera nettement plus franc qu'essayer de vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas.

    Quoique non, mieux: si vous voulez rendre service à tout le monde, merci de fermer ce ramassis d'horreurs.

    Sans surprise, je vous apprends que je me suis désabonnée de votre page.

     

    P.S: Ah, et n'essayez pas trop de vous acheter une humilité dans votre description en prétendant libérer la philosophie, affirmer que vous avez raison et que vous êtes forcément dans le vrai en parlant de Dieu est du dernier degré d'orgueil.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :