• "De culture chrétienne", le contournement de la laicité

    Régulièrement, dans les sujets ayant trait à la laïcité (qui pour mémoire est la liberté de cultes sans prévalence dans un pays qui a dissocié politique et religion), on trouve des gens pour dire "oui mais là c'est pas pareil, la France est de culture chrétienne".

    Oui... et non. La France est de culture beaucoup de choses, la chrétienté en fait partie, mais pas que. Historiquement, la France a aussi longtemps été païenne (probablement plus longtemps qu'elle n'a été chrétienne), pourquoi ne pas revendiquer le paganisme comme un fleuron culturel...? Pourquoi ne pas mettre à l'honneur les fêtes de Beltaine ou de Samain si l'on se targue du "culturellement correct"...?

    Attention, il ne s'agit pas de renier aux chrétiens le droit d'exister! Mais de ne pas leur donner de privilèges en tablant sur une présumée ancienneté. A ce compte-là, ce sont les néo-païens qui devraient encore avoir la primeur! Mais ce genre de surenchères ne sert à rien.

    La France est un pays Laïc, marqué dans son histoire par la religion, c'est vrai. Pour autant, une religion ne prévaut pas sur l'autre.

    Et il n'y a rien de plus hypocrite quelque part que de défendre la laïcité oui mais de culture chrétienne! Cela pourrait être comparable à défendre le statut de citoyen, oui mais seulement pour les hommes! Soit on met tout le monde au même niveau, soit on cherche un autre terme que laïcité pour expliquer cette idée qu'on est certes tous égaux, mais que certains sont quand même plus égaux que d'autres!

    Et très franchement, il y en a marre de ces personnes qui tentent de récupérer la laïcité pour la travestir en un moyen de faire passer sous le manteau le privilège d'une religion sur les autres (valable pour toutes les religions soit dit en passant). Aujourd'hui, la liberté de conscience, que l'on soit croyant ou non, religieux ou non, athée ou non est un sujet brûlant, on voit des radicalisations de tous crins et du prosélytismes à tous bords.

    C'est justement pour ça qu'il est important de se rappeler que dans un pays où chacun est libre de croire/ne pas croire ce qu'il veut, il y a des concessions à faire. On demande à tous de ne pas afficher de symboles ostensiblement religieux dans les lieux publics/structures de l'Etat, un compromis que beaucoup vivent comme une punition, mais qui a surtout vocation à éviter les conflits.

    Sur le débat des jours fériés historiquement religieux, le bon compromis serait soit d'en accepter pour tous les cultes, soit de ne conserver en jours fériés que ceux qui sont dépourvus de connotation.

    Je sais que ce billet ne plaira pas à tout le monde et qu'il risque d'ouvrir le débat avec certains (je ne vise personne :p ) mais à force de voir brandi le "de culture chrétienne", ça ne passe plus.

    Je suis issue d'une famille de culture chrétienne: cela ne signifie pas que je perpétue, que j'adhère ou que je suis cette culture. Cela ne signifie pas que ma famille me l'impose.

    Nous sommes laïques.

    Si nous sommes capables de l'être à l'échelle d'une famille, c'est bien que c'est possible, non?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :