• [Détente] Sur Facebook il y a...

    Tout ceux qui fréquentent le célèbre réseau social le savent, Fessebouc est un monde à part.

    Et comme tout univers qui se respecte, il est riche d'un biotope bien à lui.

    Nous avons tous dans nos contacts FB:

    - Le végétarien qui partage ses expériences, souvent à grand renfort de photos et de commentaires. Le plus pour toi, c'est que tu sais à présent que la glace plantain/fraise/framboise c'est pas terrible, mais son coulis caseille-mûres par contre te donne de bonnes idées.

    Existe aussi en version flexitarienne et omnivore sous l'intitulé "cuisinier en herbe".

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Non, vraiment, sans façons!"

    - Le bon copain/la bonne copine qui te fait partager ses causes: C'est la force du réseau social, le partage d'infos. Et souvent, cela pousse au militantisme (ce qui en soit est plutôt une bonne chose). On a toute sorte de militants: des sympas, des radicaux, des rigolos, des passionnés, parfois on les apprécie et d'autres... un peu moins, lorsqu'ils partagent sur leur mur des photos de chiots écorchés pour te sensibiliser à lutter contre la cruauté animale. De rien, c'est gratuit.

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Moi aussi je me lève contre le massacre de chatons ha ha ha!"

    - Celui/celle qui flique toutes tes publications: ça c'est une tendance que je pense que tous les usagers de FB ont rencontré ou même pratiqué un jour: la surveillance en ligne. Oh, je te vois toi là dans le coin "non non c'est pas vrai, moi je l'ai jamais fait!" Même quand sur le mur de ta copine Claire/de ton pote Alexandre tu as vu que celui/celle ci déprimait un peu? Ou qu'il/elle partageait une info sur un événement/un livre/un projet génial?

    On l'a TOUS fait je vous dis! Bon, par contre, si la tendance en elle-même est inoffensive, autant éviter de plonger dans l'espionnage industriel. Si si je vous jure. C'est pas cool.

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Tout est okay de mon côté les gars"

    - Celui/celle qui partage des références que personne (ou presque) ne comprend, aussi adepte du "private joke", et qui laisse généralement tout le monde perplexe, sauf la seule et unique personne à qui le statut/la publication était adressé(e)

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Euh... c'est quoi le délire avec les deux ornithorynques?"

    - L'éternel(le) optimiste: son mur est un concentré de sourires, de rayons de soleil, d'énergie et de bonne humeur. C'est généralement une personne précieuse qu'il fait bon fréquenter et qui peut même être "contagieuse" les jours de spleen.

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Ah ah! quel petit rigolo tu fais!"

    - L'éternel(le) pessimiste: la tendance inverse, le/la bon(ne) copain/copine blasé(e) qu'on aime bien, mais qui broie du noir de temps en temps

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    Tu veux un kleenex?

     

    - Le poète/artiste incompris: il écrit, joue, peint, dessine ou fait de la photo, il a parfois du mal à percer mais il s'accroche, il vit pour son art et à travers lui au point de pousser parfois à l'overdose, mais sa persévérance est louable, qui sait s'il ne finira pas par devenir célèbre? Le plus pour toi, c'est que s'il perce, tu pourras frimer à dire "je l'ai connu à ses débuts!"

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "Quoi, comment ça pas assez d'intensité?"

    - Le "oui mais" ou contestataire: c'est le contact que tu connais finalement assez peu et dont tu ne sais jamais trop que penser quand tu le vois venir commenter tout ce que tu suis pour dire exactement le contraire de tes propres arguments/qui critique sans arrêt. Difficile de savoir si c'est un troll ou juste une personne qui aime mettre son grain de sel partout.

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    - Le/la geek/gameur(se): qui suit de très près les dernières sorties jeux vidéos et qui te fais regretter ton petit budget/ton manque de temps tellement il vend bien son sujet. Existe en version rôleplayeur. Le plus pour toi: ta liste de Noël est déjà toute trouvée!

    Peut être transposé en version "bibliophile".

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    "finir Kingdom Hearts je dois"

    Une liste qui pourrait se poursuivre loin, puisque sur FB, on trouve aussi une faune moins rigolote qu'on essaie en général de ne pas avoir dans ses contacts.

    [Détente] Sur Facebook il y a...

    - Le kev1: celui qui écrit en SMS et qui t'explik ke l'orthograf sait de la maide est ke sa serre a rient avec autant d'argument de fond que de soin de la forme. Viol oculaire assuré.

    - La teigne: la personne qui pose son avis et le défend à coups d'insultes (souvent faute d'arguments), généralement agrémentées d'un zeste de paranoïa.

    - Les adeptes de la théorie du complot: ceux qui essaient de vous expliquer que tout le monde vous ment, qu'ils connaissent la vérité, mais que la plupart des moutons préfèrent suivre aveuglément le troupeau que les écouter. Le tout souvent agrémenté de vidéos youtubes dans le même style.

    - Les intégristes: ceux qui n'aiment pas tout ceux qui ne leur ressemblent pas/ne pensent pas comme eux et qui expriment haut et fort leur droit à t'interdire d'exister, toi qui aimes les pâtes au beurre (sale hérétique!) Ils sont souvent multi-phobes et se concentrent beaucoup sur comment les autres devraient vivre selon eux.

    Finalement, FB a ça de commun avec le monde physique qu'on y trouve de tout, du bon et du mauvais. Et avec la distance physique et une modération très approximative, les réseaux sociaux encouragent souvent la parole décomplexée, bonne comme néfaste.

    On peut faire de FB quelque chose d'utile, de sympa, de pratique ou d'accueillant, mais il faut toujours garder un œil sur qui l'on a face à soit.

    Et ne pas accepter n'importe qui ;)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :