• Indiana Jones

    Indiana jones

    Le Projet Lucas/Spielberg:

    Genèse 

    C'est avant la création de Star Wars que George Lucas imagine l'histoire d'un aventurier dont le récit serait inspiré des serials de son enfance  . Ce héros serait un archéologue dont les aventures le mèneraient à la recherche de reliques aux pouvoirs surnaturels  . George Lucas choisit finalement de se concentrer sur son film « galactique » et met de côté son histoire d'aventurier  . Il propose tout de même le projet à Philip Kaufman, un scénariste et réalisateur, qui est aussitôt enthousiaste  . Ils travaillent ensemble sur une ébauche du scénario et c'est Philip Kaufman qui propose l'Arche d'alliance comme centre d'intérêt du film . Au bout d'un mois de travail sur l'histoire, le scénariste est engagé par Clint Eastwood pour son film Josey Wales hors-la-loi et ne peut donc plus travailler sur le film de George Lucas. L'archéologue est de nouveau mis au placard par son créateur qui retourne s'occuper de son space opera.

    Peu de temps après la sortie de Star Wars, George Lucas et Steven Spielberg attendent les résultats du box office sur une plage hawaïenne. C'est après avoir appris le succès du film que Steven Spielberg fait part à son ami de son désir réaliser un film de James Bond, tendant ainsi une perche à George Lucas qui lui rétorque « j'ai mieux! Les Aventuriers de l'arche perdue ». Le projet est relancé pour de bon.

    Pour créer le personnage d'Indiana Jones, Spielberg s'est en partie inspiré de l'œuvre d'Hergé : « une partie d'Indiana Jones provient des livres (de Hergé) », a-t-il commenté. Le sérial (films à épisodes) des années trente-quarante est également une source manifeste de références. Beaucoup de cascades d' Indy sont directement inspirées de celle de Yakima Canutt, entre autres dans Le Retour de Zorro. Steven Spielberg cite aussi, parmi ses influences, L'Homme de Rio de Philippe de Broca.

    Son nom

    George Lucas choisit le nom de Indiana Smith pour son nouveau personnage. Comme pour Chewbacca, c'est son chien qui l'inspire et pour cause, il s'appelle lui-même Indiana. Cette référence sera d'ailleurs reprise dans Indiana Jones et la Dernière Croisade. Cependant le nom de famille ne convient pas à Steven Spielberg, son compère lui propose alors dans la foulée Indiana Jones.

    Les interprètes

    Steven Spielberg pense immédiatement à Harrison Ford pour jouer ce héros digne de Allan Quatermain, mais George Lucas est contre. En effet, en plus de n'être pas favorable à l'idée de reprendre un acteur qu'il a déjà fait jouer, il craint qu'une confusion soit faite entre ce nouveau personnage et Han Solo de Star Wars. Plusieurs acteurs sont alors approchés pour le rôle, dont Nick Nolte et Peter Coyote. Finalement, après un casting plus que concluant, c'est Tom Selleck qui est choisi pour incarner l'aventurier. Mais il doit finalement refuser le rôle à cause de son contrat qui le lie à la série Magnum. Après ce faux-bond, Steven Spielberg persuade George Lucas que Indy est taillé pour Harrison Ford. L'acteur et le réalisateur sont mis en relation par George Lucas et malgré l'hésitation de signer pour trois films, l'acteur accepte l'offre. Indiana Jones est né.

    Dans le prologue de Indiana Jones et la Dernière Croisade, River Phoenix incarne Indiana Jones à 13 ans. Plusieurs acteurs prêtent ensuite leur traits à l'archéologue à différents âge dans la série télévisée Les Aventures du jeune Indiana Jones, les principaux étant Corey Carrier (9-11 ans), Sean Patrick Flanery (17-21 ans) et George Hall (93 ans).

    Films

    • Les Aventuriers de l'arche perdue (Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark, Steven Spielberg, 1981) avec Harrison Ford
    • Indiana Jones et le temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom, Steven Spielberg, 1984) avec Harrison Ford
    • Indiana Jones et la dernière croisade (Indiana Jones and the Last Crusade, Steven Spielberg, 1989) avec Harrison Ford et River Phoenix
    • Et  l'intru dans le jeu de de la Trilogie Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull, Steven Spielberg, 2008) avec Harrison Ford

    Les Synopsis

    Les Aventuriers de L'Arche Perdue: 

    Indiana jones

    Date de sortie cinéma : 16 septembre 1981
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 13 mai 2008

    Réalisé par Steven Spielberg

    Casting:

     

     

    • Harrison Ford : Docteur Henry 'Indiana' Jones
    • Karen Allen : Marion Ravenwood
    • Paul Freeman : René Belloq
    • Denholm Elliott : Marcus Brody
    • Ronald Lacey : Toht
    • John Rhys-Davies : Sallah
    • Alfred Molina: Sapito
    • Anthony Higgins : Gobler
    • Fred Sorenson : Jock
    • Wolf Kahler: Dietrich

     

    Histoire:

    1936. Parti à la recherche d'une idole sacrée en pleine jungle péruvienne, l'aventurier Indiana Jones échappe de justesse à une embuscade tendue par son plus coriace adversaire : le Français René Belloq.
    Revenu à la vie civile à son poste de professeur universitaire d'archéologie, il est mandaté par les services secrets et par son ami Marcus Brody, conservateur du National Museum de Washington, pour mettre la main sur le Médaillon de Râ, en possession de son ancienne amante Marion Ravenwood, désormais tenancière d'un bar au Tibet.
    Cet artefact égyptien serait en effet un premier pas sur le chemin de l'Arche d'Alliance, celle-là même où Moïse conserva les Dix Commandements. Une pièce historique aux pouvoir inimaginables dont Hitler cherche à s'emparer...

    ***

    Le Temple Maudit

    Indiana jones

    Date de sortie cinéma : 12 septembre 1984
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 13 mai 2008

    Réalisé par Steven Spielberg

    Casting:

    • Harrison Ford : Docteur Henry 'Indiana' Jones  
    • Kate Capshaw : Willie Scott
    • Jonathan Ke Quan : Demi-Lune
    • Amrish Puri : Mola Ram
    • Roshan Seth : Chattar Lal
    • Philip Stone : Le Capitaine Blumburtt
    • Dan Aykroyd : Weber
    • Roy Chiao : Lao Che
    • David Yip : Wu Han
    • Ric Young : Kao kan

    Histoire:

    L'achéologue aventurier Indiana Jones est de retour. Il poursuit une terrible secte qui a dérobé un joyau sacré dôté de pouvoirs fabuleux. Une chanteuse de cabaret et un époustouflant gamin l'aideront a affronter les dangers les plus insensés au coeur d'une Inde d'une autre époque... Bijoux, toiles d'araignées et aventures au programme...

    La Dernière Croisade

    Indiana jones

    Date de sortie cinéma : 18 octobre 1989
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 13 mai 2008

    Réalisé par Steven Spielberg

    Casting:

    • Harrison Ford: Docteur Henry 'Indiana' Jones
    • Sean Connery : Professeur Henry Jones Sr.
    • Denholm Elliott : Marcus Brody
    • John Rhys-Davies: Sallah
    • Julian Glover : Walter Donovan
    • Alison Doody : Docteur Elsa Schneider
    • River Phoenix: Le jeune Indiana Jones
    • Michael Byrne : Vogel
    • Kevork Malikyan : Kazim
    • Robert Eddison: Le Chevalier

    Histoire:

    L'archéologue aventurier Indiana Jones se retrouve aux prises avec un maléfique milliardaire. Aux côtés de la cupide Elsa et de son père, il part à la recherche du Graal.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Retour vers le futur

    Retour vers le Futur

    Date de sortie cinéma : 23 octobre 1985
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 21 juin 2006
    Réalisé par Robert Zemeckis

    Casting
    • Michael J. Fox: Marty McFly
    • Christopher Lloyd : Dr. Emmett L. 'Doc' Brown
    • Lea Thompson : Lorraine Baines-McFly
    • Crispin Glover : George McFly
    • Thomas F. Wilson: Biff Tannen
    • Claudia Wells (II): Jennifer Parker
    • Marc McClure : Dave McFly
    • Wendie Jo Sperber : Linda McFly
    • George DiCenzo : Sam Baines
    • Frances Lee McCain: Stella Baines

    Synopsis :

    1985. Le jeune Marty McFly mène une existence anonyme auprès de sa petite amie Jennifer, seulement troublée par sa famille en crise et un proviseur qui serait ravi de l'expulser du lycée. Ami de l'excentrique professeur Emmett Brown, il l'accompagne un soir tester sa nouvelle expérience : le voyage dans le temps via une DeLorean modifiée. La démonstration tourne mal : des trafiquants d'armes débarquent et assassinent le scientifique. Marty se réfugie dans la voiture et se retrouve transporté en 1955. Là, il empêche malgré lui la rencontre de ses parents, et doit tout faire pour les remettre ensemble, sous peine de ne pouvoir exister...

    ***

    Retour vers le Futur II

    Retour vers le Futur

    Date de sortie cinéma : 20 décembre 1989
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 17 janvier 2006
    Réalisé par Robert Zemeckis

    Retour vers le Futur

     

    Casting

    • Michael J. Fox : Marty McFly / Marty McFly Jr. / Marlene McFly
    • Christopher Lloyd: Dr. Emmett L. 'Doc' Brown
    • Lea Thompson : Lorraine Baines-McFly-Tannen
    • Thomas F. Wilson : Biff Tannen / Griff Tannen / Grand-mère Tannen
    • Elisabeth Shue : Jennifer Parker
    • James Tolkan : Mr. Strickland
    • Jeffrey Weissman : George McFly
    • Billy Zane: Match
    • J.J. Cohen : Skinhead
    • Casey Siemaszko : 3-D

    Synopsis

    Lors de son premier voyage en 1985, Marty a commis quelques erreurs. L'avenir qu'il s'était tracé n'est pas si rose, et son rejeton est tombé sous la coupe du voyou Griff Tannen, qui veut régner sur la ville. En compagnie de son ami Emmett "Doc" Brown et de sa fiancée Jennifer, Marty va devoir entreprendre un voyage vers le futur, pour tenter de donner un peu plus de moralité à son héritier. Un voyage aux conséquences dramatiques...

    ***

    Retour vers le Futur III

    Retour vers le Futur

    Date de sortie cinéma : 18 juillet 1990
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 13 octobre 2009
    Film déjà disponible en Blu-ray depuis le : 30 novembre 2010

    Réalisé par Robert Zemeckis

     Casting

    • Michael J. Fox : Marty McFly / Clint Eastwood / Seamus McFly
    • Christopher Lloyd: Dr. Emmett L. 'Doc' Brown
    • Thomas F. Wilson: Biff Tannen / Buford 'Molosse' Tannen
    • Mary Steenburgen: Clara Clayton
    • Lea Thompson : Lorraine McFly / Maggie McFly
    • Elisabeth Shue : Jennifer Parker
    • James Tolkan : Marshall Strickland
    • Matt Clark (II): Chester, le tenancier
    • Hugh Gillin : le maire Hubert
    • Marc McClure : Dave McFly

    Synopsis

    Après son voyage mouvementé entre passé, présent et futur, Marty McFly apprend par une lettre vieille de cent ans que son vieil ami Emmett "Doc" Brown se serait crashé en 1880 au volant de sa DeLorean, restant ainsi prisonnier du far-west, sous la menace de Buford "Molosse" Tannen qui s'est juré de le tuer. Il n'a que cinq jours pour retrouver Doc et le ramener vivant vers le présent...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

    big fish

    Date de sortie cinéma : 3 mars 2004
    Film déjà disponible en DVD depuis le : 5 mai 2006
    Film déjà disponible en Blu-ray depuis le : 6 mars 2007

    Casting

    • Ewan McGregor : Edward Bloom jeune
    • Albert Finney : Edward Bloom
    • Billy Crudup: William Bloom
    • Jessica Lange: Sandra
    • Alison Lohman: Sandra jeune
    • Helena Bonham Carter : Jenny et la sorcière
    • Danny DeVito : Amos Calloway
    • Steve Busceme : Norther Winslow
    • Marion Cotillard : Josephine
    • Robert Guillaume: le Dr. Bennett
    • Matthew McGrory: Karl

     

    big fish

    Synopsis :

    L'histoire à la fois drôle et poignante d'Edward Bloom, un père débordant d'imagination, et de son fils William. Ce dernier retourne au domicile familial après l'avoir quitté longtemps auparavant, pour être au chevet de son père, atteint d'un cancer. Il souhaite mieux le connaître et découvrir ses secrets avant qu'il ne soit trop tard. L'aventure débutera lorsque William tentera de discerner le vrai du faux dans les propos de son père mourant. La rétrospective de la vie d'Edward Bloom se présente alors comme une aventure permanente colorée et pleine de surprises. La romance avec son épouse, ses voyages improbables, le spectateur se perd tout autant que William dans la fantasmagorie délicieuse de la vie de son père. Personnages incroyables et touchants, ce film a la patte de Burton en version acidulée (on ne retrouve pas l'atmosphère sombre propre au réalisateur). Un excellent film très poétique.

    " Pour votre père, il existe deux femmes: votre mère... et toute les autres"

    Jenny

     

    big fish

    Déclaration à Sandra

     

    big fish

    Première rencontre au Cirque

     

    big fish

    Jenny et la ville de Spectre

     

    big fish

    Les soeurs siamoises

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Arrietty, le petit monde des chapardeurs

    Arrietty

    Arrietty, le petit monde des chapardeurs (借りぐらしのアリエッティ, Karigurashi no Arrietty , litt. « Arrietty qui vit en se faisant prêter des choses ») est un film d’animation japonais du Studio Ghibli sorti au Japon le 17 juillet 2010  .

    Il est réalisé par Hiromasa Yonebayashi, sur un scénario de Hayao Miyazaki. L’histoire s'inspire librement d’un roman de fantasy pour la jeunesse, Les Chapardeurs (The Borrowers), de Mary Norton.

    La sortie en France est prévue pour le 12 janvier 2011

    Synopsis

    L’histoire se déroule au Japon, en 2010. Les Chapardeurs sont des lutins hauts d’une quinzaine de centimètres qui vivent sous les planchers en tâchant de ne jamais être vus par les humains. Comme leur nom l’indique, ils vivent de chapardages, mais ne volent que le strict nécessaire. Le film relate les aventures de la jeune Chapardeuse Arrietty, 14 ans, et de sa famille, dans une maison pleine de dangers,. L’arrivée d’un jeune garçon dans cette maison de campagne va complètement transformer l’existence de notre héroïne. Le film s’axe en effet, et c’est assez récurent dans les œuvres du Studio Ghibli, sur la rencontre d’un jeune homme et d’une jeune femme, ici Arrietty la chapardeuse, et Shô, jeune enfant souffrant venu se reposer une semaine dans cette vieille maison familiale. Leur rencontre sera la clé de l’histoire.

    De la naissance de "Arrietty, le petit monde des chapardeurs"

    Il y a quarante ans, le réalisateur nippon et son collègue Isao TAKAHATA (高畑勲) travaillant alors pour le studio Tōei animation (東映アニメーション) s'étaient mis en tête d'adapter le roman de la britannique Mary NORTON : The Borrowers - « Les Chapardeurs » en France. Paru en 1952 aux éditions Dent, le livre obtint la médaille Carnegie cette même année. Quelques 55 ans plus tard, la même institution classa l'oeuvre parmi les 10 oeuvres les plus importantes de la littérature enfantine pour les 70 années passées. L'écrivaine avait entre temps transformé son roman en une véritable série comptant 5 volumes parus entre 1955 et 1982 qui nous plongeaient dans les aventures de la famille Clock - leur nom faisant référence à leur habitat : une horloge - avec le père Pod, la mère Holmy et leur jeune fille Arrietty. Ces petits êtres pas plus hauts qu'un pouce arpentant les maisons à la recherche de quelques matériaux à chaparder afin de constituer leur abris marquèrent plusieurs générations à travers le globe.

    Plusieurs adaptations allaient ainsi voir le jour, à commencer par un téléfilm en 1973 notamment produit par la 20th Century Fox et réalisé par Walter C. MILLER qui laissera sa place à une série anglaise en 1992 voyant l'oeuvre réércrite pour le petit écran par Richard CARPENTER et avec notamment Ian HOLM. La production BBC se poursuivit pour une seconde saison en 1993 tandis que Mary NORTON s'éteignait le 29 août 92 à l'âge de 90 ans. La dernière adaptation en date de The Borrowers remonte à 1997 avec un film réalisé par Peter HEWITT. On notera que le studio Disney s'était accaparé l'oeuvre de l'écrivaine avec le film musical de 1971, Bedknobs and Broomsticks, basé sur deux autres romans de l'auteur.

    Nous ne saurions évoqué l'oeuvre de Mary NORTON sans parler de John PETERSON. Plus d'une décénie après la parution de The Borrowers, l'écrivain américain s'était quant à lui lancé dans une aventure similaire avec The Littles - « Les Minipousses » en France - qui allait connaître pour sa part une adaptation animée notamment menée chez TMS au Japon.

    Mais revenons au roman The Borrowers. Au Japon, c'est l'éditeur Iwanami Shoten (岩波書店) qui proposa la traduction de Yokichi HAYASHI (林容吉) en 1969 sous le titre Yukashita no kobitotachi (床下の小人たち). Plusieurs rééditions virent le jour, notamment en 2000 avec une illustration originale signée Diana STANLEY (ci-dessus).

    Quoiqu'il en soit, Hayao MIYAZAKI, la fibre nostalgique, en conseilla la lecture à Toshio SUZUKI en appuyant la légitimité du projet par le fait que l'oeuvre collait à l'époque actuelle. Cette dernière voyait la fin de l'ère de la consommation pour celle d'une vie basé sur l'emprunt, la récupération en ces temps de récession... Il se lança ainsi dans l'écriture de l'histoire - de mémoire - transposant le récit d'une Angleterre post seconde guerre mondiale à la capitale nipponne actuelle - plus particulièrement dans le quartier de Koganei, familier des animateurs du studio puisque ce dernier s'y trouve. L'histoire vit ainsi la rencontre entre la jeune Arrietty, pas plus haute qu'un pouce, et un jeune garçon en convalescence chez une vieille femme et sa domestique où la famille Clock a bâti son foyer. Il faudra bien du courage à la jeune fille pour éviter les pièges, insecticides et rongeurs, et parvenir à conserver son amitié avec le garçon appartenant au royaume des hommes, strictement interdit par les siens sous peine de voir leur discrète survie compromise. Keiko NIWAAfin d'écrire l'ensemble de l'histoire - Hayao MIYAZAKI étant un adepte des fins ouvertes jusqu'à tard dans la production - on fit appel à Keiko NIWA (丹羽圭子, ci-contre). Celle-ci avait participé à l'écriture de Umi ga Kikoeru (海がきこえる) mais aussi à celle de Gedo Senki (ゲド戦記) aux côtés de Gorō MIYAZAKI (宮崎吾朗), fils aîné de Hayao MIYAZAKI.

    Hiromasa YONEBAYASHI, crédit NausicaäLe studio Ghibli, qui donnait des signes d'inquiétude quant à une relève pour les piliers que sont Isao TAKAHATA et Hayao MIYAZAKI, avait indiqué que le prochain film serait conduit par un nouveau réalisateur. Toshio SUZUKI et Hayao MIYAZAKI avait discuté de la personne à qui confier le projet et le nom de Hiromasa YONEBAYASHI (米林宏昌, ci-contre) avait été proposé par le producteur. D'abord peu enthousiaste à cette idée, le réalisateur se rangea à l'avis de l'ancien président du studio, renonçant ainsi à confier à ce jeune animateur la conduite principale de la direction de l'animation sur son prochain long métrage au profit de Karigurashi no Arrietty.

    Si nombreux amoureux des Miyasaki de base tels que Princesse Mononoké ou Nausicaä de la Vallée du Vent auront connus une certaine déception sur les dernières créations du réalisateur, Arrietty le petit mondes des chapardeurs, en bonne adaptation de conte ne ravira peut-être pas les amateurs de scénarii épiques et violents, mais enchantera malgré tout par sa qualité et son originalité. Les studios Ghibli sortent des sentiers battus et tentent une adaptation plutôt bien pensée. Le choix de changement de compositeur sera peut-être la force et la faiblesse de cette nouveauté, étant donné les échos des premiers spectateurs. Il semblerait que la harpiste et chanteuse française Cécile Corbel donne une toute autre dimension musical, à la fois mélacolique, légèrement tragique et quelque peu répétitive. Mais sur les extraits entendus, cette musique certes loin du style de Joe Hisaishi touche le coeur et l'ame du spectateur. A Voir absolument!



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique