• Ganbare !

    C'est plus fort que moi, il faut que je couve et que je materne à un moment ou à un autre les gens que j'aime, même si au bout du compte, c'est précisément par affection que je dois me convaincre de les laisser partir. Il y en a un parmi les autres que j'ai surprotégé pendant des mois et dont je me demande souvent si cela lui a réellement profité. Aujourd'hui, j'ai joie, bonheur, sérénité, satisfaction et un peu de tristesse aussi à constater qu'il vole de ses propres ailes sans moi. Un peu de tristesse égoïste mais tellement de transport de me dire qu'il est enfin heureux à la mesure de ce qu'il mérite. Qu'importe la fréquence de nos discussions, il sait qu'il me trouvera tant qu'il aura besoin de moi. Et moi j'ai le soulagement de le savoir heureux. Une petite part de moi est incontestablement fière de lui, une autre a du mal à le laisser partir.

    Il reste mon petit frère de coeur et il le sait. Si j'étais assez croyante pour cela, je prierai afin que son bonheur croisse et perdure, mais je lui fais confiance pour cela et je le sais bien accompagné.

    Prends soin de toi mon ami ;) Tu n'as plus besoin du filet pour te rattraper et mon rôle tel qu'il a été joué ces dernières années est fini. La grande soeur un peu mère-poule va goûter à une retraite méritée et peut-être plus tard faire valoir ses services pour un autre pupille. Et laisser place à une amie plus relax'! 

    Par le lien que l'on a pu avoir, notre complicité et notre amitié, tu es et restes quelqu'un d'unique et de précieux à mes yeux. Mais cette fois, tu t'engages sur la voie de ta vie d'adulte la tête haute!

    Ganbare ;) Continues comme ça!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :