• [Herbier-photos]Coquelicots

    Le Coquelicot (Papaver rhoeas), appelé aussi Ponceau, Pavot coquelicot ou Pavot rouge, est une plante dicotylédone de la famille des Papavéracées et du genre pavot. Messicole, il est très abondant dans les terrains fraîchement remués à partir du mois d'avril en Europe, il se distingue par sa couleur rouge et par le fait qu'il forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.

    Le Coquelicot, qui a notamment inspiré les peintres impressionnistes (on doit à Claude Monet plusieurs tableaux de champs de coquelicots), est un sujet favori des peintres de fleurs.

    [Herbier-photos]Coquelicots

    Le coquelicot peut symboliser une ardeur timide, le sommeil, l’apaisement ou bien alors une inconstance.
    Les bouquets de coquelicots sont souvent l’oeuvre des enfants qui aiment à cueillir les fleurs des champs. Cette fleur favorise la méditation en raison de sa silhouette paisible qui se plie au gré du vent ; ce flottement, parfois, symbolise l’hésitation.
    Les noces de coquelicot célèbrent 8 années de vie conjugale.

    Un peu d’histoire :
    Jusqu’au XVIè siècle, on appela cette fleur des champs ‘coquerico’ comme le co, car la couleur rouge éclatante de la fleur évoquait la crète du coq.
    Aujourd’hui, c’est sans doute la variété qui a le plus de noms : ‘cocorico’, ‘kikiriki’, ‘cocolier’, ‘poule joyeuse’, ‘oeil du diable’ etc..

    Anecdote :
    Une légende raconte que Déméter, divinité agraire, restait inconsolable de la perte de sa fille, Perséphone. Celle-ci avait été enlevée par Hadès, dieu des Enfers. Déméter obtint de Zeus que sa fille revienne sur terre sous forme d’une fleur. Ce retour est désormais marqué par la floraison des coquelicots, dont Déméter buvait les décoctions pour apaiser son chagrin lié a la perte de sa fille.

    [Herbier-photos]Coquelicots

    Usage médicinal:

    Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets narcotiques dus aux alcaloïdes qu'il contient. En phytothérapie, on utilise ses pétales séchés, dont on fait le plus souvent des tisanes. Ses effets apaisants se font sentir sur l'adulte, mais surtout sur les jeunes enfants (on mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil). Par ses propriétés émollientes, sédatives et béchiques, le coquelicot est un calmant de la toux et des irritations de la gorge. Il est alors utilisé sous forme de pastilles à sucer. Il existe un sirop de coquelicot.

    Même si elles sont moins grosses que celles de certains pavots, les graines du coquelicot sont utilisées comme elles en pâtisserie ou pour confectionner des pains aromatisés.

    Si l'on ne peut pas se passer de les cueillir pour en faire un bouquet, on empêche les fleurs de se faner dans la journée en prolongeant leur épanouissement par la cautérisation de la tige à l'endroit où elle a été coupée.

    Il existe "la liqueur de coquelicot de Nemours".

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :