• Hommage à Moebius

     

    Hommage à Moebius

    Ce père des univers étranges et merveilleux des Maîtres du Temps ou d'Arzc s'est éteint le 10 Mars 2012. Pour tout les rêves qu'il a su transmettre à travers son monde et son style, un petit hommage au personnage et à l'Homme.

    Tu nous manque déjà Moebius...

    Hommage à Moebius

    Jean Henri Gaston Giraud, né le 8 mai 1938 à Nogent-sur-Marne et mort le 10 mars 2012, à Paris, était un dessinateur et scénariste français de bande dessinée, connu sous son propre nom mais également sous les pseudonymes de Mœbius et Gir.

    En tant que Jean Giraud et Gir, il est le créateur, avec Jean-Michel Charlier pour le scénario, de la célèbre série western Blueberry.

    Sous le pseudonyme de Mœbius, il est l'auteur de bandes dessinées de science-fiction, telle que Le Garage hermétique, L'Incal ou Arzach, qui lui valent une reconnaissance internationale, que ce soit dans le milieu des comics américains ou des mangas japonais. Il est l'un des fondateurs de la maison d'édition « Les Humanoïdes Associés », puis du magazine Métal hurlant. Il participe également à la conception graphique de films, comme Alien.

    Biographie 

    Issu d'un milieu modeste, il passe son enfance à Fontenay-sous-Bois, dans la banlieue parisienne. Il vit alors chez ses grands-parents paternels, ses parents s'étant séparés lorsqu'il avait trois ans. Il a commencé à dessiner à l'âge de 12 ou 13 ans, où il ne dessinait que des cowboys et des Indiens. À 14 ans, son père lui a montré un numéro de Fiction. Jean Giraud a alors continué à acheter régulièrement Fiction et Galaxie pendant une quinzaine d'années. À l'âge de 15 ans, il vend sa première histoire à Marijac. À seize ans, il commence sa formation technique à l'École des arts appliqués de la rue Dupetit-Thouars où il reste deux ans. À dix-huit ans, il publie ses premières illustrations en travaillant pour la publicité, la mode ou la décoration. Il crée la même année sa première bande dessinée, Frank et Jérémie, publiée entre février et juillet 1956, dans les numéros 10 à 17 du mensuel Far-West. À partir de cette même année, il décide de se consacrer entièrement à la bande dessinée et collabore comme dessinateur à des revues telles que Fripounet et Marisette, Cœurs vaillants et Sitting-Bull. Après avoir effectué un séjour de neuf mois au Mexique, chez sa mère, il effectue son service militaire tout d'abord chez les chasseurs en Allemagne puis en Algérie. En 1961, il devient l'apprenti de Jijé, qui jouit à cette époque d'une solide réputation dans le monde de la bande dessinée européenne. À ce titre, Jean Giraud se charge de l'encrage d'un épisode de Jerry Spring, La Route de Coronado, une série western publiée dans le journal Spirou. Il travaille aussi avec Jean-Claude Mézières sur la collection L'Histoire des civilisations chez Hachette en 1961 et 1962.

    En 1963, Jean-Michel Charlier cherche un dessinateur pour un western à paraître dans Pilote et propose à Jean Giraud d'en devenir l’illustrateur. Ainsi commencent les aventures du fameux lieutenant Blueberry, dont le très grand succès en a fait un classique du genre. Jean Giraud signe les planches de cette série du diminutif de Gir, mais son nom complet apparaît sur la couverture des albums. La saga de Blueberry compte vingt-huit albums ainsi que deux séries dérivées (quinze volumes) : Marshall Blueberry (Jean Giraud, William Vance et Michel Rouge) et La Jeunesse de Blueberry (Jean Giraud, Colin Wilson & Michel Blanc-Dumont).

    À partir de la fin des années 1960, Jean Giraud illustre une série de magazines et de livres de science-fiction dans lesquels il aborde des thèmes plus personnels et moins conventionnels. Ces illustrations sont signées Mœbius, pseudonyme inspiré de la bande à une face dite ruban de Möbius créé par le mathématicien allemand August Ferdinand Möbius. Ce pseudonyme est utilisé pour la première fois dans une bande dessinée intitulée L’Homme du XXIe siècle, publiée en mai 1963 dans le numéro 28 d’Hara-Kiri. Mœbius apparaît une dizaine de fois dans Hara-Kiri jusqu’au numéro 40, sorti en 1964. Par la suite, Jean Giraud n'utilisera plus cette signature sur une planche de bande-dessinée jusqu'en 1971, mais il continuera à s'en servir pour ses illustrations de science-fiction.

    En désaccord avec la ligne éditoriale du journal Pilote, il claque la porte en 1973. Il commence alors à illustrer des pages de L'Écho des savanes et fonde, en 1975, le magazine Métal Hurlant avec Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet et Bernard Farkas. Il peut ainsi créer et publier des bandes dessinées de science-fiction dans le style underground, comme Arzach ou Le Garage hermétique, qui influenceront une génération entière d'artistes. Il publie ces bandes dessinées sous le pseudonyme de Mœbius aux éditions Les Humanoïdes Associés, ainsi que Le Bandard fou, Les Yeux du chat, etc.

    Hommage à MoebiusLa série Arzach, œuvre révolutionnaire pour l'époque, le fait connaître à l'étranger et Jean Giraud/Mœbius est contacté par des cinéastes français et américains pour participer à la préproduction de films de science fiction dans les années 1970. Une première collaboration se noue avec Alejandro Jodorowsky et Dan O'Bannon qui engagent Giraud pour les assister dans la création d'un film inspiré de Dune, le célèbre roman de Frank Herbert. Mais le projet est voué à l'échec, faute de moyens. La collaboration avec Jodorowsky se poursuit néanmoins, avec la parution de L'Incal, une saga de science-fiction en six volumes parus entre 1980 et 1988. Mais l'aventure hollywoodienne de Jean Giraud n'est pas finie car il est engagé en 1977 par Ridley Scott pour participer à la conception graphique de Alien, le huitième passager. Par la suite, il acceptera d'autres collaborations pour le cinéma.

    En 1988, Jean Giraud part vivre à Los Angeles et illustre une histoire du Surfer d'argent en collaboration avec Stan Lee, selon la méthode Marvel. Circonstance rare pour un auteur européen, cette contribution a influencé plusieurs auteurs de comics, comme Jim Lee ou Mike Mignola. Il est également cofondateur des Éditions Aedena avec Jean Annestay et Gérard Bouysse, et travaille notamment sur des œuvres en tandem avec Geof Darrow ou Tanino Liberatore. Il est aussi l'auteur d'une autobiographie : Giraud Mœbius — Histoire de mon Double, aux Éditions No 1.

    En 1996, son épouse Isabelle Giraud reprend la maison d’édition et galerie Stardom, devenue aujourd'hui Mœbius Production. Ils éditent ensemble livres, sérigraphies et affiches en édition limitée, consacrés à son œuvre. En 1999, il est président du jury de la première édition du Festival des Très Courts.

    Du 1er mars 2004 au 13 avril 2005 se déroule à l'hôtel de la Monnaie à Paris l'exposition Miyazaki-Mœbius. Elle met en parallèle les travaux de Jean Giraud et de Hayao Miyazaki, célèbre réalisateur de films d'animation japonais du studio Ghibli. Plus de 300 dessins y ont été exposés. En mai 2006, est émis en France un carnet de timbres sur le thème des vacances du futur, dont le dessin est réalisé par Jean Giraud.

    Avec le magicien Gérard Majax en février 2008, il participe à la réalisation d'une nouvelle attraction du Parc du Futuroscope, La Citadelle du Vertige, inspirée des univers du Garage hermétique. En octobre 2010, la Fondation Cartier pour l'art contemporain organise la première rétrospective majeure consacrée à l’œuvre de Giraud-Mœbius.

    Le 10 mars 2012, il meurt d'une embolie pulmonaire consécutive à un lymphome. Mais il devrait rester dans l'histoire, selon Benoît Mouchart, le directeur du festival d'Angouleme, au même titre que Dürer ou Ingres.

    Principales expositions 

    • Octobre-novembre 1997 - Grande exposition à Palerme
    • Novembre 1997-janvier 1998 - Grande exposition à Milan
    • Février-mars 1998 – Grande exposition à Venise
    • Décembre 1998-janvier 1990 - Musée d'art contemporain de Lyon
    • 1999 - Exposition à la Fondation Cartier, Paris
    • Janvier 2000 - Grande exposition au musée de la bande dessinée d’Angoulême
    • Octobre 2001- Grande exposition à Montrouge
    • Mai-juin 2000 – Grande exposition à Erlangen, Allemagne
    • Mai 2000 – Exposition collective à la BnF, sur la bande dessinée contemporaines
    • Juin 2003 – Grande exposition à Kemi, Finlande
    • Octobre 2003 – Grande exposition à Liège, Belgique
    • Janvier-février 2003 - Grande exposition au musée d’Art contemporain de Karlsruhe, Allemagne
    • Décembre 2004-avril 2005 - Grande exposition Giraud/Mœbius et Miyazaki au musée de la Monnaie à Paris
    • Juin 2005 - Exposition de dessins : « mythes Grecs » à la galerie Stardom / Mœbius Production
    • Décembre 2005 - Exposition de dessins : « jardins d’Eros » à la galerie Stardom / Mœbius Production
    • Février 2006 - Exposition sur le thème du rêve au musée d’art contemporain de Bordeaux
    • Octobre 2006 - Exposition de dessins : « Boudha line » à la galerie Stardom / Mœbius Production
    • Mai 2007 – Exposition à Séoul
    • Mai 2007 - Exposition de dessins : « hommage au Major » à la galerie Stardom / Mœbius Production
    • Février 2008 - Une attraction au Futuroscope de Poitiers ouvre, inspirée de l’univers du Garage hermétique
    • Juin 2008 - Exposition « Fou et Cavalier » à l'Espace Cortambert / Mœbius Production
    • Mai 2009 - Une exposition lui est consacrée au musée du manga de Kyoto
    • Novembre 2009 - Exposition « Arzak, le retour », à l'ancien relais télégraphe du 7e ardt de Paris, co-production Espace Cortambert / SFL / Mœbius Production
    • Octobre 2010-mars 2011 - Exposition « Mœbius transe forme » à la Fondation Cartier
    • Juin 2011-décembre 2011 - Exposition « Mœbius multiple » - Musée Thomas-Henry à Cherbourg

    Style 

    Hommage à MoebiusSon style graphique, très variable, peut aller du réalisme fouillé de ses débuts dans les Aventures du lieutenant Blueberry, commencées en 1963, à l'onirisme et aux épures lyriques d'ouvrages plus récents. Son dessin va de la gravure, au trait classique en noir et blanc, au travail de la couleur environnementale typique de la ligne claire.

    Ses univers sont pour la plus grande partie axés sur une science-fiction fantasmagorique et délirante ainsi qu'une poésie teintée de métaphysique.

    Influencé par les étendues désertiques du Mexique, il aime dessiner des personnages sur une surface plane et uniforme, qui peut aller du Sonora à l'absence totale de décor. Que ce soit dans les séries Blueberry ou Arzach, le désert est une figure récurrente dans son œuvre. En effet, parce qu'aucune construction humaine ne vient imposer un sens déterminé, il autorise tous les possibles métamorphiques, d'où ses nombreux dessins où les personnages traversant le désert connaissent des métamorphoses surprenantes.

    Il est impressionnant par la rapidité d'exécution de ses dessins.

    Bien que la bande dessinée européenne soit peu répandue au Japon, Mœbius y est respecté, notamment des auteurs locaux : « il est très populaire parmi les dessinateurs de ma génération » selon Jirō Taniguchi, né en 1947. D'après Gō Nagai, « Mœbius a inventé un nouveau monde fantastique, ouvert de nouveaux horizons ».

    Bandes dessinées 

    Article détaillé : Bibliographie de Jean Giraud.

    Participations 

    • Les Amis de Buddy Longway, éd. du Lombard, 1983. Avec Derib, René Hausman, René Follet, Rosinski
    • Silence, on rêve, éd. Casterman, 1993 Avec André Juillard, Christian Rossi…
    • La version irlandaise ( tome 18 de la série XIII ), éd. Dargaud, octobre 2007, sur un scénario de Jean Van Hamme.

    Illustrations 

    Hommage à MoebiusRecueils d'illustrations 

    • Mœbius 30x30, Les Humanoïdes Associés, 1980
    • Les Maîtres du temps : le livre du film, Les Humanoïdes Associés, 1982
    • Les Carnets volés du Major, Yves Schlirf, 1983
    • La Mémoire du futur, Gentiane, 1983
    • Venise céleste, Aedena, 1984
    • Starwatcher, Aedena, 1986
    • Cristal saga, Aedena, 1986
    • L’Univers de Gir, Dargaud, 1986
    • Les Histoires de Monsieur Mouche, Aedena, 1987 (port-folio)
    • Made in L.A., Casterman, 1988
    • Quatre-vingt huit, Casterman, 1990
    • Mockba - carnet de bord, Stardom, 1990
    • L'Événement du Je dis, Stardom, 1991 (port-folio)
    • Chaos, Les Humanoïdes Associés, 1991
    • Chroniques métalliques, Les Humanoïdes Associés, 1992
    • Fusions, Casterman, 1995
    • Il était une fois Blueberry, Dargaud, 1995
    • Folles perspectives, Stardom, 1996
    • Jeu de cartes à collectionner Netrunner
    • Une jeunesse heureuse, Stardom, 1999
    • 40 days dans le désert B, Stardom, 1999
    • 2001 après Jésus-Christ (texte de Jean-Luc Coudray), Stardom, 2000
    • Mystère Montrouge, Stardom, 2001 (port-folio)
    • Mourir et voir Naples, Stardom, 2002 (port-folio)
    • Un an dans La Vie, Stardom, 2002
    • Blueberry’s, Stardom, 2004 (port-folio + CD)
    • Les Jardins d’Eros, Stardom, 2005 (port-folio)
    • Mœbius et Alberto Manguel, Mœbius transe forme, Actes Sud/Fondation Cartier pour l'art contemporain, 2010 (catalogue de l’exposition)

    Couvertures et livres illustrés 

    • Contes de terreurs de Robert Bloch, volume no 12 de la collection « Aventures fantastiques » des éditions Opta, 1974
    • Pochette de disque L’Avenir (ou : Futur-Fiction-Fantastique) de Guy Béart, 1977
    • La Porte des Mondes de Robert Silverberg, volume no 1 de la collection « L'âge des étoiles » des éditions Robert Laffont
    • Les Univers de Robert Sheckley, volume no 37 de la collection « le Club du livre d'anticipation » des éditions Opta
    • L'Alchimiste de Paulo Coelho, éditions Anne Carrière, 1995
    • Affiche de la réédition DVD du film La Chèvre de Francis Veber
    • Ballades de François Villon, édition Vertige Graphic, 1995
    • La Mémoire de l’âme de Jean Jacques Launier, éditions Anne Carrière
    • L'Arbre des possibles de Bernard Werber, éditions Albin Michel, 2002
    • Éloge de la sieste de Bruno Comby
    • Beautiful Life de Stéphane Cattanéo, éditions Zampano, 2004
    • Le Papillon des étoiles de Bernard Werber, éditions Albin Michel, 2006
    • Pochette et livret de La Planète Bleue volume 5, 2008
    • Illustration de la nouvelle « L'un et l'autre » dans Sourires unanimes et Sourires Tertous (version ch'tie) de Hervé Rousseau, Thebookedition.com, 2010

    Cinéma 

    Contributions de Mœbius 

    Il participe à la conception graphique de plusieurs films :

    • Dune (1975) d’Alejandro Jodorowsky (jamais réalisé)
    • Alien - Le huitième passager (1979) de Ridley Scott
    • Les Maîtres du temps (1982) de René Laloux
    • Tron (1982) de Steven Lisberger
    • Masters of the Universe (1987) de Gary Goddard
    • Willow (film) (1988) de Ron Howard
    • Abyss (1989) de James Cameron
    • Little Nemo : Les Aventures au Pays de Slumberland (1992) de Masanori Hata, Misami Hata et William T. Hurtz
    • Space Jam (1996) de Joe Pytka
    • Le Cinquième Élément (1997) de Luc Besson

    Adaptations de ses œuvres 

    • Cauchemar blanc (1991) de Mathieu Kassovitz
    • Arzak Rhapsody (série TV) (2003) de Mœbius
    • Blueberry, l'expérience secrète (2004) de Jan Kounen
    • Thru the Moebius Strip (2005)

    Son œuvre a aussi inspiré l'esthétique de plusieurs films :

    • Arzach pour Métal hurlant (1981)
    • The long tomorrow pour Blade Runner de Ridley Scott (1982)

    Autres médias 

    En 1968, il illustre la pochette de l'album d'Eddy Mitchell Sept Colts pour Schmoll, recto et verso mais aussi l'intérieur de la pochette ouvrante qui propose une BD western comique, dont le chanteur est le héros.

    En 1995, il a influencé le design du jeu Panzer Dragoon sur Saturn. Il en a aussi signé l'illustration de couverture pour l'édition originale japonaise.

    En 1997 Sortie de Pilgrim un jeu sur pc d'après un scénario de Paulo Coelho. Il a créé les personnages, avec les planches disponibles sur un CD bonus.

    En 2002, il illustre la couverture et les menus animés de la réédition du DVD La Chèvre de Francis Veber.

    En 2011, Mœbius réalise les illustrations de l'album hommage à Alain Bashung intitulé Tels Alain Bashung.

    Récompenses 

    • 1973 : Shazam Award (en), Best Foreign Comic Series, pour Lieutenant Blueberry
    • 1975 : Yellow Kid Award, Lucca, Italie, meilleur artiste étranger
    • 1977 : Festival d'Angoulême : meilleur artiste français
    • 1979 : Adamson Award  , Suède, pour Lieutenant Blueberry etc.
    • 1980 : Yellow Kid Award, Lucca, Italie, meilleur artiste étranger
    • 1980 : Grand Prix de la science-fiction française, prix spécial, pour Major Fatal
    • 1981 : Festival d'Angoulême Grand Prix de la Ville d'Angoulême
    • 1985 : Festival d'Angoulême Grand Prix d'arts graphiques
    • 1986 : Encriers de la bande dessinée
    • 1988 : Harvey Award, Best American Edition of Foreign Material, pour les séries de Mœbius
    • 1989 : Will Eisner Award, Best Finite Series, pour Silver Surfer
    • 1989 : Harvey Award, Best American Edition of Foreign Material, for Incal
    • 1991 : Eisner Award, Best Single Issue, pour Concrete (comic book écrit et dessiné en collaboration avec Paul Chadwick et Charles Vess)
    • 1991 : Harvey Award, Best American Edition of Foreign Material, pour Lieutenant Blueberry
    • 1997 : Designated finalist for induction into the Harvey Award Jack Kirby Hall of Fame in 1989, inducted in 1997
    • 1998 : inclus dans le Will Eisner Award Hall of Fame
    • 2000 : Max & Moritz Preis, Allemagne, Prix exceptionnel pour l'œuvre
    • 2001 : Premios Haxtur (en), Espagne, Best Long Comic Strip, pour Le Cœur couronné
    • 2011 : Insignes de chevalier dans l'ordre national du Mérite, remise par Laurent Wauquiez.


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :