• Isaac Asimov et la robotique

    AsimovL'œuvre d'Asimov sur les robots regroupe de très nombreuses nouvelles et plusieurs romans :

    • Recueils de nouvelles :
      • Les Robots (I, Robot, 1950)
      • Un défilé de robots (The Rest of the Robots, 1964)
      • Le Robot qui rêvait (Robot Dreams, 1986)
      • Nous les robots (The Complete robot, 1982)
    • Romans :
      • Les Cavernes d'acier (The Caves of Steel, 1953)
      • Face aux feux du soleil (The Naked Sun, 1956)
      • Les Robots de l'aube (Robots of Dawn, 1983)
      • Les Robots et l'Empire (Robots and Empire, 1985)

    L'ensemble forme une seule grande histoire, le cycle des Robots, qui s'étale sur plusieurs millénaires. Toutes les nouvelles de robotique publiées par l'auteur ont été regroupées dans deux grands recueils nommés Le Grand Livre des robots. Le premier tome — Prélude à Trantor — regroupe toutes les nouvelles de robotique — Nous les robots ainsi que Les Cavernes d'acier et Face aux feux du soleil. Le second tome — La Gloire de Trantor — regroupe Les Robots de l'aube, Les Robots et l'Empire, Les Courants de l'espace, Poussière d'étoiles et enfin Cailloux dans le ciel.

     


    Il renouvelle complètement ce thème en inventant des « robots positroniques » gouvernés par trois lois protégeant les êtres humains et, a priori, parfaites et inviolables. Le jeu d'Asimov consiste à imaginer des failles de ces lois (exemple : un robot peut-il, restant passif, laisser un humain fumer une cigarette ?) et des bizarreries de comportement de robots qui semblent les enfreindre, puis à faire découvrir au lecteur comment cela est possible à la manière d'une enquête policière.

    Les trois lois sont (source : Les Robots, Isaac Asimov, éditions J'ai lu, traduction de C.L.A., 1967) :

    • Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. » ;
    • Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. » ;
    • Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

    Deux robots exceptionnels, R. Daneel Olivaw et R. Giskard Reventlov, en viennent à ajouter une Loi Zéro, qui stipule qu'un robot ne peut porter atteinte à l'humanité dans son ensemble, même pour protéger un être humain : Un robot ne peut ni nuire à l'humanité ni, restant passif, permettre que l'humanité souffre d'un mal. Cette loi est apparue dans Les Robots et l'empire (chapitre LXIII).

    Asimov laissa un de ses amis, Lester Del Rey, écrire lui aussi une histoire utilisant les trois lois de la robotique : Une Morale pour Sam. Cette histoire constitue une moquerie gentille sur la viabilité réelle des trois lois.

    Le thème des robots, tel que traité par Asimov, constitue aussi un plaidoyer antiraciste discret, mais sûr : les robots, de plus en plus perfectionnés et dotés d'aspects de plus en plus humains, deviennent méprisés, voire haïs, par bien des êtres humains — d'autant que les trois lois les mettent à l'abri de défauts qu'on pourrait leur reprocher. L'Homme bicentenaire évoque cette question.

    Le film I, Robot, sorti en juillet 2004, s'oppose complètement à l'esprit d'Asimov, qui pestait contre toutes les histoires de « créatures se rebellant contre leur créateur », depuis le Golem jusqu'à Karel Čapek en passant par Mary Shelley.

    [extrait de Wikipédia]

    Il ressort des romans d'Asimov une sorte de tendresse philosophique. Il a adressé aux robots une étude précise, des thèses visant à anticiper leur comportement et pose la problématique de la frontière entre l'homme et la machine. Visionnaire du genre, il offre sur la robotique des idéeset un regard qui dépassent les premiers essais dans le domaine. Les robots d'Asimov prennent vie, font parti d'un monde, d'un quotidien. C'est une porte ouverte sur un univers parallèle possiblement réalisable.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :