• Je suis comme la lune: décroissante!

    Dans un pays et à une époque où tout est cher et où le boulot se fait rare et mal payé, le geste qui sauve de l'asphyxie de l'endettement reste encore la décroissance.

    Décroissance? Késako? Voilà ce qu'en dit Wiki

    Je suis comme la lune: décroissante!

    C'est vrai que c'est un mot que l'on entend souvent mais qui n'est pas nécessairement détaillé bien que le bon sens puisse donner à chacun une petite idée de ce dont il s'agit. La décroissance, c'est consommer moins et consommer mieux. En somme, consommer malin.

    J'en imagine déjà, lisant ces lignes se voir dresser les cheveux sur la tête avec outrage. Comment! Renoncer à ce faste de pouvoir se faire plaisir sur la collection printemps-été des trois redoute? Ne pas s'acheter une énième paire de chaussures pour une histoire de principes? Mais elle crache sur la dernière console portative PS Vita! Quelle mécréante!

    Eh bien... Etre décroissant ne signifie pas "renoncer à tout" mais "arrêter de vouloir absolument tout avoir pour être". Bien entendu, cela nécessite des choix, parfois des sacrifices, beaucoup de réflexion et un certain retour sur soi.

    Avez-vous absolument besoin du dernier Iphone pour être quelqu'un?

    Dans cette société, dans ce monde, dans notre époque, nous sommes esclaves de ce que nous possédons et nous en voulons encore et toujours plus, car celui qui possède peu n'est rien socialement au regard des autres et ce dès l'école primaire...

    C'est stupide.

    Quand j'étais ado, celui ou celle qui n'avait pas de vêtements de marque au collège était un "bouffon", un "paysan", un "gitan", j'en passe et des meilleurs. Evidemment, ceux qui comme moi étaient issus de famille modestes ou peu dépensières en auront forcément fait les frais. N'est-ce pas une forme de terrorisme du marché? Pourquoi une telle importance à avoir le dernier modèle de débardeur Docle et Grandada? (oui, j'ai décidé de ne plus faire de pub pour les marques)

    Nous vivons dans un système où on nous conditionne depuis l'enfance, par les pubs, par les relations, par les effets de mode à vouloir avoir pour être. Mais dans le fond, qu'est-ce que ça apporte à l'élaboration d'une personne équilibrée? Nous sommes formatés à acheter acheter acheter. Certains ont même "la fièvre acheteuse" et achètent compulsivement des tas de trucs dont ils n'ont pas besoin et dont ils ne se serviront jamais (qui finiront dans un placard voir à la poubelle) parce que le simple fait d'acheter les rassurent.

    A ce stade, ça vire à la pathologie...

    On remarque aussi ce phénomène avec l'alimentation en observant les poubelles des ménages. Le gaspillage prend des propotions démentielles alors que le coût de la vie devient si élevé que les abonnés à la soupe populaire sont de plus en plus nombreux...

    Je suis comme la lune: décroissante!

    La décroissance (n'est pas et) ne résoudra pas la crise Française, mais elle peut aider chacun à mieux vivre les rigueurs actuelles. De plus, si les français boudaient en masse la société de consommation pour restreindre leurs achats au strict minimum (ce que nous sommes amenés à faire au niveau des classes moyennes et pauvres depuis le début des plans d'austérité), l'économie prendrait un sérieux frein dans son élan et afin de faire redémarrer le système, il y aurait peut-être bien des adaptations dont nous aurions grandement besoin...

    Etre Décroissant est aussi une question de philosophie. Savoir se détacher du matériel pour trouver son bonheur ailleurs que dans la possession à tout prix est un travail personnel. Plus simplement, prendre le temps de réfléchir voir se faire languir sur une petite tentation en se disant "en ai-je réellement besoin?" "En aurais-je l'usage un jour?" "Et si je ne l'achète pas aujourd'hui, le voudrais-je encore dans une semaine?" Eh bien, si votre coup de coeur survit à une petite attente hebdomadaire et ces quelques questions, pourquoi pas, mais en y réfléchissant, on élimine bien des tocades.

    Il existe toujours des alternatives à la possession. Nous n'utilisons en moyenne pas le quart de ce que nous possédons, alors pourquoi ne pas avoir le réflexe malin de repenser nos besoins?

    En tout cas moi, je suis comme la lune: décroissante!

    Et quelques liens sympas:

    http://www.ladecroissance.net/

    http://www.partipourladecroissance.net/

    http://www.decroissance.org/

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Septembre 2012 à 22:33

    Bonjour :-)

     

    à propos de la gestion des biens matériels :

    http://donnons.org/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :