• ✧ Jeux de rôles ✧

    Jeux de rôles


  • Jeux de rôles[Mon bon vieux perso, né en 2004 qui a pris une retraite méritée...]

    Nom: Delanos

    Prénom: Sybille

    Age: 35 ans

    Métier: inconnu

    Race: Humaine "ascendante" Cathar
    signes particuliers: un code barre sur le poignet droit et quatre tatouages sur quatre phalanges de la main droites.
    *L'index porte la mention "mère"
    *le majeur la mention "libre"
    *L'annulaire la mention "fidèle"
    *l'auriculaire, la mention "soeur"

    Famille:
    * Un frère,
    Daemian
    *Considère
     Kitiara comme sa petite soeur.
    * trois enfants, Lucile, 13 ans, et deux jumeaux Rigain et Akima, 5 ans.


    Style vestimentaire:
    A la fois sensuelle et pragmatique, elle arbore une tenue pratique et esthétique, étudiée pour lui permettre une grande fluidité de mouvement. Ses couleurs sont le noir et le rouge.

    Dossier médical

    Sybille Delanos, comme son frère Daemian semble avoir évoluée d'une manière aussi inattendue qu'intéressante: son caractère génétique n'est pas entièrement humain et porte les caractéristiques des Cathars. Cette "mutation" si on peut employer ce terme semble avoir été insufflée par les très nombreuses drogues de combat que son père avait prises plusieurs années avant sa naissance et dont il se pourvoyait régulièrement. Daemian Delanos présente les mêmes particularités, à ceci près qu'elles sont moins visibles. En ce qui concerne Sybille, son regard, la dureté de ses ongles à la limites des "griffes" et sa souplesse sont tout à fait remarquables.

    Récapitulatif



    Sybille Delanos / O'Nelwenn est une ancienne esclave. Métisse humaine et Cathar il n'est pas rare de lui voir une attitude plus féline qu'humaine. Bien qu'ambigue elle reste loyale envers ceux qu'elle sert et envers ses idéaux. Dans le conflit opposant les siths aux jedis elle tient une place qui se rapprocherait le plus de la neutralité, ne se sentant pas impliquéedans ce genre de préoccupation. Naénmoins son caractère la rapproche plus des siths...

    Elle sait faire preuve de sagesse et parle souvent après mûre réflexion... Les zones d'ombres de sa vie en font une personne à la fois mystérieuse et dangereuse. C'est une combattant née, ses armes de prédilections sont un sabre laser standard, deux blaster MC-40, une lame de poing et des stylets de facture exotique qu'elle cache dans ses cheveux sous la forme d'innoncentes baguettes.

    Mercenaire de métier et de vocation elle n'hésite pas à tuer quand le besoin d'en fait sentir et bien qu'elle soit assez froide avec ceux qu'elle connaît mal, c'est une amie loyale.

    Elle a pris de ses deux races le meilleur et on lui prête beaucoup de charme entre autre pour sa grâce féline et son regard aux yeux verts insondable...

    Elle a perdu de vue son frère, Roguen et ses enfants et passe le plus clair de son temps à poursuivre des recherches pour les retrouver. Elle ne se laisse plus abattre même si ses propres fantômes la hante. Elle reste quelqu'un de tourmenté par son passé.

    Armes: Un sabre laser et un blaster DH-17

    [fichier Delta 9 000069358]

    Portrait mental et physique


    Une redoutable combattante au profil psyochologique du loup solitaire. Elle se fait appeler Sybille, c'est une ancienne esclave. Son bras en porte d'ailleurs encore la marque, un code barre qu'elle cache soigneusement. L'individu de sexe féminin maîtrise avec un force et une dextérité incroyables plusieurs formes de combat, certains des utilisateurs de Force comme la forme Ataru ou forme V, d'autres ancestrales qu'elle a appris au cours de ses voyages, plus exotique moins connues mais ô combien efficace! Cette personne se veut "justicière". Elle protège femmes et enfants, il y a un tri sélectif dans le choix de ses victimes et elle tue généralement sans fioritures.
    L'étude du psychisme de cette personne dévoile un grand besoin de protéger autrui mais aussi une solitude sans fond et une certaine suspectibilité. Malgré tout, elle reste d'une très haute fiabilité et semble avoir toujours été loyale aux même personnes et idéaux.
    Physiquement, bien qu'humaine, sa démarque et son attitude se rapporent à celles des Cathars. La première chose que l'on remarque chez elle c'est son regard d'un vert extraordinaire. Le temps ne semble pas avoir de prise sur elle au vu de son très lent vieillissement physique. La souplesse qu'elle entretient en fait un adversaire particulièrement dangereux

    Histoire:

    Errance

    Elle avait erré au quatre coins de la galaxie, toujours solitaire à la recherche de son frère et ses enfants. Un jeu de polichinel tant il était vrai que sa confiance avait fini par s'étioler et qu'elle se méfiait cordialement de tout le monde. La cantina était calme pour une fois. Assez calme pour qu'elle y laisse couler ses larmes.
    Tout avait commençé trente six ans plus tôt...


    Synopsis part 1


    La mercenaire avait abandonné le bébé qu'elle avait mis au monde quelques heures auparavant au capitaine Delanos, père légitime et biologique de l'enfant. Une fillette aux yeux d'un vert incroyable. Pendant quatre ans, l'enfant grandit dans un cadre particulier: celui des pirates, avec pour meilleure égide cette de son demi-frère bien aimé:  Daemian
    . Arrachée à sa famille dans sa cinquième année, elle fut vendue comme esclave et conditionnée à tuer et à se battre. Presque douze ans passèrent. Sordides. Des années de souffrance, de larmes, de rage, de haine, de désesoir. Eu un jours, la lumière apparut dans la nuit qu'était devenue sa vie. La première personne qui la poussa à l'affranchissement était la redoutable mercenaire, Black_Sub, une femme fatale dont il valait mieux ne pas se jouer. Peu de temps après, elle fut recueillie et adoptée par une famille immigrante. La jeune fille qui lui sauva la vie devint pour le restant de ses jours sa soeur de sang. Stardust.

    part2


    Il lui fallut des années, et une intarissable soif de revanche pour se hisser aux rangs des meilleurs combattants. Elle retrouva son frère l'année de ses vingt et un ans et sa vie repris à ce moment là. Les années qui s'en suivirent fure une période bénie, loin de l'esclavage, loin de l'exploitation, la haine, et la soumission. Elle mit au monde trois enfants, Lucile, l'aînée dont le destin fut de rejoindre les rangs jedis, et deux jumeaux, Rigain et Akima qu'elle perdit de vue alors qu'ils étaient en bas âge.
    Tout aurait pu rester idyllique si une fois de plus, le passé ne l'avait rattrappée...
    La guilde Soleil Noir, pour d'obscures raisons l'avait arrachée une fois encore à sa vie rêvée et s'acharnait à la retrouver. Elle avait laissé sans le vouloir tout ce qu'elle avait construit derrière elle.
    le Soleil Noir la poursuit depuis lors, et bien qu'elle aie réussi à brouiller les pistes, il paraît improbable d'imaginer qu'ils abandonneront facilement.

    © Copyright Sybille tout droits réservés

    ---
    De quel côté je suis? Du mien. Prenez garde ou vous vous retrouverez du mauvais

     

    ************************************************************************************************

    Commentaire Hors Rôle Play

    Sybille est mon premier personnage de l'univers Starwars et indéniablement le plus vieux (pour les anciens de Starwars-fr.com sans doutes aussi le plus connu de tout ceux que j'ai créé à l'époque) Elle reflétait une part sombre de moi-même que j'ai tué/ressucité plus qu'il ne le fallait. J'avais songé la détruire une fois pour toute mais pour l'avoir jouée pendant presque trois dans de manière soutenue,  et plus de manièère plus poncutelle, je n'ai pas pu lui dire adieu. Sa fiche a été réécrite plus de dix fois bien que l'essentiel reste le même.


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Balkis

    ..........................Chargement des données Holonet...
    ......................current downloading..................
    ..................Dossier d'identification 0128936#........

    Nom:Azraïs


    Prénom: Balkis Sala Jeüsen


    Age: 18 ans, un mois, et deux jours.


    Lieu de naissance:...... données manquantes......


    Planète d'origine: Zeltros


    Race: Zeltron


    Alignement: Chaotique Neutre


    Taille: 1m58


    Poids: 45 kilos 5


    Groupe sanguin: A+


    Disctinctif: Deux "tatouages" écarlates sur les joues, en zébrures parfaitement symétriques, prenant naissance sous son menton pour s'achever sous ses yeux. Elle-même n'en connaît pas le sens, elle les arbore depuis toujours.


    Civilité: Fugitive


    Maître: aucun


    Famille:

    Père: Iriam Loden
    Mère: Ania Ornella Azraïs (Décédée )
    Soeur: Méryl Jaïna Azraïs (disparue)
    Un demi-frère non recensé estimé d'environ vingt ans.
    Fille: Jill Azraïs trois ans et sept mois.


    .......................Chargement de Casier Judiciaire.....

    ....... Dossier 01289363#0000...................

    17 Vol répétés dans 5 systèmes

    refus d'obtempérer, insubordination,
    délit de fuite.
    Insultes à représentants de la loi,
    port d'arme illégal.


    Prime général pour capture: 12 800 Crédits Républicains

    -----------------------------------------------------------------------

    La seule chose qu'une gamine des rues hérite pour la vie de sa famille, c'est son nom. Elle, elle s'appelle Balkis elle elle survit seule dans le bidonville. Pas avec des activités forcément légales...

    D'ailleurs, concernant la légalité, euh... Comment dire?
    Balkis s'en fiche. C'est comme si elle faisait un bras d'honneur à tout ce qui est en uniforme. Elle dit souvent qu'elle veut devenir une pirate des temps modernes comme on raconte dans les astroports. Elle a mêmes des blasters et puis d'autres armes, tout l'attirail vous voyez...
    Moi je la connais bien, pendant un temps, elle vivait dans une chambre ici... pour sure, c'était une gamine réglo, enfin avec nous surtout.
    Faut pas croire, elle a un bon fond la p'tite.
    Légalement on l'aurait bien prise avec nous, voyez, mais elle voulait pas. Elle disait que toute seule, elle était libre de ses rêves... moi c'que j'en dis c'est qu'elle connaît pas encore la vie... Et que la chute va lui faire mal, mais vous savez comment sont les enfants des rues... On ne les raisonne pas facilement.

    Témoignage holographique de Gatha Seth, Coruscant, Astroport, Taverne de la Nova.


    ..........portrait robot du caractère de Balkis Sala Jeüsen Azraïs....

    ..............Dossier décrypté...........................

    Individu solitaire, enfant caractérielle. A montré des grandes prédispositions à l'insoumission et à la violence.

    Sensible à tout ce qui affecte les plus démunis.
    Aucune attache connues.
    Fait preuve d'une grande intelligence et d'une habileté certaine pour le pilotage et le maniement des armes. Elle semble avoir un rapport très étrange avec la Force qu'elle canalyse et concentre comme un réacteur selon certaines variations d'émotions, mais elle ne maîtrise pas le phénomène.
    Données manquantes...

    ................Fermeture du dossier...............................




    Premières blessures


    Méryl courait à perdre haleine malgré les cris désespérés de sa cadette pour la retrouver. Derrière elles d'autres enfants de toutes espèces fuyaient et se cachaient alors que des hommes armés avaient ouvert une battue pour récupérer les enfants esclaves en fuite. Balkis tomba dans une ornière et s'y blottit le temps que tout les cris et les bruits de pas s'éloignent. Elle séchait ses dernières larmes. Ses parents venaient de mourir pour que sa soeur et elle vivent libres. Méryl avait disparu avec les autres enfants. Balkis ne pouvait que souhaiter qu'elle aille bien. Elle se remémorait en boucle comme pour ne jamais les oublier les visages de leurs parents.

    - Je vous promet de devenir plus forte... plus grande... dignes de vous...

    Elle sécha son visage d'un revers de poignet.


    - Et je ne pleurerai plus.


    Et l'enfant Zetronne de sept ans attrapa un éclat de métal tranchant, puis ses cheveux qui lui tombaient aux hanches et le cisailla derrière la nuque, laissant derrière elle le crin roux qu'elle avait coupé. Puis, lentement, elle quitta sa cachette. La nuit était tombée. Sa première nuit seule sur Tatooine. Elle chercha parmis les étoiles un signe de ses parents, une présence... puis s'éloigna du sinistre endroit qu'elle venait de quitter pour marcher longuement, jusqu'à quelques pauvres habitations en bordure de la bidonville de Mos Estuck. Ici elle retrouverait Méryl. Et elle ferait honneur à ses parents.


    http://i80.servimg.com/u/f80/13/20/20/29/truffl10.jpg

    Femme-enfant

    Elle s'était recroquevillée sur le sable, à moitié nue. Quinze ans, et toujours elle avait su se défendre. Elle était souvent la plus violente. Jamais elle ne laissait quelqu'un la dominer... Jamais elle n'avait été soumise...

    Jusqu'à ce jour.
    Parmis les trois étrangers qui s'étaient permis d'user de son corps sans son consentement, il était clair que cette passade ne devait jamais être rapportée et ils ne l'avaient abandonnée qu'une fois convaincue qu'elle finirait par mourir de ses blessures.
    Le sadisme n'avait pas de nom. C'était une épidémie qui fappait sans distinction dans un monde anarchique, qui décidait qui devait vivre ou mourir, qui devait frapper ou subir.
    Elle essuyait le premier échec de sa jeune vie.
    Et une terrible humiliation.
    Elle sentait la faiblesse la gagner à mesure que le sable absorbait le sang qui coulait abondament de ses blessures.
    Non.
    Elle refusait de mourir comme ça.
    Elle rassembla toute la force de sa volonté pour se remettre sur ses jambes sans un gémissement de douleur, et se traina lamentablement jusqu'à l'auberge du Rancor en espérant y trouver de l'aide.
    Elle ne voulait pas mourir, pas plus qu'elle n'avait concéder un cri ou une supplique à ses bourreaux.
    Elle devait être forte et vivre.
    Il le fallait.
    Elle l'avait promis.

    http://i80.servimg.com/u/f80/13/20/20/29/balkis12.jpg

    Le bonheur ne dure pas. Il est rare de savoir combien l'on est heureux avant de perdre cette chance. Elle le savait. Et elle connaissait sa chance. Mais le bonheur ne dure jamais.
    Sora avait fait un choix qui les avaient séparés. Et petit à petit, son champs de connaissances en qui elle basait sa confiance se réduisait.
    Tandis que l'enfant qu'elle portait grandissait en elle.
    Elle songeait à Huginn qui s'était offert de l'adopter. Amèrement, elle se demandait si le nkto ne changerait pas d'avis dès le moment où il trouverait une femme et un fils...
    Dans son abri de fortune construit avec des mières près de la taverne, elle s'était recroquevillée. Elle ne savait que penser. Les coupures sur ses poignets jouaient tel un avertissement à un dérapage... Elle avait promis de rester en vie... Et en elle grandissait la raison qui était devenu le centre de son existence.
    Peut-être finalement ne pouvait-elle se fier à personne.
    Mais son enfant, lui connaîtrait des jours plus heureux.
    Elle ferma les yeux et s'abandonna à un sommeil sans rêves proche de l'inconscience.

    ***********************************************************************
    Commentaires Hors Role Play

    Ce personnage reste inachevé et son potentiel est loin d'avoir été atteint. Même si Balkis a le profil d'une marytr, c'est en réalité une battante  à l'esprit complexe qui fait de chaque épreuves une force. L'absence de contextes et de joueurs a atrophié son développement, mais je garde ce personnage en archive pour le temps passé à l'élaborer.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Aurine
    Nom: Meyer

    Prénom: Aurine


    Age: situé dans la trentaine


    Statut: Inconnu


    Race; Nagai


    Alignement: Loyal mauvais


    Planète d'origine: Nagi


    Rang de maîtrise de la Force: Maître


    Physique: Le moins que l'on puisse dire d'Aurine, c'est qu'elle illustre relativement bien l'image de "femme fatale". Sans être une beauté universelle, elle a le charme qui mettrait si elle le voulait tout les hommes à ses pieds... Pour le plus grand malheur de ces derniers. De longs cheveux noirs en cascade, des yeux gris, une peau laiteuse... Et un grand sens du sensuel. Et comme pour y ajouter, elle cultive une élégance racée. Elle arbore souvent des couleurs sombres, comme beaucoup de Nagai.


    Caractère:

    D'un calme froid, elle ne montre pas facilement ce qu'elle ressent en réalité. Elle aime jouer sur les attitudes, sur les mots, et de manière général se jouer du destin. Elle a une certaine attirance pour les femmes, même s'il est difficile à définir s'il s'agit d'une forme d'osmose ou d'amour. Ambigue jusqu'au bout des ongles, elle est aussi insaisisable que le vent. Et aussi imprévisible. Tueuse née, elle n'apparaît jamais sans arme même si elle n'utilise que très rarement la violence.
    Elle a toujours montré une grande aisance avec la Force et aussitôt qu'elle a su s'en servir, l'a exploité sous sa forme la plus rentable...


    Histoire: a venir


    Père: Lloyd Meyer

    Mère: Amaris Septime.

    Il n'y a pas de jours plus important pour une famille éminente que celui de la naissance de celui ou celle qui en assurera la pérenité. Le jour où Aurine vint au monde fut une longue fête interminable.

    Amaris regarda la fillette qu'elle tenait dans les bras avec amour. Penché vers sa femme et sa fille, Lloyd souriait. Un beau tableau que rien n'allait entâcher.
    Non, contrairement à beaucoup d'enfants martyrs, Aurine ne vit pas ses parents massacrés sauvagement par des renégats, des sith ou des ennemis de clan dans ses plus jeunes années.
    Elle connu une enfance dorée, protégée et entourée.
    Comment fut-elle amenée à devenir ce qu'elle est aujourd'hui? ah ça, c'est une autre histoire, et pour cela il faut faire une avance rapide sur ses premiers pas, jusqu'à arriver à l'âge de ses quinze printemps.

    Cela nous ramène une fois encore sur Nagi. Devenue une merveilleuse jeune femme, Aurine n'avait pas grandi qu'en beauté. Elle avait les dents longues.

    Elle voulait avoir sa part d'intérêt dans les affaires familiales. Lloyd, Nagai d'une grande bonté ne pu lui refuser ce caprice, et se trouva rapidement supplanté par sa fille. Devenue maîtresse du trafic que régissait son père, elle aggrandit le patrimoine familial par de fructueuses actions. Elle n'était pas seulement agréable à regarder et avide. Aurine était aussi extrêmement intelligente.

    Les Meyer tirèrent dans un premier temps un large profit de l'initiative de leur fille. Mais Aurine avait de plus hautes ambitions que de se retreindre au commerce familial. A dix sept ans, l'enfant ingrate quitta le foyer, laissant ses parents et leur commerce. Elle appris tout ce qu'on voulu bien lui enseigner du maniement de la Force, et abandonna plus d'un maître lorsque ses exigeances personnelles n'étaient pas satisfaites.


    Elle tatona un moment à son compte avant d'attraper une prise politique. Et c'est là que nous la retrouvons aujourd'hui. Ayant réussi à assoir une place à son nom, elle guette son heure, calculant, attendant son avènement. Car celui qui arriver à s'assurer une place de choix en politique peut tout orienter, tout commander...

    Mais la petite princesse n'a pas toujours attendu que tout lui arrive gratuitement, et les efforts qu'elle fournit au fil des années dans les domaines de la Force, de la politique et de la manipulation portèrent leur fruits.
    Elle passa la barre des trentes ans avec une puissance d'esprit et social qui en aurait laissé plus d'un rêveur.
    Aujourd'hui encore, elle progresse, une menaçe pour certains, une alliée pour d'autres, mais jouer avec elle revient à danser dans la cours des Grands...


    *************************************************************************

    Commentaire Hors Rôle Play

    Aurine est "née" à la mauvaise période, lorsque la désertion rôlistique a commençé, aussi est-elle relativement "inachevée". C'est une esquisse, un tir d'essai qui n'a  été étrenné que quelques rares fois et jamais au maximum de ses capacités de jeu. Bien que son profil donne une image de perfection, c'est un personnage dont les failles sont assez éloquentes et contre qui la confrontation aurait pu être intéressante. Je la garde au cas où...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Starwars

    En y repensant c'était il y a déjà un petit nombre d'années que la communauté de MMO Starwars-fr.com V2 avait tendance à révolutionner l'univers de la guerre des étoiles. (Fin de la V2 en 2006) A défaut d'avoir le temps de rejouer aujourd'hui, comme beaucoup d'anciens, Un petit article rétrospectif et nostalgique sur ceux qui ont marqués ma mémoire, sur les moments forts du site, les périodes drôles, les trois 8 où chacun restait scotché à son écran sans rien lâcher aux joueur en face, Jedi contre sith...

    On a tendance à idéaliser ce qu'on a aimé et Sw-fr.com n'était pas parfait. La V3 et la V4 ont définitivement miné le site en incluant à un concept entièrement rôleplay un système de Gameplay mal adapté qui a divisé les joueurs et provoqué des polémiques déjà sous-jacentes entre certains joueurs. Tout le monde ne s'entendait pas toujours de manière unie et solidaire, mais je veux me rappeler des meilleurs moments.

    ***

    -  Un clin d'oeil, une pensée à Seyta/Ishen/Laraelith, disparu du jour au lendemain, mais rôliste de bon niveau avec qui il faisait bon jouer. Il était également notre encyclopédie Starwars personnelle.

    - Un souvenir amical (et le regret d'une perte de contact) envers Nuala, mystérieuse au quotidien, excellente en jeu, qui a incarné avec brio des personnages de haut vol.

    - Une estime non exagérée de Dione/Saryah/Jaessa/Yakeen(j'ai du en oublier) dont la qualité RP n'avait d'égal que le niveau de jeu qu'elle amenait avec elle, une partenaire presque intimidante dans son excellence.

    - Même topo pour Vengious, Sith redoutable qui a provoqué les plus grandes frayeurs à la petite noob que j'étais en arrivant et joueur sombre, précis, méticuleux, respectable. Un grand joueur.

    - La sympathie et l'aisance camarade de Beowulf/Alkien, disparu aux champs d'honneur des joueurs qui reprennent une vie sociale, mais qui a marqué mon temps de jeu en bien en tant qu'ami irremplaçable RP et HRP

    - l'intimidante Garak_ qui, sous ses dehors de lionne implacable jouait dans la cour des grands et que j'ai comprise avec le temps.

    - Torak, le jedi loyal et l'ami resté présent qui devrait avoir plus confiance en lui!

    - Sojiro/SpritofSoul, le plus déjanté des jedi (et des sith), également un ami d'aujourd'hui, qui malgré sa tendance à parfois en faire beaucoup jouait avec son coeur.

    - Comte-dooku, LE "boulet" qu'on se plaisait à laisser partir dans ses délires mégalomaniaques, parce que dans le fond ce bon bougre animait bien la taverne à lui tout seul!

    - Daemian: euh... lui j'aimerais bien l'oublier, mais autant lui rendre justice: en jeu, il animait la plus grande guilde de pirates de l'espace avec talent.

    - DarkGuts : Aussi mégalo irl qu'in game, abonné aux fautes d'orthographe de syntaxe, de grammaire et parfois de goût, Guts était pour une raison obscure une des personnalités les plus respectées et incontestées de la grande majorité. Gros défaut: conscient de son "talent", il le revendiquait de manière écrasante. (Pas tellement différent irl) MIl était le magnat de la plus grosse guilde sith.

    - Blacksub: Joueuse éphémère (et amie de lycée) Elle incarnait parfaitement la femme fatale dans toute sa noblesse, avec classe et élégance. (bon, c'était une amie avant qu'on joue ensemble, je ne suis pas objective)

    - Vaeblo: Un des piliers du Temple Jedi qui s'est vite fait rare à la fin de la V2, il ramenait souvent le concept jedi à l'esprit des joueurs.

    - Sozen/Phoenixios Une des derniers"résistants" jedi, malgré la difficulté du rôle qui jouait de manière cohérente avec l'univers et qui offrait une bouffée de courage aux autres jedis. Un excellent joueur.

    Il y en a d'autres qui s'ajouteront avec le temps... et le retour des souvenirs

    Mais y en a un qui a recensé les meilleurs moments!

    *

    **

    Et une petite présentation de la V3 par ses concepteurs

    "Bonjour,

    Je poste ici pour vous présenter le resultats de quelques mois de travail, et vous informer de l'ouverture de la version 3-beta1 de starwars-fr.

    C'est quoi ?
    C'est un "mmorpg" dans un site web, je m'explique, rien n'est vraiment graphique, il n'y a pas de map, mais un système de jeu pourtant trés évolué.

    Qui dit mmorpg dit roleplay, tout le site est basé la dessus, mais ce n'est pas le seul atout du jeu, cependant pour être accepté par la communautée, il vous faudra choisir un personnage, une histoire, allant avec l'univers de starwars, vous trouverez facilement de la documentation sur le net pour cela.
    Pour améliorer l'esprit roleplay et récompenser les joueurs qui s'investissent un système d'honneur est présent, chaque joueur peut voter une fois pour un autre joueur du site, des grades vont avec ces votes et permettent d'effectuer certaines actions, comme postuller pou un métier par exemple.
    Une taverne, qui est la base de la communication dans le jeu, permet de communiquer en temps réel (sans aucune actualisation de la page).

    Et a part ça ?
    Un système d'objets trés poussé, plusieurs types d'items, allant de la tête au pieds, en passant par les armes et les bijoux. Actuellement deux façons d'avoir les items, s'adresser au pnj appellé 'Ombre' (Clin d'oeil a T4C ^^) qui n'est présent que a certains moments, ou en acheter a un autre joueur via l'hotel des ventes, ou par vente directe. Les items apportents de boosts au niveau des statistiques du joueurs. Il y a differents degrés de qualitée pour un item, il est bien évident que les items que qualitée supérieure ne sont en vente que trés rarement chez l'ombre.
    Avant la fin de la beta les combats contre les mobs seront mis en place, et ils permettrons également d'avoir des items, et de l'argent.

    L'argent :
    Là aussi plusieurs méthodes, acheter des items et les revendre plus cher par exemple, en gros être bon commercant, ou alors avoir un métier, un salaire tombe tout les mois, et ce salaire est proportionnel aux nombres de mois ou la personne a travaillé (exemple, 1000 Crédits le premier mois, 1500 le deuxième, etc ...).
    La dernière méthode pour avoir de l'argent consiste a être actif sur le site (Les CycloCR).
    A venir avant la fin de la beta un système de banque avec des interets.

    Les combats :
    Les joueurs ont tout les jours le choix d'activé le PVP ou non pour la journée, une fois prise la décision reste inchangable jusqu'au lendemain.
    Le système de calcul de combats est assez poussé, même si uniquement les résultats sont affichés, un dps est calculé en interne, ce qui permet de savoir la vie restante de l'adversaire, et d'autres informations.

    Actuellement les combats ne donnes que de l'xp, mais avant la fin de la béta, ils permettrons de gagner de l'or, et des objets (système de drops).

    La communication :
    Plusieurs systèmes, la taverne dont j'ai déjà parlé plus haut, les messages privés, les journaux, les commentaires, et bientôt les commentaires sur les fiches.

    Les clans :
    A partir d'un certain honneur (voir plus haut), un système de guilde est abordable, pour une certain somme vous pouvez créer votre guilde, personnalisé les niveaux des membres, faire un fiche a votre guilde, et lui donner un tag.
    Avant la fin de la beta, une taverne (channel de discussion) sera disponible pour chaque guilde.

    Je pense avoir présenter, les points les plus importants, il y a bien d'autres choses comme des sytèmes de quêtes secretes, par exemple, mais je préfère vous laisser découvrir cela."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Nom:
    Malana

    Prénom:
    Solstys

    Age
    :
    24 ans

    Race:
    Zélosienne


    Famille
    :
    Père inconnu
    Mère: Lushia Malana
    Quatre demi frères et sœurs



    Affiliation:

    Soll a quitté Zelos II dès l'enfance pour suivre une formation Jedi. Elle a grandi sous la tutelle d'un maître qui a su jouer sur sa nature placide. Avec l'âge, Soll a acquit ses propres convictions et maintient sa place dans les rangs jedi. Elle a malgré tout sa propre marge de manœuvre et se permet des libertés sans pour autant dévier de son chemin.




    Apparence
    :

    Comme la plupart des Zélosiens, Solstys a de grands yeux verts, moins sombres que la moyenne de son espèce. Ses cheveux plus pigmentés tirent sur le brun. Elle aime laisser un maximum de surface de sa peau à la lumière par réflexe racial et arbore de ce fait des vêtements courts et sobres quoique restant dans la tranche de la décence. Elle n'aime pas garder la bure et l'ôte au moindre rayon de lumière. Sa peau est paradoxalement claire. Elle fait dans l'ensemble une belle humanoïde et il n'est pas rare qu'on la confonde avec une femme humaine.



    Caractère:

    Soll est un cas parmi son espèce et parmi les jedi. Elle a tendance à n'en faire qu'à sa tête tant que cela n'implique pas les ténèbres à tout le sens du terme. Elle exprime l'incarnation du rayonnement et de la joie de vivre tant que dure le jour, et se ferme comme une fleur dès la nuit tombée sans pour autant rejoindre la peur ou l'agressivité des siens confrontés à l'ombre.
    Elle peut même sembler manifester deux personnalités de jour et de nuit: tantôt expansive, volubile, vivante voire exubérante, tantôt sérieuse, et mature, plus "adulte", plus sévère. De nuit, elle se montre plus apte à former un padawan et à faire usage de ses capacités jedi car sa maîtrise d'elle-même est est plus travaillée. Elle s'ouvre plus aux relations sociales de jour, et est également plus sensible au charme des hommes tant qu'une lumière naturelle garde l'être végétal en elle en éveil. Privée de lumière, son esprit prend le dessus sur ses sentiments. Elle a réussi à chasser de sa nature le côté superstitieux inhérent à son espèce, mais aime brûler une bougie partout où elle s'arrête la nuit juste pour le plaisir que lui procure la lueur d'une flamme.



    Histoire:


    Chapitre I
    Under the sun of Zelos II


    Le soleil dévorait le ciel sur Zelos II. La petite cité relais de Stabalar fourmillait d'activité. Les étrangers débarquaient par petits groupes, accueillis chaleureusement par les autochtones. Lushia poussait sa fille devant elle, plus encombrée qu'autre chose par la petite qui savait que sa mère allait tôt ou tard disparaître avec l'homme le plus offrant. Bien sûr, elle n'était pas la seule enfant dans ce cas et elle avait l'habitude, mais sans comprendre vraiment pourquoi, ce manque d'affection maternelle l'attristait, tout autant que de voir sa mère se monnayer comme un vulgaire objet. Un homme s'arrêta à hauteur de Lushia mais son regard tomba sur Soll qui sursauta. L'homme au visage dessiné de marques tribales lui tapota gentiment la tête et s'agenouilla vers elle.

    - Bonjour petite... J'aurais besoin d'un guide pour cet endroit, il faut que je trouve des pièces pour mon vaisseau et de quoi me ravitailler, pourrais-tu m'aider?

    L'enfant écarquilla les yeux. D'habitude, les hommes lui accordaient un regard évasif avant de loucher sur les charmes de Lushia, quelques fois, ils lui adressaient un mot ou deux mais sans plus. Elle se retrouvait toujours avec d'autres enfants de la misère à flâner au soleil depuis l'époque où elle savait marcher. La joie la saisit, plus forte encore que celles des célébrations à la gloire de l'astre du jour et elle s'apprêta à répondre quand Lushia lui retint fermement l'épaule, la pinçant douloureusement et répondant à sa place d'un ton sec.

    - La p'tite est avec moi, et on ne fait rien pour rien...

    Le Kiffar sourit, s'attendant visiblement à cette réaction et plongea la main dans sa poche à la recherche d'une poignée de crédits qu'il déposa dans la paume de Lushia.

    - Considérez cela comme une compensation pour le temps précieux que je vous fait perdre...

    Lushia changea radicalement d'attitude et se fit tout sourire, lâchant sa fille, la poussant presque dans les bras de l'homme qui venait de la payer.

    - C'est un plaisir de vous prêter ma petite Soll! Si vous avez besoin d'une compagnie plus... Mature, n'hésitez pas à venir me voir!

    Il fallait bien que ça arrive, même Soll le sentait et elle en tremblait de peur et de colère. Le Kiffar qui venait de la rattraper posa sur sur sa tête une main apaisante.

    - Du calme jeune fille... Peux-tu m'emmener aux endroits que je t'ai spécifié? Nous ferons connaissance en marchant. Je m'appelle Jonas Emen, et toi? Au fait, quel âge as-tu?

    La gamine s'était déjà mise en marche et répondit sans lâcher Jonas des yeux.

    - Je m'appelle Soll... Enfin Solstys Malana... Et j'ai... six ans je crois.

    Jonas eut un petit rire devant le sérieux de l'enfant qui se détendait de minutes en minutes à son contact.

    - Eh bien Solstys, c'est un plaisir!

    L'homme et l'enfant traversèrent Stabalar tout en discutant jusqu'à la tombée du jour. Avant le crépuscule, devant la peur grandissante de la petite, le Kiffar revint à l'endroit où Lushia avait pour habitude d'attendre ses clients et trouva la Zélosienne fulminante. Elle n'appréciait visiblement pas de récupérer sa progéniture si tard. Craignant de prendre des coups, Soll resta en retrait derrière son ami de la journée. Jonas s'approcha de Lushia et lui tendit quelque chose que l'enfant identifia juste comme une grosse somme d'argent. Elle saisit de loin quelques bribes de conversations où il était question de Jonas l'emmène avec lui. Lushia d'abord réticente se laissa séduire par la somme coquette que sa fille lui rapportait soudainement et la perspective de pouvoir travailler sans obstacle. Elle céda rapidement. Mais lorsque Jonas vint chercher Solstys, l'enfant assise par terre pleurait à chaudes larmes. Il la prit dans ses bras. Elle resta raide et bloquée sue elle-même mais n'opposa pas de résistance. Sa mère venait de l'abandonner. Jonas commença alors à lui parler de la voix douce qui le caractérisait.

    - Je sais que c'est difficile pour une petite fille de ton âge... Je suis chargé de trouver des enfants qui ont un don très particulier... De les trouver et de leur apprendre à s'en servir. Je suis ici depuis plusieurs jours et je t'ai observée, tu as ce don... Tu pressens les choses et tu anticipes les événements, tu es très intuitive, plus mûre que les enfants de ton âge et tu comprends très vite les événements qui t'entourent... Je sais que je viens de t'enlever à tes proches, mais je te promet de t'offrir une vie qui ressemblera le plus à ce que tu pourras espérer d'une famille... Tu as ma parole.

    - J'ai pas de famille!

    Elle s'était roulée en boule sur le siège où il l'avait déposée, boudeuse.

    - Ne dis pas ça... Un jour tu lui pardonnera. Ta maman a ses raisons... Tu reviendras la voir et vous pourrez vous réconcilier...

    L'enfant ne répondit pas. La nuit tombait et elle se terrait sur son siège. Jonas fouilla un compartiment du vaisseau , en tira une bougie qu'il fixa sur l'accoudoir de Soll et l'alluma.

    - Ce n'est pas le soleil, mais tu te sentiras moins seule comme cela.

    Il venait de marquer le premier pas d'une relation très complice...


    Chapitre II
    Behind green eyes


    http://i65.servimg.com/u/f65/10/05/32/76/green_10.jpg

    Les années passèrent. Sous la tutelle de Jonas, Soll perdit progressivement ses craintes ancestrales et apprit l'usage de la Force au service de l'Ordre Jedi. D'enfant discrète et craintive, elle devint une jeune fille téméraire et vive qui donna à son maître plus d'une fois des cheveux blancs. Entre elle et Jonas s'était tissé un lien fort. Maître et padawan étaient restés liés même après la fin de l'apprentissage de Solstys. Aux yeux de la jeune Zélosienne, il était sa plus proche famille. Elle avait laissé sa mère sur Zelos II au rang des souvenirs.
    Dix huit années standards s'étaient écoulées.
    Devenue indépendante et ayant achevé sa formation, Soll effectuait des missions diverses. Le rang Jedi était un gage de précarité et la directive était à la discrétion, mais en attendre autant de Soll était un peu trop demander... Douée pour s'enliser dans les ennuis autant que pour s'en défaire, elle avait finalement été envoyée sur Nar Shaddaa en mission de reconnaissance.
    Elle flânait dans le spacioport, profitant des longues heures solaires dont la lune bénéficiait lorsqu'elle croisa au détour d'une ruelle un regard d'un vert intense désagréablement familier. Ses yeux verts qu'elle s'était efforcée d'oublier pendant des années.
    Lushia.



    [suite à venir]

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les péchés d'une mère (Partie I)


    Lushia restait plantée dans le halo d'un éclairage extérieur, les bras en croix, serrant contre elle ses vêtements provocateurs aux couleurs criardes. Elle avait beau ne plus être une jeunesse, elle demeurait d'un certain attrait et n'avait pas envisagé même un instant de changer de vie... Pestant contre la nuit grandissante, elle attendait dans le spacioport de Nar Shadda.

    Une forme se découpa au bout de la rue, contrastant avec la faune locale par la régularité lente et gracieuse de ses mouvements. Sans répondre aux quolibets et aux invitations malsaines qu'elle suscitait sur son passage, Solstys rejoignit sa mère.

    - Eh bien on peut dire que tu n'es pas devenue moins empotée en grandissant toi! Quelle idée d'attendre la nuit pour se retrouver dans ce coupe-jarret!

    Dans le mépris des propos de Lushia, il y avait néanmoins un certain intérêt. Chez deux être ayant connu une vie normale, les retrouvailles d'une mère et d'une fille auraient été sujet à effusions. Mais ce n'était pas une famille ordinaire.
    Lushia détailla son enfant devenue adulte avec un œil expert, avançant une main que le temps commençait à parcheminer vers les formes attrayantes de sa progéniture.

    - Pourquoi tu perds ton temps avec ces sornettes de magiciens idéalistes, tu as de quoi gagner gros rien que de la façon dont tu es faite ma fille! Il suffitait que...

    - Ne m'appelle pas comme ça.

    - Pardon?

    La vieille Zélosienne hébétée ouvrit une bouche interloquée.

    - Ta fille, tu y a renoncé il y a longtemps Lushia. Viens en au fait: pourquoi es-tu là?

    Solstys, d'un naturel d'habitude si doux s'était fermée, et brutalement durcie. Aurait-elle frappé sa mère que cela n'aurait surprit aucun témoin de la scène. En échos à sa fille, la mère prit alors un visage implacable, laissant deviner une sourde colère. Pas question de jouer dans le mélodrame. Ce n'était pas le genre ni de l'une ni de l'autre.

    - Zelos II est sous domination d'un groupe de pilleurs... Y en a pas mal qui s'en mettent plein les poches avec toutes les croisades qui se trament... J'ai voulu partir, ça sentait mauvais pour mon commerce. L'ennui c'est qu'on m'a pas laissé filé tranquille... J'ai des foutres d'emmerdeurs aux trousses et j'ai vraiment pas besoin de ça ! Quand j'ai appris que tu étais ici, j'ai cru...

    - Que j'allais t'aider?

    Le regard d'habitude impassible de Solstys brûlait d'une flamme de dégoût. Elle repoussa brutalement Lushia.

    - Au nom de quoi ? Tu as déjà de la chance que j'accepte de te parler! Après ce que tu as fais c'est le comble!

    - Silence petite bâtarde!

    Lushia s'était radicalement métamorphosée. Son cri impérieux avait attiré les regards des badauds et coupé court à toutes conversations alentour. Il y eu un moment suspendu hors du temps. Solstys d'abord soufflée se reprit.

    - Si tu veux t'en sortir ici ou ailleurs, débrouilles toi Lushia. Je n'ai rien à t'offrir

    - Tu oublies un peu vite à qui tu dois la vie petite ingrate ! Répondit sèchement la vielle prostituée.

    Les Zélosiens. Une espèce que la galaxie tenait pour douce et pacifique, fait avéré en général... Des êtres purs vénérant le soleil et vivant de la douceur des jours... Face à un tableau pareil, le mythe tombait en morceaux. Elle se toisaient, de leurs regards immobiles et pénétrants, plus perçant que la plus effilées des lames, et il y avait fort à parier que dans ce duel silencieux, la perdante se relèverait difficilement. Ce fut Solstys qui rompit le silence.

    - Si je dois intervenir pour toi, ce sera au nom de mon ordre et des devoirs qui y sont liés, n'espère rien de plus Lushia. La vie que tu m'a donnée, tu l'a offerte à un autre contre une poignée d'argent. Ne viens pas réclamer ce qui ne t'appartient plus.

    La mère savourait sans dissimulation sa victoire présumée sur sa progéniture.

    - Que tu dis. Que ça te plaise ou non ma mignonne, je reste ta mère. Tu peux toujours cacher ta faiblesse derrière tes devoirs de prêtresse de la Force, mais tu n'aurais pas le cran nécessaire pour abandonner celle qui t'a mise au monde ! Tu as toujours été faible...

    - Ca suffit.

    Il y avait quelque chose d'effrayant chez Solstys à cet instant précis, quelque chose qui s'éloignait de la lumière qui émanait d'elle habituellement. Elle le sentait et refusait de sombrer. Pourtant, Lushia représentait tout ce contre quoi elle luttait, toutes ses faiblesses réunies et par devoir ou par conscience, elle ne pouvait l'ignorer. Son esprit s'ancra sur Jonas, reprenant peu à peu sa sérénité coutumière.

    - Je vais te donner une adresse où tu pourras séjourner le temps nécessaire pour te mettre à l'abri. Après cela, je veux que tu disparaisse de ma vie. Je crois que nous n'avons rien d'autre à nous dire.

    Lushia secoua la tête avec un sourire quelque peu malsain.

    - Que tu le veuille ou non, gamine, tu reviendras vers moi. Je sais que tu souffres de vivre sans attaches et que tu cherches ton père et je suis la seule qui puisse t'amener jusqu'à lui.

    Mais la jeune fille avait commencé à s'éloigner après avoir fourni un datapad programmé avec les coordonnées du Rancor's Inn à Lushia. Et sans un mot, dignement elle s'éloignait. Afin de survivre, afin de rester elle-même. Et de ne pas offrir à Lushia le plaisir de la vue d'une larme

     Les péchés d'une mère (Partie II)

    Il faisait plein jour. Lushia, juchée au plus près du ciel et de l'astre que son peuple vénérait, sur le balcon du dernier étage d'une tour observait le vide en silence.

    Un instant, elle revit Zelos II, Stabalar et Soll enfant qui courait derrière elle, maladroite. Elle ferma les yeux. Quelle ingrate cette gamine... A des années lumières d'imaginer la vie de misère que sa mère lui avait évité. Ou était-ce un nouveau mensonge à elle-même pour se donner bonne conscience? Après tout, Soll n'était que la première de la portée. Il lui restait quatre autres enfants si celle-ci lui refusait les droits les plus fondamentaux des liens du sang.

    Malgré le zénith de Nar Shadda, Lushia eut un vague-à-l'âme, ne pouvant tricher indéfiniment avec la réalité. Elle avait massacré ses enfants. Et de tous, Soll était la plus forte, celle qui avait réussi à tout dépasser, celle qui l'avait vaincue en devenant quelqu'un. Quelqu'un d'intègre, dotée d'une grande force de volonté et d'un pouvoir que Lushia pourrait toujours mépriser ou envier mais qu'elle ne posséderait jamais.

    Fallait-il qu'elle la trahisse à nouveau...

    Un zabrak ne tarda pas à rompre la solitude de la zélosienne, s'approchant d'elle, arme au poing, sûr de lui.

    - Alors Lushia Malana, où est ce que tu nous a promis? Ta vie nous appartient encore tant que tu ne nous offres pas une compensation supérieur ou équivalente...

    Il repoussa les longs cheveux châtains qui se parsemaient de quelques fils blancs pour caresser la nuque de sa proie avec un sourire mesquin. Lushia resta de marbre, détournant les yeux pour fixer dans la voir la ligne d'horizon, plus digne qu'elle ne l'avait jamais été dans sa vie de misère. Elle hésitait.

    - Tapiner tu sais déjà faire, mais si tu ne paie pas ton affranchissement, tu ne seras plus à ton compte tu peux me croire... Ma guilde n'est pas clémente et ne souffre pas les exceptions. Maintenant parles.

    Le zabrak perdait patience et pressa son arme contre la nuque découverte de la zélosienne. Un frisson courut à travers l'échine de cette dernière. La subite peur de mourir, d'affronter une vie de péchés pour lequelle elle devrait payer. Non! Elle refusait, quitte à s'endetter d'un péché surclassant tout les autres... Elle tira d'une besace à sa ceinture le datapad de Solstys où elle avait entré les coordonnées du lieu de vie de sa fille après plusieurs jours de recherches.

    - Tout est là. Elle est jeune mais forte, elle ne se laissera pas faire. Sa vie contre la mienne, c'est bien ce qui est convenu... A partir de maintenant je suis libre...

    Le zabrak s'empara de l'objet avec satisfaction, relâchant Lushia sans ménagements.

    - Tu as payé, tu es libre, femme. Vas et fais-toi oublier. Si nos chemins devaient se recroiser, cette transaction ne vaudrait rien.

    La zélosienne fit demi-tour et s'éloigna, fuyant plus sa honte et sa faiblesse que l'émissaire de la guilde... Elle ne pouvait rien faire d'autre... Non, vraiment rien d'autre... Mais face à une mauvaise conscience, aucun mensonge ne tient la route. Elle avait trahi Solstys, cette fois de la pire des manières. Il ne s'agissait plus d'un homme prêt à acheter une enfant pour l'éduquer, cette fois elle avait offert sa fille contre sa vie à une guilde de pillards effectuant du trafic qu'esclaves... Difficile de se regarder en face après cela... Il fallait qu'elle oublie. Oui oublier jusqu'à l'existence de Soll...

    Elle maudit sa propre lâcheté. Et elle disparut dans Nar Shadda.

    [center]*

    **[/center]

     

    Il ne fallut pas longtemps à la guilde des pillards pour se rendre au logement de Solstys. La jeune zélosienne absente, ils eurent l'avantage du terrain et se tapirent dans l'attente de son retour.

    Ce fut au crépuscule que la jedi revint à ses appartements. Un instant perturbée, elle marqua un arrêt sur le seuil et entra prudemment. Pas assez pour les cinq hommes qui guettaient son retour avec l'agacement de l'impatience. Elle repoussa le premier assaillant avec souplesse et une dextérité étonnante mais une lame vint lui caresser la gorge.

    - A ta place, je me rendrais sans histoires ma jolie... Même si tu pouvais nous vaincre, ce qui m'étonnerait, tu appartiens désormais à notre guilde et d'autres viendront avec moins d'indulgence... Sois gentille... Ce serait dommage d'abîmer un si beau visage...

    Ce disant, le zabrak rencontré par Lushia lui força à tourner le menton de son côté. Elle entre-aperçut à son épaule un écusson étrange. Quoique toujours sur la défensive, elle voulait en savoir plus et laisser parler ses attaquants pour comprendre ce dont il était question. Elle le regretta.

    - La vieille prostituée ne nous avait pas menti: tu as la fraîcheur et la fougue de la jeunesse... Pour peu que tu sois encore vierge, je connais pas mal de monde prêt à payer une petite fortune pour une fille de ta qualité!

    C'était donc cela... Lushia, une fois encore... Cette réalité la blessa plus profondément que n'importe quelle paroles des rustres qui la tenait en otage. Dire qu'elle avait osé croire un instant que sa mère avait changé... Refusant de se laisser aller au désespoir ou à la colère, elle réagit comme Jonas le lui avait enseigné. Avec la froideur et la précision de l'esprit. Elle saisit l'arme qui la tenait en garde et d'une prise habile retourna le poignet du zabrak, repoussant avec la Force trois des quatre compères qui se jetaient sur elle. Le quatrième profita de la distraction de la jedi pour lancer deux poignards qui l'effleurèrent. Leur but était encore de la capturer vivante, il essayait de ne pas l'abimer. Deux fines coulées de sang marquèrent les hanches de Solstys. Dans le même temps, submergée tant par le nombre que par le poids d'une telle attaque, la jeune jedi esquivait et répondait tant bien que mal. Elle n'était pas habituée à tuer mais elle sentait qu'elle y serait contrainte. Elle décida d'en finir avec le zabrak qui grondant de douleur ne retenait plus ses coups...

    La nuit tomba, reprenant à la zélosienne les faveurs du soleil...

    Le combat allait être rude...

    Le début du Jeu

    Dans la cache de Redcrow, la Zélosienne face à une fenêtre s'exposait à la lumière, l'esprit ailleurs.  A la clarté du jour, sa peau paraissait presque lumineuse, sa pâleur laiteuse reflétant la douce chaleur de la lumière de l'aurore. Elle n'avait pas prit la peine de s'habiller, gardant juste un drap sur les épaules. Son corps nu était marqué de plusieurs cicatrices qui ne disparaîtraient pas, mais la plus vivace et la plus mauvaise n'était pas physique. Elle resta ainsi, immobile, face au ciel vide de l'aube un temps indéfini. Son regard avait une tristesse qui ne le quittait plus depuis son altercation. La dernière trahison de Lushia ne passait pas et l'avait profondément transfigurée. Un instant, son regard contempla son reflet dans la vitre et l'image de sa mère s'y superposa dans son esprit. Pourrait-elle échapper à ce triste héritage et ne jamais lui ressembler... Pour le moment, elle se sentait profondément égoïste. C'était une première similitude...

    Elle chassa cette pensée de son esprit. Non, elle devait survivre, vivre. Mais pas pour elle, pas uniquement. Maintenant il y avait Therion, elle n'était plus seule... Elle piqua un fard en songeant à son compagnon, encore peu habituée à ses nouveaux sentiments.
    Et ses devoirs envers l'Ordre n'avaient pas changé, elle ne devait pas l'oublier. Elle se remémora la veille, lorsqu'elle était sortie pour joindre Jonas et lui faire un compte-rendu de la situation actuelle. L'Ordre ne tarderait pas à agir, il fallait l'espérer, contre la guilde de marchands d'esclaves. Du moins, elle savait que Jonas ferait tout pour cela.

    Elle s'était hasardée à retourner au Rancor'Inn dans l'espoir d'y trouver quelques renseignements. Et elle y avait trouvé Lenn...
    Son regard se durcit, non pas de colère mais de déception. Elle qui avait toujours pris cet homme pour une victime. Elle avait vu en lui un être blessé, un homme qui avait subi une perte et qui s'en était aigri. Si c'était peut-être le cas, elle s'était tout de même largement trompée.
    Elle qui avait éprouvé de la compassion pour lui en avait compris le fin mot sur un détail.
    C'était un menteur.
    Un menteur et un comédien. Ce genre de détails n'échappait pas facilement aux sens aiguisés et au regard perçant de la jeune femme. Il avait commit la seule faute d'agir en contradiction avec ce qu'il éprouvait réellement. Et un regard, aussi travaillé fut-il ne ment pas à qui sait l'étudier.
    Elle avait un moment espéré le ramener à la lumière... Mais ce n'était pas le genre d'homme qu'elle pouvait sauver.
    Elle repoussa son vague-à-l'âme. Elle ne pouvait pas aider tout le monde et encore moins quelqu'un qui n'y était pas disposé. Lushia en restait le parfait exemple. Pour l'instant elle avait une autre tâche plus importante.

    Elle songea à Adam San, un brave homme qui s'était montré des plus courtois avec elle. En tant que chasseur de Primes, il pourrait sans doutes lui fournir des renseignements, son réseau devait s'étendre sur Nar Shaddaa. Il fallait qu'elle retrouve les racines de la guilde qui tenait Zelos II en otage pour arriver à la démanteler. Mais sans appuis de poids, ce serait une entreprise dangereuse et elle ne voulait pas exposer Therion à une mission qui risquait d'être mortelle... La liste de leurs alliés sur cette planète n'était pas longue...

    Elle entendit Therion rentrer dans leur cache et attrapa ses vêtements pour s'habiller rapidement. Ils avaient beau savoir ce qu'ils représentaient l'un pour l'autre, ils n'étaient que des enfants l'un face à l'autre, encore intimidés. Lorsqu'il arriva dans la pièce, elle se tenait devant la fenêtre. Elle avait abandonné son style vestimentaire habituel pour une tenue plus conventionnelle mais moins disposée à laisser passer la lumière sur sa peau.

    - Alors ?

    Elle guettait la moindre information nouvelle qui aurait pu les faire avancer.

    - Pas grand-chose qui puisse nous aider plus, j'en ai peur.

    Redcrow s'assit et soupira. Elle alla le rejoindre.

    - J'ai du nouveau, Jonas a analysé le symbole. J'ai reçu les informations ce matin. Il s'agit de la guilde « Sigma »...

    Elle retraça le symbole sur la table.

    - Le nom n'était pas l'évidence même du fait que la lettre est doublée et inversée et rappelle plutôt un sablier... Le motif était difficile à comprendre.
    Pour ce que Jonas a pu trouver sur eux, ils se rapprochent du crime organisé mais agissent de manière autarcique, ils ne font que revendre à de plus gros ce qu'ils ont acquis. Je ne t'apprendrais rien en te disant que leur spécialité est le trafic et le commerce d'esclaves, plus rentable que de la marchandise inerte... Mais je crois qu'ils ont de la clientèle Hutt sur Nar Shaddaa... Ce qui explique qu'ils soient si nombreux. Lushia ne valait pas une vingtaine d'hommes pour elle seule, et moi non plus... C'est le nombre qu'on a pu recenser... Ils sont sans doutes plus nombreux encore...

    Le Nagai posa sur son épaule une main réconfortante.

    - Maintenant au moins, nous savons à qui nous avons affaire. Si le Conseil en est également informé, ce c'est qu'une question de temps avant le démantèlement de cette guilde.

    Solstys resta silencieuse, posant sa main sur celle de Therion. Ils avaient face à eux un adversaire de taille colossal, assez vaste pour mobiliser une planète... Mais la taille et la puissance ne vont pas forcément de pair et dans la liste des ennemis de l'Ordre, il y en avait des bien plus puissants et dangereux. Mais dans le cas présent ils avaient l'handicap du terrain et manquaient de temps...
    C'était le début d'une partie d'échecs de haute voltige et enfin, avec l'Ordre Jedi, ils pouvaient avancer leurs pions...


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique