• La grammaire est une chanson douce - Eric Orsenna

    Depuis toujours, j'aime de passion la grammaire, toutes les grammaires, toutes les grilles et tous les codes enfouis sous la poussière du temps.

    Mais c'est la colère qui m'a poussé à écrire. Une colère de papa : je ne comprenais plus les questions posées en classe de français à mes enfants. Un jargon inconnu de moi leur était tombé sur la tête, comme par exemple la " focalisation omnisciente ". Pourquoi ces complications inutiles ? Les enfants de sixième ou de cinquième ne doivent pas être des linguistes ! Ils doivent seulement savoir lire et écrire. Et aussi apprendre à savourer la langue, à y trouver des surprises, des ravissements.

    Je vous invite donc à suivre Jeanne, Thomas et tous mes personnages dans leur promenade.

    http://www.erik-orsenna.com/

    A travers ce livre, conte tout doux pour grands enfants, monsieur Orsenna nous promène dans le monde merveileux des mots qui, dans son imaginaire revêt l'apparence d'une île. Un clin d'oeil, un hommage à Henri Salvadore avec le titre et le personnage du gentil Henri qui recueille Jeanne et Thomas à leur arrivée sur l'île des Mots. A travers l'histoire de ces deux enfants naufragés dans l'onirique, les subtilités du français prennent la douceur du miel et s'imprègnent de tendresse, touchant le lecteur en plein coeur. Hardi qui dormait au fond de la classe près du chauffage ou du poêle à charbon pendant que l'instituteur nous enseignaient avec monotonie des règles rébarbatives! Ce récit pourrait en réconcilier plus d'un avec nos bonnes vieilles règles! La grammaire est une chanson douce est un roman philosophique pour aider les grands comme les moins grands à mieux comprendre la valeur de nos petits mots!

    Après l'impact plutôt positif de ce livre sur le lectorat adulte, un deuxième volet nous est offert ma monsieur Orsenna: Les Chevaliers du Subjonctif!

    Les jeunes héros de La grammaire est une chanson douce ont grandi: Jeanne est une adolescente rêveuse qui s’intéresse aux mystères de l’amour, Thomas cherche la clef d’un nouveau monde. Mais l’archipel des Mots est toujours sous la dictature du président Nécrole et la police traque les opposants.
    Un jour, Thomas disparaît et Jeanne est arrêtée. Sauvée par le cartographe officiel de l’île, elle part avec lui dans un audacieux voyage en planeur à la recherche de son frère. Après avoir survolé les îles de l’Impératif et du Conditionnel, ils atterrissent sur l’île des Subjonctifs, les ennemis de Nécrole.
    Accueillie par un jeune homme roux passionné de liberté, Jeanne va découvrir chez ces joyeux contestataires le pouvoir de l’imagination. Dans l’usine où elle retrouve son frère, les ingénieurs découpent la mer, miroir de nos rêves. Elle comprendra que l’amour – qui va frapper la redoutable inspectrice, Mme Jargonos – est aussi une variété du subjonctif, le mode du rêve et du désir…

    Extrait
    « – Qui êtes-vous ? je veux dire : qui êtes-vous, les Subjonctifs ? Des malades ? Des dangereux ? Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi le dictateur Nécrole vous déteste tant, pourquoi il veut lancer l’assaut contre vous.
    – Je te l’ai expliqué : le subjonctif est l’univers du possible.
    – Et alors ?
    – Réfléchis un peu, Jeanne. Qu’est-ce que le possible ?
    – Quelque chose qu’on pourrait faire…
    – Mais qu’on n’a pas fait. Pas encore fait. Pas voulu faire. Réclamer le possible, tout le possible, c’est critiquer le réel, le monde tel qu’il est, la pauvreté, les injustices. Et donc critiquer les politiques qui veulent que rien ne change : ils se satisfont très bien du monde tel qu’il est.
    – Le subjonctif est un mode révolutionnaire, c’est ça ?
    – On peut le dire.
    – Maintenant, je comprends mieux pourquoi on peut avoir peur de vous. C’est vrai que vous dérangez. Je voudrais adhérer.
    – Pardon ?
    – Adhérer à votre club.
    – Il ne s’agit pas d’un club, Jeanne. Nous formons une chevalerie. »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :