• La Louve et l'Enfant -Cycle de la Moïra - Henri Loevenbruck

     

    La Louve et l'enfant -Henri Loevenbruck

    La Louve et l'Enfant -Cycle de la Moïra - Henri Loevenbruck 

    "'L'enfant s'appelle Aléa...
    Jeune orpheline de treize ans, elle hérite involontairement d'un don étrange et se retrouve alors au centre d'intrigues qui la dépassent. Sur l'île de Gaelia, nombreux sont les politiciens et les religieux qui convoitent cette puissance ; nombreux sont ceux qui redoutent cette élue aux facultés uniques, qui pourrait changer la face du monde...

    Alors qu'au sud, une armée est en marche pour reconquérir l'île volée à ses ancêtres, la jeune Aléa a désormais de nombreux ennemis : les Soldats de la Flamme, des fanatiques religieux qui voient en elle un nouveau danger, le Conseil des druides, qui lui envient son pouvoir, ou encore les terribles guerriers de Maolmôrdha...

    Prise au cœur d'un conflit colossal, Aléa fuit la mort qui la traque sans pitié. La meute de ses poursuivants grandit de jour en jour. Le moment est proche où elle devra faire volte-face pour affronter son destin. Dans l'ombre, tel le reflet d'un miroir, Imala, une louve solitaire, vit une aventure étrangement parallèle à celle de la jeune fille. Leurs existences sont-elles liées ? Leurs avenirs respectifs sont encore flous, mais une destinée unique attend la louve et l'enfant."

    Dans la Pile à Lire depuis un bon moment, le cycle de la Moïra m'intriguait depuis longtemps, à cause des régulières allusions qu'y faisaient une partie de mes amis. J'ai donc commencé La Louve et l'Enfant une nuit d'insomnie, et je l'ai presque dévoré d'une traite!

    Dans un contexte celtico-fantastique, la jeune Aléa, orpheline tantôt voleuse tantôt mendiante vit en enfant des rues dans le village de Saratea. Son morne destin bascule le jour où elle découvre dans la lande le corps d'un inconnu, et subit un phénomène étrange qui la dépasse. Poussée par un élan qu'elle ne comprend qu'à moitié, elle s'empare de la bague du défunt, et relate son aventure au village où personne ne la croit. Pourtant, quelques jours après cet événement, de troublantes péripéties vont l'amener à entreprendre une étrange aventure, en quête de réponses sur elle-même, en fuite des dangers qui courent sur ses pas. Dans ce périple, elle ne sera heureusement pas seule et pourra compter sur l'amitié du nain Mjolln et la bienveillance du druide Phelim.

    Comme l'annonce la quatrième de couverture, l'intrigue s'entremêle à la vie d'Imala, la louve blanche chassée de son clan parce qu'elle a défié l'Alpha en mettant bas. Et en écho aux aventures d'Aléa, le parcours d'Imala semble décrire le même motif en symétrie.

    Je pourrais approfondir le résumé, mais l'intrigue mérite tellement d'être découverte au fil de la lecture que ce serait dommage de trop en dire.

    Les points forts:

    * Le rythme

    Le rythme est tout simplement parfait, dosé de manière très juste entre les temps d'action, les temps de développement et les temps de repos, il permet une lecture fluide, sans à-coups et sans longueur où l'attention du lectorat ne se perd sur aucun détail inutile, tout en apportant néanmoins une richesse fouillée à son univers et au développement des péripéties. Il ménage ses suspenses grâce à un habile jeu de changement de point de vues, et pose des atmosphères qu'il gère à la perfection. Cette maîtrise de l'ambiance et du temps rend son récit addictif, et difficile à lâcher.

    *Les personnages

    Bien que le récit ait un fond manichéen choisi (puisqu'il s'agit d'une lutte du Bien contre le Mal), l'auteur parvient à donner un relief d'une grande finesse à ses personnages, en particulier l'équipe de tête.

    Aléa est touchante par ses doutes et sa jeunesse qui pourtant sont compensés par une maturité précoce qui arrive au fil des épreuves,

    Imala suit une évolution quasi similaire à travers les péripéties qu'elle rencontre, et touche par son innocence qu'elle perd peu à peu.

    Mjolln apporte une touche de légèreté par sa nature débonnaire et bienveillante, et son traitement à la fois haut en couleurs et original, loin des stéréotypes les plus courants sur les nains en fantasy.

    Phelim montre des hésitations toute humaines dans son dilemme entre son devoir et sa fidélité à son ordre, et son désir de protéger Aléa.

    Son Magistel (protecteur) Galiad incarne un idéal de chevalerie riche d'un traitement fouillé, et son fils Erwan intrigue et séduit dès les premières mentions de son existence.

    Faith: Il s'agit d'une barde, une profession instruite qui partage des bases culturelles avec les vates et les druides. Faith comme Aléa est originaire de Saratea, et elle quitte son métier le jour où elle découvre le double meurtre d'amis à elle, juste après la fugue de la jeune fille. Bien décidée à venger ses amis, elle se lance en quête d'Aléa pour obtenir avec son aide le début d'une piste afin de retrouver les auteurs de ce drame, et rejoint l'équipe de la jeune fille.

    Il est agréable d'ajouter que dans cet univers régi par les hommes, les personnages principaux féminins cherchent à inverser la tendance et à s'affranchir de ce joug masculin.

     

    * Le contexte

    Le contexte est fabuleux, tant par le soucis de détail apporté à sa cohésion globale, que par la maîtrise de son développement: on ne le suit pas des yeux au fil des lignes: on y est. Le choix d'un univers celtico-fantastique varie d'ailleurs agréablement du médiéval-fantastique, d'autant que l'auteur y a apporté un soin tout particulier. Le choix de noms à consonance gaélique, l'évident travail de documentation qui a servi de socle à l'élaboration du contexte, l'aspect "couleur locale" (à travers les rites, l'Histoire, les cultures et croyances des différentes nations)  savamment implanté dans le texte, et la cohérence interne parfaitement respectée donnent l'impression de plonger sans s'y perdre dans cet univers dont on a toutes les clés.

    * Le style

    La plume d'Henri Loevenbruck est à l'instar de son rythme d'une fluidité attractive, tout en cultivant une esthétique propre qui lui donne sa "griffe". Son style correspond à son histoire, équilibré, fascinant et addictif, parfaitement maîtrisé. On sent la patte d'un auteur talentueux qui a consacré à son œuvre un travail minutieux où chaque détail a été pensé et calculé pour la justesse de l'ensemble, ce qui arrive à distiller une sensation d'harmonie globale à la lecture.

    *L'originalité

    Là réside à mon sens le principal tour de force accompli par Henri Loevenbruck: il arrive à élaborer une histoire originale en partant de bases plutôt classiques (lutte du Bien contre le Mal, histoire d’Élue et de prophéties). A titre personnel, j'ai une sainte horreur des prophéties, parce que dans la grande majorité des cas, ce principe est utilisé comme une facilité scénaristique destinée à éviter d'expliquer certains points concernant le personnage principal. Dans la Louve et l'Enfant, j'ai mis mes préjugés de côté: ici le choix d'Aléa pour les pouvoirs du Samilganach a du sens, parce que l'histoire nous l'explique, et surtout grâce au choix très intelligent de développement du concept de la Moïra (la Destinée). En rendant tous les personnages fatalistes par culture et par croyance, l'introduction du rôle d'Aléa prend un sens tout à fait différent. Et le fait que l'histoire ne s'appuie pas totalement sur les caprices du destin, mais aussi sur les actions et les choix des personnages tendent à ramener la prophétie à un élément scénaristique qui enrichit le récit.

    Le parallèle constant entre Aléa et Imala dans leurs parcours de vie et dans leur quête respectives pour affronter leur destin apporte un petit je-ne-sais-quoi propre à cette histoire, à cet univers, à la fois touchant, émouvant et incroyablement puissant. On croit au lien entre cette jeune fille et cette louve, qui pourtant se croisent et se perdent, et évoluent chacune face à ses propres problématiques.

    Verdict: Coup de cœur! * * * * *

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :