• La sale bête

    Les températures estivales obligent, en ce moment on tourne à velux ouvert, faute de fenêtres. Et comme il reste toujours des importuns emplumés sur le toit, ce n'est pas rare non plus de voir le chat se poser en arrêt sur la table de la cuisine et se mettre à "bégayer" après les piafs.

    La sale bête


    Jusque là, ça n'avait pas été plus loin...

    Et puis hier soir, alors que l'ambiance post-dinatoire en était aux badineries et au choix du film de la soirée parmi les DVD potentiels, pouf! Plus de chat, à peine une ombre, et la peste file sur le toit.

    Vous avez déjà vu un chat saisi de vertige? Eh bien nous avons expérimenté.

    Après un moment de panique où elle est sortie de notre champ de vision, quelques descentes dans la rue pour étudier les limites du toit et quelques détour perchés sur la table de la cuisine pour la repérer, on retrouve la sale bête crispée à trois mètres du velux... Appelant à l'aide.

    Pour celles et ceux qui s'imaginent avec ingénuité que les pompiers se déplacent  pour ce genre d'histoire, les statistiques donnent qu'à hauteur de 80% des cas, les particuliers au chat stupide se font envoyer sur les roses. Nous n'avons même pas pris le risque.

    Un petit détour par le net pour chercher des astuces sans vraiment quitter le velux des yeux, on y lit qu'aucun chat n'a jamais été retrouvé mort dans un arbre ou sur un toit, et que la faim se fera plus criante que la peur. Certain parlent de... 4 jours de prostration!

    L'angoisse montre d'un cran, on ne peut rien faire à part l'encourager et l'appeler. De son côté, elle pleure dès qu'elle regarde dans notre direction, en espérant qu'on pourra venir l'aider.

    On est au troisième étage et on est deux à avoir le vertige côté humain, on n'a pas de corde, même si ça fend le coeur on opte pour la politique de la prudence.

    Vers 21h, la peste se décide et parcours un mètre vers le velux mais s'arrête hors de portée de bras. A contrecoeur, on s'éloigne après avoir bien brandi croquettes et boîte de thon sous son nez pour la motiver. Il lui faudra attendre 22h30, la nuit et la fraîcheur pour se décider à parcourir la petite distance qui permettra de l'attraper et de la faire rentrer.

    Au terme de la soirée j'ai compris trois choses: je suis vraiment accro à mon chat, mon nours est une crème de gentillesse et de patience, et quand bien même on crèverait de chaud, plus jamais je n'ouvrirai ce maudit velux!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :