• Le Kindle, fausse bonne affaire ou vraie poudre aux yeux?

    Si vous n'en avez pas entendu parler, le Kindle est ce petit appareil de poche qui ressemble à un écran portatif et qui se veut la bibliothèque du futur! Une avancée révolutionnaire pour les grands lecteurs... ou pas.

    Le Kindle, fausse bonne affaire ou vraie poudre aux yeux?

    Mais quels sont objectivements les points forts et les faiblesses de ce petit gadget?

    L'aspect le plus sympathique à ce qu'il semble -et celui là même qui a retenu mon attention de lectrice assidue, c'est la possibilité de mettre la totalité de sa bibliothèque dans sa poche (ou presque). En effet, pour une personne fréquemment en déplacement, le gain de place et de temps est conséquent -surtout de place en fait.

    Mais le piège est réel: Si les livres sont chers de nos jours, contrairement à l'idée reçu, ce n'est pas pour rémunérer les auteurs, à moins bien sûr de s'appeler J. K Rowling. Mais pour celui qui stagne en popularité respectable mais moyenne, les gains sur un livre vendu sont misérables. Sans entrer dans le débat entre le coût de production TTC et le prix de vente d'un livre hors TVA (merci monsieur le Président de l'avoir élevée à 7,7%!) un livre au format Kindle devrait LOGIQUEMENT être moins cher qu'un livre au format papier puisque l'on passe l'étape d'impression et que le travail numérique n'est pas plus important.

    Que nenni! La différence est à peine perceptible: Je vous invite à rechercher quelques titres sur amazon afin de vous en faire une idée: les livres format Kindle font l'équivalent d'un livre de poche neuf.

    Quel intérêt?

    Bien sûr, on peut revenir sur "toute une bibliothèque dans un mouchoir de poche" mais le plaisir de lire passe aussi, je crois par le contacte du papier et des pages à tourner. En outre, les écrans LCD fatiguent la vue beaucoup plus vite qu'une lecture sur papier.

    Alors certains vont me dire "mais il y a des livres gratuits sur Kindle et effectivement, on trouve certains titres en téléchargement légal et gratuit. Mais si vous n'aviez pas l'intention de lire les mémoires d'Albert Dupont avant l'apparition de ce nouveau support de lecture, pas sur que vous le lisiez plus mainenant juste parce que vous y avez accès gratuitement. Par ailleurs, l'accès aux bibliothèques et médiathèque est gratuit également et les emprunts et côtisations sont souvent très économiques!

    Certains formats de lecture perdent de leur charme en kindle, j'en prends pour exemple la bande dessinée. Amatrice de belles images, je pense que les magnifique Weëna d'Alice Picardet Corbeyan ou les Thorgal de Van Hamme et Ronsinski risqueraient de souffrir une pixellisation un peu frustrante.

    Le Kindle écologique?

    A la limite, de tout les arguments positifs pour ce petit gadget, ce serait celui qui me toucherait le plus. Moins de tirage papier donc une préservation des forêts et de l'air (dégagement de CO² à la fabrication...). Bien sûr, l'impact fabrication de cet engin n'est pas neutre mais si l'on peut y stocker quelques centaines de livres...

    Malgré tout, je crois que ce n'est pas la bonne manière de penser même si les idées partent d'une bonne intention. Lire beaucoup ne signifie pas forcément "posséder beaucoup de livres" même si pour le plaisir du lecteur, il y a des classiques incontournables.

    A mes yeux, le Kindle reste un jouet de plus, comme les centaines de bricoles dernier cri qui sont arrivées sur le marché ces dernières années, un objet amusant, mais je pense qui ne retiendra pas forcément la fidélité des rats de bibliothèque.Et puis un livre peut être ouvert n'importe quand n'importe où et le souffre aucun besoin d'être régulièrement rechargé.

    Une fausse économie, une fausse innovation, un peu plus de poudre aux yeux dans l'industrie du futile et du superflu.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :