• Le murmure des fleurs

    Le murmure des fleurs

    Parce que toute les fleurs ont un message à transmettre, un murmure pour qui sait les comprendre, et parce qu'elles sont la représentation d'une forme très spéciale de poésie en ce monde...

  • Les Primevères, sont des plantes herbacées du genre Primula, de la famille des Primulacées.

    [Herbier-photo]Primevères et coucous

    Ce genre auquel on rattache maintenant Cortusa, Dionysia et Dodecatheon comprend plusieurs centaines d'espèces originaires pour l'essentiel des zones tempérées de l'hémisphère nord.

    La primevère commune des jardins est une des premières fleurs du printemps (primo vere signifie au début du printemps en latin). C'est une plante vivace, souvent cultivée en annuelle. Elle fleurit de février à mai, est rustique et possède un feuillage semi-persistant.

    Les primevères sauvages, Primula elatior et Primula veris, dont les fleurs retombantes se présentent en ombelle au sommet d'une longue tige, sont également connues sous le nom de coucous.

    [Herbier-photo]Primevères et coucous

    La primevère symbolise le premier amour. Qu’il est bon de se souvenir de ses premiers amours, avec un bouquet de primevères fraîchement coupées !

    Un peu d’histoire :
    La primevère porte ce nom en hommage au printemps qui, en vieux français, se disait primevere. Ce mot vient de la forme latine tardive prima vera, construite d’après la locution primo vere : ‘au début du printemps’.
    A l’état sauvage, les primevères poussent principalement dans les régions proches de l’Himalaya et de la Chine, mais aussi en Europe, comme dans les Alpes ou dans les Ardennes.

    Anecdote :
    Les oiseaux se delectent de la sève particulièrement sucrée des primevères ; elles attireront les plus beaux volatiles.

    Propriétés médicinales

     

    [Herbier-photo]Primevères et coucous

     Ce sont les mêmes que celles de la primevère officinale ou coucou et de la primevère élevée (Primula elatior)

    Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.

    Les feuilles sont anti-ecchymotiques.

    Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, anti-spasmodiques, diurétiques et expectorantes.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Viola est un genre de plantes herbacées vivaces de la famille des Violaceae. Selon le positionnement des pétales, les espèces sont appelées «violettes» ou «pensées». Les violettes sont parfois appelées «herbes de la Trinité».

    [Herbier-photo] Violettes

    La violette symbolise la modestie, l’humilité, ou bien encore, un amour secret.
    Offrir un bouquet de violettes est un geste empli d’humilité, qui rappelle la discrétion de cette petite fleur sauvage.

    Un peu d’histoire :
    Appelée aussi ‘fleur de mars’, la violette fut chez les Grecs et les Celtes, l’emblème de l’innocence et de la virginité ; elle ornait le cercueil des jeunes vierges. Les romains en faisaient du vin et des guirlandes. Dans le haut Moyen Âge, le ‘chapel de fleurs’ fut considéré comme une marque d’honneur et de respect. A la fin du XVè siècle, les dames de Naples offrirent à Charles VIII, à son entrée dans leur ville, une couronne de violettes. Napoléon voua une passion à la petite fleur mauve parce que le jour où il rencontra Joséphine de Beauharnais, celle-ci en arborait un bouquet à la ceinture. Durant son exil  sur l’île d’Elbe, ‘aimez-vous les violettes ?’ devint d’ailleurs la phrase de reconnaissance avec ses partisans.

    [Herbier-photo] Violettes

    Anecdote :
    Dans certaines campagnes anglaises, la violette est réputée maléfique (comme la plupart des fleurs des champs) et ne doit être offert qu’en bouquet, car une seule violette dans une maison ferait mourir les poulets et les canards… On dit également que la floraison des violettes en automne annonce un décès (!).

    Le genre Viola se décompose en 2 groupes qu’on reconnait en général par la disposition des pétales :

    • les violettes : 2 pétales vers le haut et trois vers le bas,
    • les pensées : 4 pétales vers le haut et un vers le bas.

    [Herbier-photo] Violettes

    Propriétés médicinales

    • L'infusion de fleurs de violette odorante est sudorifique
    • Toutes les violettes ont des propriétés émollientes et expectorantes, et ont été employées dans le traitement de maladies respiratoires telles que la bronchite et la coqueluche, encore de nos jours sous forme de pastilles à sucer.
    • La violette odorante a une longue histoire d'utilisation en herboristerie. On lui a attribuée, sans aucune preuve, des vertus contre l'épilepsie, l'asthme, les maladies de peau et l'eczéma. Ce serait également un laxatif doux, un dépuratif, un diurétique, un émollient...
    • Des bains à base de décoction de feuilles donneraient des résultats pour les maladies rhumatismales.
    • La racine est émétique du fait de la présence de violine.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mimosa est un genre d'arbres de la famille des Mimosaceae ou selon la classification phylogénétique, de la grande famille des Fabaceae et de la sous-famille des Mimosoideae. Il comprend près de 400 espèces.

    [Herbier-photo]

    Son message:

    "Je doute de ton amour/Amours platonique"

    Dans le langage des fleurs, le mimosa symbolise la sensibilité et la grande délicatesse.

    • Mimosa jaune : Personne ne sait que je t'aime.

     

    Propriétés médicinales

    L'absolue de mimosa est non toxique et non irritante, elle est donc complètement sans danger. Ses principales propriétés sont qu'elle est astringente et antiseptique ; de nombreux sujets l'emploient donc pour atténuer la peau grasse et pour les soins de peau en général. Cependant l'absolue de mimosa est plutôt chère, et de nombreuses huiles essentielles ont les mêmes vertus sur la peau. Il faudrait donc l'utiliser à d'autres fins plus thérapeutiques, parmi ses caractéristiques, l'absolue de mimosa est un formidable antidépresseur et anti-stress, non seulement il calme en profondeur mais élimine aussi l'anxiété des sujets les plus anxieux. L'absolue de mimosa fait des merveilles en mélange avec l'huile essentielle de néroli. De plus l'absolue de mimosa agit en douceur et se voit donc particulièrement indiquer aux personnes les plus sensibles. 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Myosotis est un genre de plante de la famille des Boraginaceae. On en retrouve une centaine d'espèces dans les régions tempérées ou montagneuses à travers le monde.

    Certaines espèces sont utilisées pour le fleurissement des jardins. Elles se ressèment facilement et peuvent devenir envahissantes.

    Les espèces sauvages présentent des fleurs de couleur bleue, parfois rose ou blanche.

    [Herbier-Photo]Myosotis

    Son message:

    "aimez-moi", "souvenez-vous-de-moi", "plus je vous vois, plus je vous aime", "pensez à moi" et le plus utilisé : "ne m'oubliez pas".

    Selon une légende, un chevalier et sa dame se promenaient le long d'une rivière. Il se pencha pour lui cueillir une fleur, mais perdit l'équilibre à cause de son armure et tomba à l'eau. Alors qu'il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant « Ne m'oubliez pas ! » Cette phrase pour désigner la fleur est d'ailleurs restée en allemand (das Vergissmeinnicht — le mot vient de l'ancien allemand vergiss mein nicht, on dit aujourd'hui vergiss mich nicht), en anglais (forget-me-not), en espagnol (no-me-olvides), en italien (nontiscordardime), en polonais (niezapominajki) et dans beaucoup d'autres langues (danois, néerlandais, roumain, etc.).

    [Herbier-Photo]Myosotis

    Propriétés médicinales :

    anti-inflammatoire, sédatif, tonique. En médecine homéopathique, M. scorpioides est utilisé contre les affections pulmonaires ; ses fleurs ont des propriétés expectorantes.

    Utilisations culinaires :
    - fleurs en décor.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les renoncules sont un genre de plantes herbacées, annuelles ou vivaces, de la famille des Renonculacées comportant près de 1 500 espèces. Elles ont un port très différent et sont le plus souvent des végétaux herbacés vivaces. Aux latitudes tropicales ce sont plutôt des plantes d'altitude.

    Son nom dérivé du latin « rana » signifie petite grenouille, car certaines de ses variétés, aquatiques, poussent dans les marais peuplés de nombreux batraciens, ou car le fruit s'apparente à un têtard = petite grenouille = ranunculus.

    Autres noms : grenouillette, fleur de l'impatience, gobet du diable à cause de ses propriétés toxiques. Les Allemands surnomment l'espèce bouton-d'or « Butterblume » (sinon « scharfer Hahnenfuß »), c'est-à-dire « fleur de beurre », car lorsqu'on la place sur la peau, celle-ci produit un reflet jaune qui évoque la couleur du beurre, aussi en anglais « buttercup » et en néerlandais « boterbloem ».

    Le nom de bouton-d'or est couramment donné à plusieurs espèces de renoncules à fleurs jaunes (R. acris, R. bulbosus, R. gramineus, R. repens…).

    [Herbier-photo]Le bouton d'Or

    Symbolique
    Le bouton d’or symbolise la joie, l’impatience, l’enfance et la moquerie. Cette fleur sauvage est principalement cueillie par les enfants qui aiment l’offrir à leur maman. Un adulte la choisira pour se moquer gentillement de celui ou celle à qui il l’a destine.

    Anecdote.
    Les Allemands l’appellent Butterblume , c’est-à-dire “fleur de beurre”. En effet, lorsqu’on place sous le menton l’une de ces jolies fleurs jaunes, celle-ci produit sur la peau un relfet jaune qui évoque la couleur du beurre. Les enfants s’amusent alors à dire que la personne qui devient jaune en est friande.

     

    Propriétés médicinales

    Les jeunes plantules contiennent beaucoup de vitamine C, on peut les consommer en salade. Par la suite elles deviennent amères et toxiques.

    Toxique

    La renoncule renferme des principes actifs âcres, dont l'ingestion provoque une sensation de brûlure dans la gorge, puis des nausées et une violente inflammation de l'intestin. Il s'agit du ranunculoside (hétéroside de lactone) qui par hydrolyse libère de la protoanémonine, extrêmement vésicante. Les espèces les plus vénéneuses sont la renoncule scélérate des étangs et la renoncule thora des massifs calcaires.

    Une fois séchée, la plante est moins toxique (en tout cas pour le bétail). C'est pourquoi, sa présence dans le foin bien sec, bien que non conseillée, n'est pas trop dangereuse.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • On appelle « Pulmonaire » diverses plantes et lichen. Elles sont nommées ainsi car les feuilles, la racine ou le thalle ont une forme plus ou moins évidente de poumon.

    Parmi la famille des Boraginaceae,

    • le genre Pulmonaria (« pulmonaire » en latin) voit la majorité de ses espèces nommées « Pulmonaire », notamment
      • Pulmonaria officinalis, la Pulmonaire officinale
      • Pulmonaria affinis, la Pulmonaire semblable
      • Pulmonaria montana, la Pulmonaire des montagnes
      • ou encore Pulmonaria saccharata dont sont issus certains cultivars ornementaux de Pulmonaires
    • le genre Mertensia, proche du précédent, contient quelques espèces nommées également ainsi, notamment
      • Mertensia maritima, la Pulmonaire maritime. Le terme « pulmonaire » est ici à relier à un ancien classement dans le genre Pulmonaria plutôt qu'à un aspect pulmonaire.

    [Herbier-photo]Pulmonaire

    Anecdote: Une plante hermaphrodite: La Pulmonaire est à la fois mâle et femelle; en début de floraison, ses corolles roses sont sexuées mâles, et en fin de floraison, elles virent au bleu et deviennent femelles.

    Comestibles:

    Ses feuilles et fleurs sont comestibles... De saveur proche de la consoude, faites une salade avec les jeunes feuilles, sans oublier de décorer avec les fleurs.... Les feuilles font aussi un excellent potage !

    Propriété médicinales


    La Pulmonaire officinales peut-être utilisée pour soigner angine, bronchite, toux rauque, catarrhe pulmonaire, diarrhée, dyssenterie, engelures, dartres, gerçures, inflammations de la gorge.

    En décoction légère : 30 à 40 g de plante par litre d'eau.
    Chauffer doucement jusqu'à ébullition, laisser frémir 2 ou 3 minutes, laisser infuser 10 minutes. Sucrer de préférence au miel. Boire 3 à 4 tasses par jour !

    Pour soigner les hémorroïdes, les plaies: Préparer une décoction de plante fraîche
    avec 50 à 100 g par litre d'eau.
    Utiliser la lotion en usage externe sur les hémorroïdes hémorragiques, ou sous forme de cataplasme sur les plaies, les dartres....

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Coquelicot (Papaver rhoeas), appelé aussi Ponceau, Pavot coquelicot ou Pavot rouge, est une plante dicotylédone de la famille des Papavéracées et du genre pavot. Messicole, il est très abondant dans les terrains fraîchement remués à partir du mois d'avril en Europe, il se distingue par sa couleur rouge et par le fait qu'il forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.

    Le Coquelicot, qui a notamment inspiré les peintres impressionnistes (on doit à Claude Monet plusieurs tableaux de champs de coquelicots), est un sujet favori des peintres de fleurs.

    [Herbier-photos]Coquelicots

    Le coquelicot peut symboliser une ardeur timide, le sommeil, l’apaisement ou bien alors une inconstance.
    Les bouquets de coquelicots sont souvent l’oeuvre des enfants qui aiment à cueillir les fleurs des champs. Cette fleur favorise la méditation en raison de sa silhouette paisible qui se plie au gré du vent ; ce flottement, parfois, symbolise l’hésitation.
    Les noces de coquelicot célèbrent 8 années de vie conjugale.

    Un peu d’histoire :
    Jusqu’au XVIè siècle, on appela cette fleur des champs ‘coquerico’ comme le co, car la couleur rouge éclatante de la fleur évoquait la crète du coq.
    Aujourd’hui, c’est sans doute la variété qui a le plus de noms : ‘cocorico’, ‘kikiriki’, ‘cocolier’, ‘poule joyeuse’, ‘oeil du diable’ etc..

    Anecdote :
    Une légende raconte que Déméter, divinité agraire, restait inconsolable de la perte de sa fille, Perséphone. Celle-ci avait été enlevée par Hadès, dieu des Enfers. Déméter obtint de Zeus que sa fille revienne sur terre sous forme d’une fleur. Ce retour est désormais marqué par la floraison des coquelicots, dont Déméter buvait les décoctions pour apaiser son chagrin lié a la perte de sa fille.

    [Herbier-photos]Coquelicots

    Usage médicinal:

    Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets narcotiques dus aux alcaloïdes qu'il contient. En phytothérapie, on utilise ses pétales séchés, dont on fait le plus souvent des tisanes. Ses effets apaisants se font sentir sur l'adulte, mais surtout sur les jeunes enfants (on mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil). Par ses propriétés émollientes, sédatives et béchiques, le coquelicot est un calmant de la toux et des irritations de la gorge. Il est alors utilisé sous forme de pastilles à sucer. Il existe un sirop de coquelicot.

    Même si elles sont moins grosses que celles de certains pavots, les graines du coquelicot sont utilisées comme elles en pâtisserie ou pour confectionner des pains aromatisés.

    Si l'on ne peut pas se passer de les cueillir pour en faire un bouquet, on empêche les fleurs de se faner dans la journée en prolongeant leur épanouissement par la cautérisation de la tige à l'endroit où elle a été coupée.

    Il existe "la liqueur de coquelicot de Nemours".

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les lilas sont des arbrisseaux donc la couleur de la fleur peut être de plusieurs nuances de mauves, violet et blanche. Ce sont plusieurs espèces du genre Syringa et de la famille des Oleaceae. Le lilas le plus connu est le lilas commun ou lilas français (Syringa vulgaris). C'est généralement lui qu'on désigne par « lilas ».

    [Herbier-photo]Lilas

    Son message:

    Le lilas est la fleur des premières déclarations d’amour, empreintes de pureté et d’innocence.

    Un peu d’histoire :
    Le lilas fut introduit en Europe occidentale un peu avant 1600. Très vite, les graines de lilas furent montées en chapelet et accompagnèrent les prières des pèlerins venus se recueillir en Terre sainte.
    Le lilas devint ainsi chrétien et l’Eglise de France l’associa aux cérémonies de printemps, notamment les communions.

    Anecdote :
    Aux Etats-Unis, offrir du lilas à une jeune fille est supposé la maintenir celibataire toute l’année durant !

    [Herbier-photo]Lilas

    Usage médicinal

    Au niveau médicinal, ses bourgeons sont utilisés en gemmothérapie. L'huile est également utilisée en friction contre les rhumatismes et les feuilles en infusion contre l'engorgement du foie.

    Effet hypotenseur ; antihypertenseur
    De la syringine (en) (dérivé de styrène, glucoside produit par la plante, poison au delà d'une certaine dose) a été isolée de l'écorce du Syringa vulgaris. Des tests (via injection intraveineuse) sur des rats Wistar anesthésiés ont montré une action pharmacologique :

    • baisse dose-dépendante de l'activité la tension systolique, diastolique et de la tension artérielle moyenne,
    • alors que la fréquence cardiaque diminue à une dose légèrement plus élevée.

    L'activité antihypertensive n'a pas été inhibée par des antihistaminiques ni par des agents anti-muscariniques.
    La syringine n'a pas montré d'action sur l'effet vasopresseur induite par la noradrénaline ou une occlusion de la carotide.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique