• Les conduites à risques

    Les conduites à risques

    Les conduites à risques

    Voici une image qui a fait polémique sur la page Facebook des Indignés. Polémique non pas quant aux dangers de l'addiction à l'alcool, au tabac et à la malbouffe, mais plutôt à leur négation.

    Quitte à me mettre à dos tout les esprits crasses de mauvaise foi, OUI, fumer tue, OUI l'abus d'alcool a été scientiquement, publiquement et de toute autre manière reconnu dangereux pour la santé et OUI, manger n'importe quoi vous transformera l'estomac en passeoire! Ca ne sert à rien de faire la politique de l'autruche. Vous rassurer? La belle affaire! Les dangers ne préviennent pas.

    Alors c'est vrai qu'une personne qui fume toute sa vie depuis l'âge de 13 ans n'est pas obligatoirement abonnée au cancer, qu'une autre qui boit sans y regarder, voir à s'en rendre malade tout les samedis ne va pas forcément sur le cirrose ou qu'on peut manger toute sa vie de l'industriel sans pour autant soigner son ulcère, mais il faut reconnaître que la grande majorité des conduites à risques favorisent les problèmes, qu'ils soient immédiats ou ultérieurs. C'est stupéfiant de voir avec quelle verve l'opinion publique nie l'évidence. Et sur la page sus-citée, on lit des "moralistes de mon c*l", " le plus con c'est que j'ai eu des nouvelles de la dernière qui boit pas et qui fumme pas... elle s'est manger un bus comme quoi ! continuons a boire a fumer et arréter de nous faire chier :)","Ouais indignons nous tous contre cette photo moraliste à la con! :)", "Une image a cote de la plaque,on peut aussi arreter de vivre. Quand a ceux et celles qui y voient une dependance,on est egalement dependant pour boire de l'eau et respirer....Nos ancetres fumaient et buvaient,ca ne les empechent pas d'etre centenaire et pour beaucoup de vivre en meilleur sante que l'on ne sera a leurs memes ages", j'en passe et des meilleurs...

    L'argument favori des fumeurs? "celle qui ne fume pas et ne boit pas peut très bien crever sous une voiture/un bus/ un boeing 747". Oui. Et les autres aussi si on va par là. Mais celle qui ne fume pas et ne boit pas (ou alors modérément) réduit considérablement les risques pour sa vie. Le refus du tabagisme améliore (ou plutôt évite de détériorer) en outre le système respiratoire (les gens qui ne fument pas s'essoufflent moins vite), la digestion, et de nombreux petits "inconforts" quotidien pour lesquels on prend... des médicaments! C'est le serpent qui se mord la queue.

    La vérité qui ressort de cette histoire semble assez simple quand on y réfléchit: il est plus facile de lapider un corbeau isolé qui vous met en garde sur les risques de vos comportement que d'en prendre compte et de changer son quotidien, de faire la démarche si difficile de se faire accompagner pour rejetter la clope, de réduire au raisonnable la consommation d'alcool et de manger à peu près sainement tout en s'autorisant une douceur de temps en temps. Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage.

    Sur la soixantaine de commentaires relatifs à cette image, moins une dizaine allaient dans le sens de reconnaître les dangers des addictions, et tous se sont vu publiquement lynchés.

    Pas sûr que le jour où le pneumologue revient avec une mauvaise nouvelle, fermer les yeux sur la radio et le traiter de menteur suffise à faire disparaître le début de métastase...

    Un adulte majeur et vacciné est censé entrer dans la vie en tout connaissance de ce qui est bon ou mauvais pour lui. Si en sachant cela, il fait le choix d'user de conduites dangereuses, il devrait en mesurer pleinement mes conséquences même si elles ne sont pas immédiates.

    Use de tout, n'abuse de rien, c'est la dose qui fait le poison.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :