• Les mystères de Mélusine

    Les mystères de Mélusine

    Voici ma nouvelle pensionnaire baptisée "Mélusine" en l'honneur de cette fée légendaire. Cette nymphe altière et gracieuse repose sur le socle d'une fontaine, un rêve d'enfant devenu réalité, un petit objet tout simple et dans grande valeur matérielle qui réconforte l'âme et fait rêver.


    La légende de Mélusine.

    La Fée Mélusine est souvent représentée assise sur le bord d'une source, d'une cascade, d'un bassin dans lesquels elle agite sa queue de poisson ou, selon certains, de serpent.

    Qualifiée de nymphe par Paracelse, de magicienne ou de démon marin selon certains théologiens, Mélusine serait la fille d'un roi et d'une fée.

    Son corps magnifique, chanté par les poètes, correspond aux plus sévères critères de beauté féminine. Même si ses jambes disparaissent au profit d'une queue de poisson ou de serpent, Mélusine reste une très très belle femme.

    La légende de la fée Mélusine remonte au 14ième siècle. Melusine signifie "merveille" ou "brouillard de la mer".

    Une histoire moyennageuse met en scène un seigneur qui en se promenant le long d'une rivière fait la rencontre d'une belle jeune femme, en tombe follement amoureux et lui demande de l'épouser sur le champ. La dame accepte à une seule condition, qu'il ne cherche jamais à la voir nue. D'autres légendes disent que l'interdiction portait sur le fait qu'il ne pouvait la voir le samedi. Quoi qu'il en soit, bien que fort triste de cet interdit, le Seigneur consent et les mois, les années passent ainsi, sans qu'il ne déroge à sa promesse. En contrepartie, Mélusine lui offre un avenir glorieux.

    Mélusine donne huit fils à son époux. Mais le roi se sent frustré de ne pas pouvoir contempler le corps entier de celle qu'il aime. Il pense devenir complètement fou d'autant que certains lui affirment que son épouse a un amant. Un jour, n'y tenant plus, il décide de la regarder en secret, pendant qu'elle prend son bain. Il la découvre alors, magnifique, peignant sa longue chevelure mais aperçoit avec stupeur, qu'en guise de jambes, elle arbore une énorme queue de serpent ! Surprise dans sa baignage, Mélusine se métamorphose en reptile ailé et s'envole par la fenêtre. Certaines versions affirment que frustrée d'avoir été trahie par son époux, elle s'est exilée, d'autres qu'elle est morte de chagrin.

    Mélusine fait partie des personnages fabuleux des romans de chevalerie. Elle est l'aiëule légendaire de la maison de Lusignan. Toutes les fois que la mort menace un descendant de cette maison, Mélusine, en deuil, fait son apparition sur la grande tour du château. La Fée Mélusine est représentée sur les armoiries de deux grandes maison du Poitou et et du Dauphiné.

    Les mystères de Mélusine


    Ma Mélusine est donc venue égailler mon environnement en promontoir de fontaine et inspire quelques penchants à la rêverie. J'avais découvert les fontaines-fées dans mes années de lycée et rêvais de m'en offrir une malgré le prix inabordable pour une petite étudiante peu fortunée. L'aquisition quoi que fort tardive de ce rêve de longue date tient à une opportunité providentielle. Pour avoir toujours été fascinée par les céatures légendaires et les histoires populaires, j'aurais aimé recréer Brocéliande entre mes murs... Mais sur une échelle plus modeste, je suis en bonne compagnie.

    Les mystères de Mélusine

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :