• [Les Noces Funèbres ]Une larme à verser

    Si je touche la flamme d'une bougie,

    je ne me fais pas mal.

    On peut même me poignarder,

    ça m'est égal.

    Mais savoir que son coeur bat,

    que je suis morte et pas elle,

    ne m'empêche pas de souffrir,

    ne me dites pas que je délire,

    Car je sens poindre en moi des larmes nouvelles.

    Et la version québécoise que j'adore:

    Si je touche la flamme d'une chandelle,

    je ne ressens aucune douleur.

    Si on m'enfonce un couteau

    je n'ai pas peur.

    Mais je sais qu'elle un coeur qui bat,

    alors que tout est mort en moi.

    J'ai pourtant cette douleur

    qui me dit que ce n'est qu'un leurre,

    qu'il me reste encore une larme à verser.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :