• Les tueurs de mondes

    Du farfouillage dans les placards (c'est moi qui ai écris ça? *doute*) pour retrouver ce petit texte, au départ dédié à un fanzine en 2006/2007 Finalement, il aura survécu... (on sent le côté militant quand même...)


    Les tueurs de mondes

     

    Notre monde était beau et verdoyant autrefois. Il n’y avait que les champs et les forêts à perte de vue, et le bétail paissait tranquillement dans nos prés. La vie était simple et belle, nous n’avions aucun souci. Nous célébrions chaque jour comme une fête, prenant soin de nos familles. On jouait de la musique et on dansait aux veillées le soir. Et un jour ils sont arrivés. Ils sont venus du ciel dans un animal tout en fer, et ont prononcés des mots que nous n’avons pas compris. A cause de leur char magique et de leur vêtements étranges, nous les avons pris pour des dieux. Ils ont apporté avec eux des objets surprenants, comme le morceau d’étoffe multicolore avec des symboles qu’ils plantaient sur un bâton, sans doute pensions-nous un totem pour honorer leurs rites. Et ils nous ont appris leur langue. Nous les avons reçus dignement, et eux ont profité de notre hospitalité pour construire des édifices nauséabonds et couper nos arbres. Ils nous ont donnés des rôles contre des morceaux de métal et de papier. Ils ont prit l’eau de nos rivières et ils l’ont empoisonné, ils ont rasé nos forêts et en ont fait des déserts, ils ont prit nos plantes et les ont fait dégénérer, ils ont prit nos bêtes et les ont amoindries en les clôturant dans de tout petits espaces. Il y a cent ans qu’ils sont venus maintenant, et ils ont tué notre monde. Plus jamais le soleil victorieux ne percera le brouillard puant dans lequel ils ont plongé notre planète. Ces maudits humains…

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :