• Mécréants!

    Eh oui, l'article du jour conserne (encore une fois) la croyance. Peut-être parce que les pensées se radicalisent et que la tolérance donne l'impression de diminuer...

    Parlons donc des "mécréants".

    Toute les religions vous le diront haut et fort: "moi seule suis légitime, tremble pauvre mortel qui a fait le choix de te détourner de moi!" Si vous êtes athée ou agnostique, c'est bien entendu encore pire, car vous avez choisi de vous détourner de Dieu, et comme tout le monde sait après plus de 2000 ans à régner par la peur que c'est un gros viscelard, il vous guette au tournant! Mais là où c'est très grave, c'est que si Dieu compte bien s'occuper de votre cas lorsque vous rejoindrez vos deux mètres carrés de gazon (il ne vous a rien promis bien sûr, ce sont ses adeptes), de votre vivant, ce sont les autres humains qui feront votre procès.

    Parce que vous appartenez au clan honnis des mécréants, des rebelles à la Foi qui se doit être aussi aveugle qu'irréfléchie (Ô croyants, ne vous interrogez jamais sur les fondations logiques de vos préceptes, vous en ressortiriez malheureux...).

    On l'observe tout les jours si l'on s'en donne la peine, les religions, toutes sans exceptions souffrent du syndrome du coucou: une fois assise dans le nid douillet de la pensée collective, elles cherchent à en évincer les voisins, toujours moins vrais, légitimes et "divin" qu'elles, car une seule est authentique, et quelque soit son bord, les croyants vous diront toujours que c'est la leur. Et au nom de cette guerre sainte que se livrent sans quartier les adorateurs entre eux, force est de constater que beaucoup interprètent plus que librement les messages d'amour, de tolérance, de paix et d'abnégation de leurs différentes convictions pour les rendre vindicatives, froides et mesquines.

    Pis encore, via des textes écrits il y a plus de deux milles ans, (je ne vous parle pas du choc culturel entre temps!) par d'illustres inconnus qui avaient besoin de "diviniser" un peu leur religion, ils vous expliquent combien cette croisade est légitime, et qu'un Dieu d'amour (quelque soit le nom qu'on lui donne) qui a expressément dit "tu ne tueras point" a voulu ce qu'ils font en son nom.

    C'est vrai que l'intéressé ne se défend pas beaucoup pour ce qui concerne l'infirmation ou la confirmation... Et comme les absents ont toujours tord, l'Humanité se fait un plaisir de combler les blancs.

    Mais au delà de leurs règlement de comptes mutuels, les croyants ont tous un ennemi commun: celui qui a réfuté tout cela, l'incrédule, le mécréant qui a choisi une voix qu'aucune religion ne tolère! Et on peut trouver à la pelle des allégations du style "c'est la faute des athées" pour expliquer tout les maux du monde. Il est vrai que cela semble bien pratique!

    Radicalisation de pensée: retour au mysticisme:

    Le phénomène est intéressant à constater: plus la période est austère, plus les idées se radicalisent, plus les gens se réfugient dans une foi aveugle, voir dans le mysticisme, comme si le Ciel pouvait intervenir entre leur détresse et eux. Et moins ils tolèrent que l'autre ne soit pas d'accord avec eux.

    La montée du fanatisme est proportionnelle d'une religion à l'autre; si un courant de croyance s'étrécit vers l'extrême, les autres suivent pour ne pas être évincés. L'amour et la tolérance préchés initialement deviennent de plus en plus des voeux pieux...

    Et les athées dans tout cela?

    Ils endossent le rôle du vilain petit canard.

    Si Dieu existe, que ce soit selon une religion prédéfinie ou différemment de ce que les Hommes imaginent, n'est-il pas finalement le seul apte à juger de la situation?

    La croyance est un choix personnel et ne doit pas se voir imposer par d'autres. Chacun est libre de croire comme le lui dicte son coeur ou de ne pas croire si cela correspond à sa philosophie.

    Le jour où tout le monde ara compris cela et respectera ce principe, nous aurons évolué. Pas avant.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :