• [médiéval/folk] Malicorne

    Malicorne

    Malicorne est un groupe français de musique folk formé en 1973 par Gabriel Yacoub (guitare acoustique et électrique, épinette des Vosges, chant), Marie Yacoub (dulcimer, bouzouki, vielle à roue, chant), Laurent Vercambre (violon, bouzouki, harmonium, mandoline, chant) et Hughes de Courson (guitare basse, cromorne, percussions, chant) et qui connut le succès tout au long des années 1970.

    Histoire 1969-1973: les prémices

    1969-1973: les débuts de Gabriel Yacoub

    Futur membre fondateur de Malicorne et véritable pilier du groupe, le chanteur et guitariste Gabriel Yacoub fait ses débuts en 1969 au sein du trio New Ragged Company aux côtés de Youra Marcus et Phil Fromont.

    En 1972, à l'âge de 20 ans, Gabriel rejoint le groupe d'Alan Stivell et participe à deux albums déterminants du harpiste breton Concert à l'Olympia (1972) et Chemins de Terre (1973) à l'origine du renouveau de la musique celtique en France. N'étant pas lui-même de culture bretonne, il décide alors de quitter la formation de Stivell afin d'interpréter des chansons issues du patrimoine francophone plutôt que de chanter d'une manière artificielle, voire factice, en breton ou en langues gaéliques.

    1973: l'expérimentation avec Pierre de Grenoble

    S'entourant de musiciens de talents (dont Dan Ar Braz), Gabriel et son épouse Marie Yacoub enregistrent en mars 1973 l'album expérimental Pierre de Grenoble par lequel le couple revisite le répertoire traditionnel. Sorti en octobre 1973, le succès immédiat et inattendu de ce "coup d'essai" sera à l'origine du renouveau des musiques traditionnelles en France.

    1973-1988: l'"aventure" Malicorne

    Interprètant d'une manière originale, personnelle et actuelle des airs et chansons empruntés au répertoire traditionnel, le groupe connait le succès tout au long des années 1970 avec la publication d'une dizaine d'albums.

    1973-1979: la formation "classique"

    À la fin de l'été 1973, Gabriel Yacoub quitte la formation d'Alan Stivell pour voler de ses propres ailes.

    Avant même la sortie de Pierre de Grenoble, Gabriel et Marie Yacoub fondent Malicorne le 5 septembre 1973 en compagnie de deux autres musiciens Laurent Vercambre et Hugues de Courson.

    Au printemps 1974, la formation enregistre déjà son premier album aux studios Acousti bien accueilli par le public. Le public fera également un accueil très chaleureux à la première tournée française du groupe en cette même année 1974.

    Au printemps 1975, le groupe enregistre déjà un second album qui connaît un succès plus grand encore devenant Disque d'Or (100 000 exemplaires vendus). Malicorne commence à se produire à l'étranger. Les Anglais le découvrent ainsi en juillet 1975 à l'occasion du prestigieux Cambridge Folk Festival.

    Au printemps 1976, Malicorne est à nouveau aux studios Acousti pour enregistrer son troisième album, l'emblématique Almanach publié en 1976 et vendu à plus de 500 000 exemplaires dans le monde à ce jour. Almanach se présente comme un album-concept déclinant en douze chants traditionnels les "pratiques magiques qui sont en rapport direct avec les douze mois de l'année", comme l'explique Gabriel sur la pochette de l'album.

    [médiéval/folk] Malicorne

    Le quatuor originel aura donc réalisé les trois premiers albums studio du groupe avant d'être rejoint dès 1977 (principalement à la guitare basse et au chant) par Olivier Zdrzalik-Kowalski qui participera à l'enregistrement du quatrième album du groupe au studio Normandie (ainsi qu'à l'enregistrement de tous les albums suivants).

    Déjà, Laurent Vercambre et Hugues de Courson ne veulent plus participer au groupe. Cette formation "classique" enregistre pourtant fin 1978 son cinquième et dernier album studio, L'Extraordinaire Tour de France d'Adélard Rousseau, dit Nivernais la clef des cœurs, Compagnon charpentier du devoir, second album-concept du groupe après Almanach.

    En 1979, Malicorne publie En public, son premier album live, compte-rendu sonore de deux concerts donnés à Montréal au El Casino les 2 & 3 décembre 1978. Outre quelques-uns des classiques issus des premiers albums, ce live comporte quelques titres inédits en studio : "C'est le mai", une chanson en partie écrite par Gabriel, une medley de reels et une suite de branles.

    Cette formation "classique" (avec ou sans Olivier Zdrzalik-Kowalski) aura publié au total 7 albums (parmi les plus marquants du groupe) dont sa première compilation et son unique album live.

    1979-1981: la nouvelle formation

    La publication en 1979 de l'album live En public coïncide avec le départ de deux des membres originaux Laurent Vercambre et Hughes de Courson, importants contributeurs du "son" Malicorne "première manière". Ils sont remplacés par Patrick Le Mercier au violon et à la guitare et par Jean-Pierre Arnoux à la batterie et aux percussions. Brian Gulland aux vents et Dominique Regef à la vielle à roue et au violoncelle complètent la formation pour l'enregistrement de l'album Le Bestiaire (1979), troisième album-concept du groupe.

    Cette nouvelle formation (réduite à nouveau à un quintet avec le départ de Brian Gulland et Dominique Regef) s'éloignera du répertoire traditionnel en 1981 avec la publication de son second album Balançoire en feu, fruit d'une collaboration inédite avec un membre extérieur au groupe, le parolier Étienne Roda-Gil. Après le succès mitigé de l'album, le groupe se sépare d'un commun accord fin 1981 à l'issue de la tournée de concerts "Balançoire en feu".

    1984-1988: les dernières années

    Le groupe se reforme en 1984 le temps d'une tournée nord-américaine, puis à nouveau en 1986 autour de l'album Les Cathédrales de l'industrie, à l'origine premier projet solo original de Gabriel finalement publié sous le nom de "Malicorne", et enfin en 1988 pour une ultime tournée passant notamment en Belgique, en Angleterre et aux États-Unis (à laquelle Marie participe sur une partie seulement).

    2010: la reformation exceptionnelle de Malicorne

    [médiéval/folk] Malicorne

    Le 15 juillet 2010, 29 ans après la première séparation du groupe, sur l'insistance de Gérard Pont, directeur des Francofolies de La Rochelle, Gabriel accepte de reformer Malicorne le temps d'un concert exceptionnel donné dans le cadre du festival réunissant sur scène pour la première fois en 31 ans les quatre membres fondateurs de Malicorne : Gabriel Yacoub, Marie Sauvet, Hughes de Courson, Laurent Vercambre, formation originelle augmentée d'Olivier Zdrzalik-Kowalski (ancien membre de Malicorne) et rejointe sur scène par de nombreux artistes invités à interpréter à leur façon les classiques du répertoire de Malicorne : des artistes confirmés (JP Nataf, Le Quatuor, Michel Rivard, Karl Zéro, David Pouradier Duteil à la batterie et aux percussions) et d'autres recrutés parmi la jeune garde de la chanson française (Tété, Claire Diterzi et Bensé & Jil is lucky [en duo]).

    La publication en mars 2011 d'un album et d'un DVD tous deux intitulés Concert exceptionnel aux Francofolies de la Rochelle rend compte de cet évènement unique.

    2011-2013: le nouveau groupe "Gabriel & Marie de Malicorne"

    En novembre 2011, 38 ans après que Gabriel & Marie Yacoub ont publié l'album Pierre de Grenoble, véritable déclencheur de la formation de Malicorne, le site web de Kerne Production, le nouvel entrepreneur de spectacles de Gabriel, annonce la formation d'un nouveau groupe sous le nom de "Gabriel & Marie de Malicorne".

    Outre le couple éponyme avec Gabriel (chant, guitare, mandoloncelle) et Marie (chant, dulcimer, psaltérion), ce groupe comptera Yannick Hardouin (claviers, basse acoustique, chant) et Gilles Chabenat (vielle à roue électro-acoustique), tous deux collaborateurs de longue date de Gabriel, David Pouradier Duteil (percussions, chant) déjà présent sur scène au côté de Malicorne lors du concert exceptionnel de La Rochelle et enfin, un nouveau venu, Romain Personnat (accordéon diatonique, harmonium, chant).

    Prenant modèle sur Almanach, l'album phare de Malicorne publié en 1976, Kerne Production annonce deux projets :

    • la mise en place à compter de juillet 2012 d'une tournée intitulée "Almanach Tour 2012/2013" de célébration des 40 ans de carrière de Gabriel et Marie dont le répertoire se composera des standards qui ont fait le succès de Malicorne ainsi que de nouveaux morceaux inédits, des traditionnels (issus de l'expérience, de l’information et de la documentation acquises par Gabriel et Marie pendant toutes ces années) et des compositions,
    • l'enregistrement d'un nouvel album en 2013 (au titre initialement annoncé comme étant Almanach 2013) auquel participeront de nombreux invités qui ont influencé le groupe ou qui ont fait perdurer la légende.

    [médiéval/folk] Malicorne

    Identité et influence

    L'influence de Malicorne dans la vague folk des années 1970 en France fut importante, au côté de groupes et d'artistes plus traditionnels comme La Bamboche ou Mélusine.

    Le groupe se caractérisa par l'innovation constante avec un important travail sur le son et le mariage réussi des instruments traditionnels (acoustiques) et modernes (électroacoustiques et électriques). Ses arrangements soignés furent une illustration du style folk-rock progressif. Pour les textes, il reprit surtout le fond traditionnel qu'il compléta parfois de son écriture originale mais fit également appel à l'aide extérieure. En exemple, le parolier Étienne Roda-Gil qui apporta sa contribution à Balançoire en feu (1981), l'avant-dernier album original du groupe. Cette démarche singulière permit au groupe de durer jusqu'à la fin des années 1980 (après la fin de la mode folk) tandis qu'au fil de l'évolution du groupe, certains de ses membres entreprenaient des carrières solo.

    Les albums

    Les albums du groupe se distinguent par leurs pochettes toujours richement illustrées et souvent accompagnées d'un livret comportant les paroles des chansons, des textes de présentation pour chaque titre et des dessins ou photos.

    Certains disques ont un thème général ou un fil conducteur, faisant d'eux des albums-concept :

    • les fêtes traditionnelles avec Almanach (1976),
    • le compagnonnage avec L'Extraordinaire Tour de France d'Adélard Rousseau (1978) ou
    • la mythologie des animaux avec Le Bestiaire (1979).

    Le disque Almanach (1976) reste à ce jour encore l'album le plus vendu par le groupe. Sur leur première compilation, Quintessence (1977), figure un titre inédit uniquement disponible sur ce disque : "Martin", une chanson tragi-comique au style très malicornien.

    Le chant

    Le travail des voix est un des piliers de ce groupe novateur, qui a fait des chants et complaintes a capella une de ses spécialités, notamment avec des titres comme La Blanche Biche, Le Prince d'Orange ou Marions les roses. Les arrangements, originaux et très travaillés, confèrent ainsi à leur répertoire une signature reconnaissable entre toutes. On peut retrouver toutes leurs chansons a capella sur la compilation Vox sortie en 1996.

    La musique

    De la guitare électrique au mandoloncelle en passant par le cromorne ou le violon, le groupe a su marier instruments traditionnels et électriques grâce à un savant dosage. Les mélodies sont généralement issues du folklore mais très souvent des compositions originales introduisent ou finissent des thèmes traditionnels.

    Le groupe travaille également sur des sons novateurs et des bruitages (qui créent une ambiance particulière) et va jusqu’à créer des instruments nouveaux tel que le fameux orgue à voix qu'on peut entendre notamment sur le titre La Blanche Biche. Sont utilisés également des instruments moins connus tels que le dulcimer, l'épinette, la vielle à roue, le nyckelharpa, la viole d'amour, l'elka et bien d'autres encore tel que le glockenspiel.

    Les influences musicales du groupe sont principalement la musique traditionnelle française et parfois québécoise, la musique du Moyen Âge, la musique celtique mais également le rock ou encore le jazz.

    Les thèmes

    À l'image des chansons traditionnelles, la plupart des titres de Malicorne traitent de sujets sombres tels que les amours déçues, la guerre, la pauvreté ou de tristes histoires d'épouvante comme dans L'auberge sanglante. Très souvent, la magie et les malédictions en tout genre tiennent également une place importante dans leurs albums : les titres de l'album Le Bestiaire en sont une parfaite illustration. Parallèlement aux textes, la musique possède également une dimension mystique, étrange et sert à merveille les histoires et complaintes les plus tragiques. Cependant on trouve aussi régulièrement des chansons et mélodies plus légères voire comiques tel que Couché tard levé matin ou La fille au cresson.

    [médiéval/folk] Malicorne


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :