• Murphy's Law

    Vous les connaissez, ces fameuses journées où on se dit "mais bon sang, pourquoi est-ce que je me suis levé?"

    Ces jours où, bien entendu vous avez une montagne de choses à faire et paf, un virus de saison qui passait par là décide de vous dire bonjour, comme la plupart de vos échéances dans divers domaines se prennent d'un soudaine envie d'avancer, de se rappeler à vous, voir de vous mettre un peu de pression. Cette journée où, en rentrant vous n'avez même pas le soulagement salvateur de vous dire "au moins c'est fini".  En plus, après quatre jours d'absence, votre logement en gros scotch et carton-pâte décide de vous jouer un nouveau tour à sa façon.

    Petit problème pour esprits dégourdis-mais-débordés: comment refixer une applique en plastique bas de gamme qui pendouille misérablement par ses fils élecriques vu que la chaleur a dilaté la pièce-porteuse et qu'elle refusera à l'avenir de s'emboîter correctement?

    Là soit vous avez un peu de temps et suivi un stage de Mc Gyver. Soit vous tentez votre chance avec cette agence de location optue dont la secrétaire vous lorgne avec ses yeux de merlan resté trop longtemps hors de l'eau et une certaine condescendance avant de vous signifier que ça, les gouttières qui font qu'il pleut dans votre chez-vous et les parasites de bois dans les poutres, c'est pas ses affaires et que z'avez qu'à vous démerder, d'abord! L'assurance c'est pas fait pour les chiens. Elle est déjà lancée? Ah ben pourquoi vous râlez alors? Réparer? Quoi, vous savez pas colmater une gouttière sur un toit comme tout le monde? Bonne à rien!

    Y a cet avis de passage de la poste dans votre boîte aux lettres qui vous dit "magnes-toi! on ferme à 17h!" Oh tiens, 17h45, eh m...

    Vous êtes claqué, malade, fatigué et insomniaque depuis une semaine à cause qu'il fait chaud, ou que vous respirez mal et la soirée se prolonge sur une nouvelle obligation, en plein air sinon c'est pas drôle. Vous vous posez deux minutes dans cet appart-fournaise à cause qu'il a un taux zéro d'isolation thermique. Vous ne vous reposez pas: vous cuisez en attendant le coup de grâce pendant que votre estomac danse la tecktonik en duo avec votre cerveau.

    Et il pleut, sinon c'est vraiment pas drôle! Un p'tit coup de plus à tout ces aiguillonnages qui vous taraudent depuis le début de la journée, parce que vous savez aller devoir vous prendre en main pour aller bosser dehors, sous la pluie et de nuit. Et si vous êtes une fille, la mauvaise période choisira ce moment fort à propos pour venir titiller vos nerfs déjà bien attaqués.

    Si ça c'est pas de la loi de Murphy, je demande à voir!

    Journée authentique.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :