• [PSP]Final Fantasy Dissidia 012 Duodecim

    FF Dissidia 012 Duodecim

    FFDD

    • Type de jeu: action/combat
    • Sortie française: 25 Mars 2011
    • Editeur: Square Enix
    • Support: PlayStation Portable
    • Ma note : 5/10

    Voici le deuxième des "enfants illégitimes" de la saga Final Fantasy (qui n'ont de la série que les personnages et le nom), répondant mieux à l'appelation "Dissidia"

    Derrière ce nom interminable et ronflant se révèle en fait le second opus du jeu de combat Final Fantasy Dissidia, sorti en 2009. C'est le 25 Mars 2011 que le petit frère a pointé le bout de son nez en Europe. Largement attendu par les fans du premier opus et les curieux mis au vent du battage dont il a fait l'objet, Dissidia Duodecim est un vrai coup de matraque... Dans tout les sens du terme!

    Très surprenant au prime abord dans sa version européenne, les non-bilingues auront une mauvaise surprise car le jeu est entièrement en anglais, avec quelques sous-titres français optionnels sur les quêtes et les cinématiques. Sur la forme, le jeu évolue un peu: La quête principale rappelle un peu les RPG dont sont issus les personnages avec son côté "carte du monde", de nouvelles options se révèlent, comme le générateur de quêtes pour ceux qui en veulent toujours plus, ou encore le mode "party" en combat qui permet de choisir sur deux principes (Robin-Round ou Tournament) cinq personnages à affronter successivement... Le tout entièrement paramétrable.

    Comme dans le premier volet, on peut trouver des personnages cachés et des items spéciaux selon certaines conditions.

    Une suite plus aboutie que le premier jeu de la série. Mais attention, le mieux est l'ennemi du bien... Ce nouveau volet, quoique travaillé et intéressant peut rapidement se révéler assez déçevant comparé à ce qui avait été annoncé. On est loin du "jeu de l'année". Divertissant, sans plus.

     

    FFDD


    On aime:

    - Les graphismes à couper le souffle, les caractères et aptitudes de charque personnages plutôt bien rapportées dans ce cross-over,

    - Le quotat féminin rehaussé par les présences de Tifa, Lightning Yuna et Prishe (encore faut-il la trouver!)

    - Les quelques petites nouveautés sur la personnalisation des personnages, la première quête principale un peu plus originale que la que basique.

    - La nouvelle palettes de tenues alternatives, de terrains de musiques et d'options qui permettent de varier les plaisirs.

    - Les petits apports scénaristiques qui atténuent la monotonie du jeu de combat pur et dur.

     

    FFDD


    On aime pas:

    - Les "petits plus" payants (l'optention d'Aerith en personnage de soutien moyennant l'achat de la démo "Prologus" sur PSN fait un peu mal, est-ce l'avenir que d'acheter les jeux en plusieurs fois?)

    - La reprise à peine retouchée de la quête de Dissidia 1 en deuxième quête principale qui donne un peu un effet de réchauffé voir de copier-coller.

    - La non-intégration des nouveaux personnages avec les dix premiers: ils passent leur temps à se croiser mais à aucun moment ne travaillent ensemble.

    - Le déséquilibre dans le choix des nouveaux persos d'un FF à l'autre (pourquoi six? Pourquoi pas un de chaque FF sorti? Et pourquoi pas un seul méchant?)

    - Les intrigues un peu trop "fouilli" où des élus de Cosmos passent dans le camp de Chaos et vice-versa, sans respecter la logique de la personnalité initiale du personnage.

    - Le principe cyclique de mort/résurrection des personnages et des Dieux eux-même qui passent le plus clair de leur temps à s'entre-tuer et à revenir... Ce qui laisse un arrière goût de vraie-fausse fin permanente.

    FFDD

    Ce jeu peut être une déception pour les fans du premiers et un "sans plus" pour les joueurs curieux de tester. Souvent estampillé à tort "RPG", Duodecim n'apporte presque rien en stratégie ou en histoire... L'essence profonde du jeu consistant à cogner le plus fort possible et à tout casser sur son passage avec une légère armarture scénaristique pour faire passer la pilule. De plus, une fois la quête "Duodecim" terminée, le jeu perd beaucoup en intérêt. Stratégie: zéro, une fois de plus c'est la loi du plus fort qui met certe le jeu à la portée d'un large publique mais qui le ternit beaucoup.

    Temps de jeu estimé pour passer tout les personnages en maîtrise et compléter la totalité des options possible: environ 100h... 

    Malgré la baisse de qualité (surtout scénaristique et tactique) des derniers jeux de la gamme Final Fantasy depuis le neuvième volume, Square Enix nous a tout de même habitué à mieux...

    FFDD

    FFDD

    FFDD

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :