• Qui voit venir l'orage se couvre...

     

    Le monde autour de nous change, évolue ou régresse selon les regards, mais nous passons d'une ère à une autre, c'est inéluctable. Face à cela, chacun sa technique, beaucoup vivent sans regarder autour d'eux, se posant eux-même des oeillères bien sagement et suivant le troupeau au petit trot, de peur d'être abandonné ou rejetté. De peur de ne plus s'adapter. Certains acceptent les changements comme une fatalité sans vouloir même contribuer à les rendre meilleurs ou à éviter qu'ils ne tournent au pire. "Après nous, le déluge!" Combien de personnes pensent ainsi... 

    Et certains ont des enfants, ou en regardent grandir et rêvent pour eux d'un changement vers un mieux, craignent un état pire que l'actuel, se battent à leur échelle pour améliorer le monde autour d'eux. Ce sont eux, les héros modernes, les inconnus, anonymes bienfaiteurs qui nous aident à tenir à flot.

    Il y a tellement à faire dans un monde où les inégalités sociales, humaines, monétaires se creusent et s'auto-alimentent... Nous sortons d'une époque à l'agonie, l'ère de la consommation et de l'opulence pour entrer ... dans ce que nous ferons de l'avenir.

    Je veux croire qu'il reste assez d'êtres responsables pour rendre à l'écologie son rôle vital dans notre petit monde dont le point névralgique se base sur l'argent. Car il n'y a pas que le monde des hommes qui est malade, il n'y a pas que les inégalités qui se creusent, la violence qui grandit, la rage qui gronde, le désespoir qui pousse aux actes. Non, il y a le tangible, le matériel, alimentaire et mobilier... Nous avons passé plusieurs caps critiques pour la sauvegarde de notre Terre, en plus d'une révolution humaine, peut-être un revirement naturel nous guette-il au tournant.

    Nous vivons tous dans un monde en transition et aucun de nous ne l'a choisi. Nous ne pouvons que choisir quoi faire de nos vies: les écouler pour nous-même en suivant le troupeau, en laissant nos esprits s'endormir devant la fée-télévision, berçée par les mensonges des médias et les promesses creuses qui font notre quotidien... Ou choisir d'agir, à notre échelle, à notre mesure, pacifiquement, en donnant de notre temps, en réapprenant et en réenseignant le sens de la solidarité et des valeurs humaines. En consommant moins, en consommant "malin", pour nous, pour les autres, pour notre environnement...

    Qui voit venir l'orage se couvre... Mais sous un parapluie, il y a souvent de la place pour deux...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :