• [Quotidien]Sans un regard en arrière

    Ce jour où l'on cesse d'y croire,
    cet instant où la magie n'opère plus,
    le monde reprend peu à peu une autre image,
    plus crue, plus nette, dépouillée de toute fioritures, de tout mensonge, de toute illusion.

    Et pourtant, le bleu du ciel a gardé le même éclat.

    Ce jour où l'on cesse d'y croire, le vide n'est pas au rendez-vous,
    cet instant n'est pas une fin, mais un passage, une transition.
    Ce que l'on quitte ne perd pas sa valeur, mais devient souvenirs.

    Et pourtant, tout a gardé la même saveur.

    Ce jour où l'on cesse d'y croire, où l'on cesse d'attendre,
    ce n'est pas du désespoir.
    Cela revient peut-être simplement à une envie d'ailleurs,
    à une nouvelle étape du voyage.

    J'ai aimé chaque instant de ce rêve, même si j'ai cessé d'y croire.
    Et je ne l'oublierai pas.

     

    [Quotidien]Sans un regard en arrière

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :