• [Quotidien] Un bilan heureux

     Quand j'étais petite et que mes camarades me tourmentaient, ma mère me disait souvent que la vie me donnerait une revanche sur les événements. Longtemps, j'ai cru qu'elle cherchait essentiellement à me consoler, sans trop croire en ses propos, qu'elle se trompait, que c'était impossible.

    Et pourtant...

    Et pourtant, si je fais le bilan de ma vie aujourd'hui, il est plus qu'heureux: ma santé étant ce qu'elle est, je suis en pleine forme, j'ai grandi, me suis endurcie -à tout point de vue-. Je me suis épanouie, faisant fi des mauvaises langues et des sots. Je pratique un emploi que j'aime, vais entreprendre une formation qui me plaît et me ressemble, tout semble s'accorder sur les lignes d'un bon chemin après des années de déboires diverses.

    Et il y a eu ces gens, ces personnes qui prétendaient leur amitié et qui en ont bien profité il y a dix ans... J'ai deux noms en tête que je ne citerai pas ici.

    Par curiosité ce matin, j'ai visité le profil Facebook de l'une de ces personnes en déterrant un vieux compte à moi. J'y ai vu un être aigri, imbu de lui-même, mal dans sa peau, en échec face à la vie, empli de rancoeur, de désillusions. Un "vieux con" de trente ans.

    Aurait-ce été le chemin qui m'aurait guetté si je l'avais suivi? S'il y a quelques années, j'avais accédé à sa demande? -admettant au passage que cela ait duré puisque la fidélité n'est pas dans ses principes de base-?

    Cette idée m'a attristée pour lui, et pourtant une part de moi est en paix. Peut-être par un bas esprit de vindicte, peut-être pour une victoire un peu malsaine... Mais j'ai eu ma revanche sur la vie par rapport à cette personne: j'ai un emploi qui, s'il n'est pas parfait me permet de vivre et m'offre un certain prestige et une reconnaissance, je suis autonome, jouis d'un logement confortable, suis appréciée simplement pour ce que je suis et non pour ce que je voudrais faire paraître. Je suis heureuse tout en pesant le sens réel de ce mot.

    Heureuse. Tout simplement.

     

    [Quotidien] Un bilan heureux

     

    L'équilibre, la stabilité, le bonheur, l'amitié ne s'achètent pas. On ne peut pas les truquer, ni les contraindre, ni faire semblant. Ils dépendent de l'état d'esprit d'une personne, de son épanouissement mental, et déterminent sa capacité à être heureux. Il ne suffit pas de vouloir "avoir l'air" en façade pour que les bienfaits frappent à votre porte. Le paraître n'est pas l'être.

    La réussite ne se quantifie pas en soirées fêtardes ou en argent gagné. La réussite, c'est atteindre son potentiel de bonheur et viser le cap suivant sans en vouloir toujours plus. La réussite c'est arriver à avancer la tête haute et le coeur léger, sans regrets. La réussite, c'est savoir apprécier chaque jour ce que l'on a, et goûter à la vraie valeur des choses. Sans chercher sans cesse à désirer ce que l'on a pas. La réussite, c'est aimer la vie, aimer les autres, s'aimer soi-même sans excès dans un sens ou dans l'autre. C'est être heureux de se réveiller le matin et de savoir qu'une belle journée commence.

    Et j'ai réussi.

    Merci d'avoir su me rappeler cela... Merci.

    Je suis une gagnante. 

     

    [Quotidien] Un bilan heureux

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    M.
    Mercredi 7 Août 2013 à 03:28

    Heureux que tu sois heureuse, sincèrement. Tu le mérites. Je te souhaite tout le meilleur pour ce nouveau chapitre de ta vie, avec ce nouvel appartement et j'en suis sûr plein de nouveaux projets passionnants pour toi. Je t'embrasse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :