• Si...

     Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;
    Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;
     

    Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d'un mot ;

    Si tu peux rester digne en étant  populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
    Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

    Si tu sais méditer, observer et connaître,
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n'être que penseur ;
    Si tu sais être dur, sans jamais être en rage,
    Si tu sais être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    Sans être moral et pédant ;

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors les Rois les
    Dieux la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un homme mon fils !

    Rudyard Kipling

    Si... Kipling

     

    La plus belle leçon de vie que l'on m'aie transmise... et je la dois à M et Mme Pinder du Lycée Michelet. Merci à eux.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jeux de rôles

    Je sais que cet article va m'attirer de nombreuses inimitiés, mais autant avoir le courage de ses convictions...
    Mais quelle est cette mode qui consiste à écrire le plus mal possible? Il faut avouer que c'est perturbant... Ce qui l'est encore plus, c'est le nombre de SeuMeuSeux qui se cachent derrière des prétextes comme la dyslexie ou la dysorthographie (dont ils ne savent la plupart du temps pas écrire les noms et dont ils connaîssent très vaguement le principe: mal écrire mais avec une excuse)
    Si j'étais une étrangère venue étudier le français en France, je pense que je trouverai pertubant de lire "slt, komen tu va, eske tu ème la frense?"
    C'est à peine caricatural: ouvrez une page internet publique au hasard, il y aura toujours un troupeau de SeuMeuSeux qui auront envahi une partie du territoire avec leur charabia tribal compréhensible uniquement de leur groupe.
    Je ne pense pas qu'il y aie dans ce pays ou dans un autre un si gros pourcentage de gens incapables d'écrire correctement: à l'époque de nos grands-parents, cinq fautes au Baccalauréat étaient éliminatoires et même les moins doués des élèves scolarisés ne tombaient pas si bas... Les irréductiblement pas doués étaient si peu nombreux et tellement montrés du doigt qu'ils n'en tiraient que de la honte et les excuses comme "dyslexie" ne valaient pas grand chose...
    Phénomène de mode? Paresse? Portable? Besoin d'aller vite ? (pourquoi aller vite quand on a la vie devant soi?) Résultat d'une mauvaise éducation scolaire? Illetrisme à grande échelle? Peut-être est-ce le résultat de tout combiné, mais quoi qu'il en soit, je fais la guerre aux SeuMeuSeux...
    Question d'allergie...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires



  • Pour commencer, qu'est-ce qu'un Narcissique Pervers?
       
       

    Le pervers narcissique
    Le discours paradoxal

    DIRE TOUT ET LE CONTRAIRE DE TOUT 

    L'usage diffamatoire de la dévalorisation, de l'humiliation,
    du dénigrement par l'entretien de la polémique systématique,
    se posant en martyr pour sortir indemne et victorieux

     

    Préambule

    Le discours paradoxal . «Une forme de message paradoxal consiste à semer le doute sur des faits plus ou moins anodins de la vie quotidienne. Le partenaire finit par être ébranlé et ne sait plus qui a tort et qui a raison. Il suffit de dire par exemple qu'on est d'accord sur une proposition de l'autre tout en montrant, par des mimiques, que ce n'est qu'un accord de façade.».
    Le pervers narcissique dira par exemple qu'il a signé pour la forme en contestant sa signature sur le fond.

    La loi pourtant est représentée par des êtres humains, plus ou moins conscients, plus ou moins consciencieux, plus ou moins dupes...
    Les juges aussi ont peur de se faire avoir. Vous savez quoi ? Lorsqu’une procédure oppose une personne honnête à un pervers devant un juge, si ce dernier sent qu’il y a de la manipulation dans l ’air, c’est de la personne honnête dont il va douter ! Si ça dure, il se pourrait que le juge comprenne…
    Ce n’est pas parce que le manipulateur est plus malin, mais parce que, pour lui, il n’y a aucune différence entre le bien et le mal. Il pense toujours avoir raison, c’est tout !

    [Sources: http://callways.com/pervers-narcissique.shtml]

    Pour des renseignements complémentaires, aller sur http://profil-pervers-narcissique.blogspot.com/
    ********************************************************************

    Au début, ça a commencé comme une belle histoire, l'ami d'un ami au profil séduisant qui se montre sympathique, affable. Les liens se nouent, il devient un ami. Un jour, suite à des "ennuis", il se réfugie chez moi. Et là le vernis s'écaille progressivement. D'abord, tout est beau, mais très vite, il profite, use et abuse des options offertes, en demande toujours plus, séduit jusqu'à la dépendance, insassiable, il vamipirise. Sur le coup d'une pseudo-dispute, après avoir pendant quelques mois copieusement profité de la naïveté et de la générosité de son hôte bien dépouillée, il repart. Et là commencent les ennuis à la première reprise de contact. Possessivité,  tendance à la séduction intéressée, mythomanie et rituel de culpabilisation. Il ne laisse pas fuir sa proie. Six ans passent, la dépendance liée à la séduction s'est envolée, le bon sens reprend le dessus, mais il refuse de laisser l'oiseau sortir de sa cage, il refuse de rompre le contact, il attend quelque chose. Il refuse également la concurrence et sa victime a du mal à s'engager dans une relation de couple sans craindre pour son avenir.  Il est là, le plus souvent latent, et parfois, il refait surface pour s'assurer de la prise qu'il a sur la personne qu'il pense tenir sous sa coupe. Mais un jour, elle se rebiffe et lui renvoie, pour la énième fois tout ce qu'elle a sur le coeur dans la figure. Pour la énième fois, il joue la culpabilisation, réécrit l'histoire à son avantage, ment éhontément à l'entourage de sa proie dans le but de l'isoler.
     

    Lettre ouverte d'une Victime d'un Narcissique pervers


    Mais après six ans, la prisonnière a rompu ses chaînes. Après six ans d'incertitude, de demi-craintes, de mal-être profond, de remises en questions, de solitude, de déprime et de célibat les barreaux s'effondrent grâce à un conjoint fort et à une volonté commune plus forte encore de tourner la page définitivement.
    Aujourd'hui la victime s'est relevée, et a accumulé assez de rancune envers celui qui l'a mentalement maintenue si longtemps sous sa coupe qu'elle est prête à lui faire face en justice si besoin est.
    Nous pouvons tous être victimes d'un Narcissique Pervers, cela va très vite, et souvent est plus insidieux qu'on le pense. Et on peut tous s'en sortir. Ceci est une histoire vécue, qui aujourd'hui me rend plus forte. Et le message n'est pas une plainte, mais un avertissement à qui se retrouverait dans cette situation: Ne vous laissez pas faire, défendez vous! CF le site en lien après cet article.


    http://www.hmstop.com/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    La Meow attitude: Comic Strip

    Dans un futur indéfini, deux chasseurs de primes surnommés "Cowboy", Spike et Jet courent après les primes et leur passé. C'est au fil de leur tribulations qu'ils croisent la route de la jolie Fey Valentine, le chien très intelligent Ein, et Ed, l'exhubérante garçon manqué hakeur. Entre chasses de primes et quêtes personnelles, l'anime nous entraîne avec l'équipage du Bebop dans des aventures tantôt mélancoliques, inquiétantes ou drôles. Mais au bout du chemin, Spike devra affronter son passé et le terrible Vicious. Un anime très complet scénaristiquement, riche en personnages hauts en couleur On regrette juste l'arrivée un peu tardive de Ed, et quelques très légères incohérences temporelles, mais on aime cet univers futuriste, l'humour ambiant, les caractères travaillés des personnages (chien compris). Par les réalisateurs de Wolf's Rain...

    Un bijou de l'animation japonaise, sans doutes une des meilleures sinon la meilleure série de ces dix dernières années...

     

    Cowboy Bebop

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • douteIl y a des jours comme ça où on commence à douter de tout...
    Ca part souvent d'un détail anodin, un petit quelque chose en soi ou une remarque d'un proche, qui vous fait dire que vous n'êtes pas si fort que ça...
    Et le doute est un redoutable acide qui ronge et attaque sans répit celui qu'il touche...

    Peut-on changer son avenir? Avec l'entourage qu'il faut et de la volonté, on peut au moins l'améliorer. Peut-on tout planifier avec précisions, là par contre c'est un domaine plus vague, plus incertain. Les choses se déroulent rarement comme on pensait le prévoir...

    Qui ne connaît pas cette sensation, où tout à coup, on se retrouve face à un gouffre sans pont tout en sachant qu'il faudra le traverser? On voudrait être fort, digne de la confiance de ceux qui nous aiment et à qui l'on tient. Et c'est là qu'un échec fait peur, ou fait mal...


    Mais après ce moment de doute, après avoir traversé les idées les plus sombres, il s'avère qu'il suffit d'être honnête et gentil, fidèle à soi-même, simplement sans artifices pour avoir l'essentiel: des liens et un soutien inébranlable.
    Je ne suis pas parfaite, et j'en suis même loin. Mais pour ceux qui croient en moi, et parce que je peux le faire, je dépasserai mes limites pour que ces moments de doutes, ces moments de remises en question complètes n'aient plus raison d'être...

    Merci à mes proches de me mettre régulièrement un bon coup de pied au train! Grâce à vous, je sais que le combat continue, et que je n'ai pas à abandonner ou à m'endormir sur mes petites victoires.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mega Shark vs Giant octopus

    ... Ou les plus beaux clichés du cinéma!

    Dans un film catastrophe:

    L'affichage de la bombe est toujours un gros affichage numérique rouge que même un myope ne pourrait pas louper et fait "bip" "bip" "bip" toute les secondes. (bonjour la discrétion!)

    Quand un bombe est désamorçée, c'est toujours à moins une seconde de l'explosion.

    Dans les films catastrophes; il y a toujours une Rachel et le héros ne peut pas s'empêcher de crier au moins une fois son nom.

    La famille du héros est toujours en crise ou déchirée au début du film et souvent reconstituée à la fin.

    C'est toujours le meilleur ami du héros, celui que les spectateurs aiment qui se fait dézinguer.

    Les enfants du héros sont souvent des surdoués capables de pirater les données de la NAZA, de comprendre les données météos avant tout le monde ou de calculer la trajectoire d'une météorite avec précision...

    Le héros est toujours plus rapide que les ennemis, les balles, les catastrophes naturelles telles que la lave, la glace, les pluies de météorites, les tornades etc...

    Dans les films catastrophes, c'est toujours l'amérique le centre du monde: la preuve, les astéroïdes, les aliens, les tempêtes, les mouvements tectoniques semblent avoir une préférence pour les Etats-Unis...

    Quand une catastrophe fond sur les Etats Unis, le Président est toujours un héros.

    Quand il y a une catastrophe naturelle, il y a toujours un personnage antipathique qui met des bâtons dans les roues du héros.

    Quand ils sont surs de tous mourir, les américains s'embrassent.

    Dans les films d'action, les héros ont des revolers magiques qu'ils n'ont pas besoin de recharger...

    Dans les films d'action, le héros arrive toujours à gagner même avec le corps criblé de balles, mais ses ennemis ou ses meilleurs amis meurent d'un seul tir.

    Dans un film d'action, les méchants ont le doigt dans l'oeil et sont incapables de viser le héros vu qu'ils le rate tout le temps.

    Dans un film d'action, il y a toujours une place de parking pile devant l'endroit où le héros doit se rendre: pas à 100m ni dans une autre rue mais bien PILE devant!

    Dans un film d'action, un smartphone américain a des options improbables: caméscope HD, ordinateur surpuissant, télécommande nucléaire...

    Dans les films action/SF/horreur: les machines pensent par elles-même et ont des interactions spontannées improbables.

    Dans les films SF/horreurs, quand les aliens débarquent, les américains pensent d'abord à des terroristes.

    Dans les films de SF, les vaisseaux font du bruit en circulant dans l'espace alors qu'il n'y a pas d'atmosphère pour véhiculer le son.

    Dans les films d'horreur, les aliens viennent pour détruire le monde au lieu de le coloniser...(ça fait cher le voyage)

    Dans les films action/SF/horreur: les aliens qui viennent conquérir le monde ont des ordinateurs Microsoft et des claviers AZERTY/QWERTY puisque les américains arrivent à les hacker/ pirater/ désamorçer voir virusser!

    Alors j'ai envie de dire... Merci aux américains de nous faire sourire! Continuez vos films-clichés!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire