• La série qui a du mordant...

    Rosario+Vampire


    Genre: Shonen / Ecchi / action
    Public: +13 ans


    Tsukuné Kano est un étudiant raté que tout les lycées du Japon refoulent. Tous sauf un..; le mystérieux lycée Yokaï dans lequel il entre par accident. Car cet établissement est loin d'être ordinaire étant donné qu'il est exclusivement réservé aux monstres afin de leur enseigner comment vivre en harmonie avec les Humains dans leur monde.
    Tsukuné découvre vite qu'il est le seul humain de Yokaï et que ce simple état de fait peut lui coûter la vie. Dans l'intervalle, il croise le chemin de Moka Akashiya, une charmante vampire à double personnalité avec qui il va se lier d'amitié...
    La première saison de la série est esssentiellement basée sur la vie à Yokaï, la découverte des monstres, , des affrontements décoiffants et des amitiés surprenantes...
    La deuxième saison s'axe beaucoup plus sur les personnages principaux, Tsukuné et son harem de jolies amies: Moka la vampire, Kurumu, la succube sexy, Yukari la petite sorcière, Mizoré la femme des neiges ai,si que Ruby, la sorcière Senpai et Kokoa la petite soeur de Moka... Alternant un esprit bon enfant, une morale axée sur l'amitié et la solidarité, des comiques de situation et des affrontements terribles, Rosario+Vampire est une série agréable et relaxante. On s'attache aux différents personnages même secondaires comme Girei, le loup-garou pervers...

    Humour, amour, action, tout y est dans les bonnes proptions!
    Saison 1 terminée: 10 volumes
    Saison 2 en cours: 7 volumes

    Rosario+Vampire

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Hécate
    Née le 13 mai 2007, cette brave et douce minette a mis au monde plus de treize chatons en trois ans. Pour son bien-être comme celui de ses maîtres, la voici désormais opérée. Quelques souvenirs de sa progéniture (qui je l'espère vit dans de bons foyers aujourd'hui)

    barre


    Sa première portée du 15 Mai 2008
    chatons
    chatons
    chatons

    barre


    Sa deuxième portée du 23 mai 2009
    chatons
    chatons
    chatons

    barre



    Et les p'tits derniers du 16 Avril 2010
    chatons
    chatons

    Une belle lignée de chats qui s'arrêtera à cette année. Car notre gentille féline a bien gagné sa retraite de mère pour garder le rôle de gamine archi-gâtée,  de bouillote de lit pour les pieds et de patte-à-chat câlin!
    Un article qui ne sert pas à grand chose mais que je tenais à dédier à un animal que j'aime très fort et qui m'a toujours suivi dans les bonnes et les moins bonnes aventures.

    barre


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Les litté' de l'imaginaire, un genre Littéraire à part entière


    Pour beaucoup de monde, les genres de l'imaginaire ont pris leur envol (pour ne pas dire leur genèse) avec l'illustre J.R.R Tolkien et son extraordinaire univers, mais les genres de l'imaginaire font partie intégrante de notre histoire culturelle et littéraire. Certains intellectuels conformistes, conservateurs et étriqués s'empresseraient de crier au sacrilège, qu'on ne touche pas aux classiques mais c'est surtout à eux que j'ai envie de souligner cet étrange paradoxe. On ne reconnaît actuellement la plupart des genres de l'imaginaire que comme un sous-genre, un art mineur dans l'art d'écrire, parfois même une solution de facilité, alors que pour entrer dans un univers onirique, une grande imagination est de mise, et un travail plus grand encore est nécessaire pour ériger un contexte de qualité.
    Les premières épopées mythiques datent de l'antiquité gréco-latine où les héros de Troie, les Argonautes et autres fables tenaient une place importante dans la culture.
    Bien que je n'ai pas eu le plaisir de lire tout les classiques donnés à ma portée je ne pourrais que dresser une liste approximative et non chronologique de ceux qui m'apparaissent comme Fantastiques.
    Voltaire et ses contes philosophiques, telles que Candide, La Vénus D'Illes de Mérimée, La Morte Amoureuse de Théophile Gauthier, ... Et en cherchant chacun en trouverait d'insoupçonnés...

    Si les genres de l'imaginaire sont mal perçus de certains professeurs poussiéreux accrochés à leurs classicisme, c'est parce qu'ils ouvrent la porte à un monde irrationnel, imprévisible où la logique ne fait pas loi (mais pourtant pourvus d'une cohérence interne la plupart du temps, qui les rend crédibles et accessibles). Car le discours si souvent tenu par les "puristes" de littérature, qu'ils soient ou non auteurs, est qu'il est facile de créer une bonne histoire fantastique. Mais une recette n'est pas nécessairement simple dès l'instant où l'on en possède tous les ingrédients... Encore faut-il savoir quand comment et dans quelle proportions les utiliser.
    Écrire dans les genres de l'imaginaire n'est pas réservé à d'anciens rôlistes qui parlent des aventures Donjons et Dragons de leurs personnages (sans offense pour ces derniers dont je fais partie). Sorti des clichés, il existe des possibilités infinies.

    Le réalisme peut même contre toute attente être plus facile d'accès à l'écriture, car il ne demande pas de quitter les sentiers battus du quotidien, et ne requiert pas la mise en place de nouveaux repères à travers un développement contextuel poussé pour le lectorat.
    Aujourd'hui, les genres de l'imaginaire commencent enfin à être reconnus, sans toutefois être acceptés comme des genres à part entière de la littérature. Pourtant, de nombreux auteurs actuellement en plein essor, ou même déjà connus défendent fièrement leurs couleurs.
    L'écriture est par excellence un plaisir. Un auteur donne une part de lui-même en ce qu'il dédie à ses lecteurs. L'essentiel n'est donc pas de décrocher un prix mais de mettre tout son cœur dans une histoire, et d'être capable de transporter celles et ceux qui la liront par la seule force des mots.

    J'ai aussi souvent vu le reproche adressé aux litté' de l'imaginaire de ne porter aucun message réellement profond. En tant que lectrice, je ne peux qu'en déduire que les personnes qui prétendent cela n'ont pas ouvert beaucoup des livres qu'elles critiquent. Car bien souvent, les univers originaux et les contextes fantaisistes sont le terreau fertile de critiques sociétales, de plaidoyers contre les haines, de mise en garde contre les dérives d'un système, et j'en passe. Travailler une critique sociétale via un monde différent est souvent plus porteur de sens, car cela permet de mettre en exergue les points dénoncés, hors de tout repère familier qui tendrait à les banaliser. Les romans de l'imaginaire ne sont pas que de vains divertissements destinés à de grands enfants qui refusent de vieillir, cette catégorie est tellement protéiforme qu'elle englobe de nombreuses œuvres riches, profondes, diversifiées, drôles et sérieuses à la fois, engagées, intelligentes. Avec également dans la liste, quelques romans dédiés au divertissement.

    Évidemment, je serais vraiment de parti-pris si je prétendais que tout est bon, et que ce genre n'a pas aussi quelques nanars, ou quelques œuvres honteuses. Mais cela reste vrai pour tous les genres littéraires, et dépend directement du facteur humain. Il n'en demeure pas moins vrai que les litté' de l'imaginaire ont un incroyable potentiel à offrir, et ne sont pas de vaines lectures.


    Et peut-être qu'un jour les dinosaures qui font la pluie et le beau temps dans le classement des livres accepteront ce style dans leurs académies...
     
     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ace attorney

    Pour une fois il ne s'agit pas d'un thème banal puisque le héros est un... avocat, qui, tel Hercule Poirot trouve toujours le moyen de se planter là où il y a une scène de crime. Jeune novice dès le début du premier jeu, Phoenix se taille vite une réputation... et beaucoup d'ennuis.
    Malgré une base particulièrement sérieuse (milieu judiciaire et enquêtes-, ce jeu en trois opus est bourré d'humour, de personnages sympathiques touchants et bien tournés. Quoiqu'il faille parfois avoir l'esprit fondamentalement tordu pour résoudre les énigmes les plus corsées, les investigations et les plaidoireies se font toujours dans une atmosphère qui rappelle un peu un dessin animé. On aime avoir toujours une jeune et jolie co-équipière dans le jeu (comme la petite Maya, novice médium et auxiliaire de Phoenix dans une bonne partie des enquêtes)
    Créé à la base pour la Game Boy Advance, Ace Attorney a été adapté pour la Nintendo DS. Des petites musiques en midi, un graphisme 2D, le jeu n'a rien de récent et pourtant il est addictif!

    Ace attorney


    O
    n attendait le très espéré cinquième volet pour cette année où le procureur Benjamin Hunter est à l'honneur, malheureusement ce jeu n'existe pas en version française. On trouve la version américaine disponible, mais le rendu n'est pas le même quand aux jeux de mots sur les noms ou aux dialogues.
    La saga Ace Attorney reste indéniablement un des meilleurs jeux de réflexion / stratégie que j'ai pu tester sur Ninento DS!

     

    Futile mais Fun

    Ace attorney

    Ace attorney

    Ace attorney

    Ace attorney

    On attend une adaptation en manga qui sortira en France le 1er Juillet 2010!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Manhole

    Genre: Seinen policier / horreur/ suspense 
    Public: Ado/adulte

    Série en troisvolumes (terminé)

    Synopsis


    Un homme nu déambule hagard dans une allée marchande de la ville de Sasahara. Soudain, il s'écroule, terrassé par un virus aussi mystérieux que meurtrier: la filariose, contaminant dans la foulée un des passants. Et la bombe est lançée...
    Cette épidémie est-elle naturelle ou est-ce une machiavélique machination? Une incroyable course contre la montre signée Tetsuya Tsuitsui. Une course série en trois volumes dont on regrette presque l'achèvement si rapide.
    Du même auteur deux one shot policier excellents: Reset, ou un jeu vidéo mortel... et Duds Hunt, la chasse à l'homme est ouverte...

    Personnages


    • Nao Inoue

    Espace publicité


    Agent (capricieux) du bureau d’investigation de Sasahara. Elle fait équipe avec l’inspecteur Mizoguchi sur cette enquête. Elle est depuis peu dans ce commissariat. Maladroite au prime abord, cette enquête va lui donner de l'aplomb.

    • Ken Mizoguchi

    Ken Mizoguchi


    Inspecteur du bureau d’investigation de Sasahara. Inoue, avec qui il a beaucoup de complicité, et lui vont se charger de cette affaire et devoir trouver qui se cache derière tout ça. Il cherche pas tout les moyens à protéger Inoue pour qui il éprouve une affection discrète, et il prend toute la responsabilité de l'enquête sur ses épaules quitte à se mettre en danger.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Logiques des âmes

    Logiques des âmes



    Genre: Seinen horreur/exorcisme/ paranormal
    Public: averti

    Des événements très étranges dépassent de beaucoup la police nippone: une vidéo maudite circulant sur le net et tuant ceux qui la regarde, un village perdu dont les visiteurs sombrent dans la folie, un "Bagman" qui emballe ses victimes découpées dans des sacs, une morte qui vous passe un coup de fil de l'autre monde, un immeuble maudit qui pousse les gens au suicide, un dieu à la recherche d'un corps pour s'incarner...  Tout ces événements morbides faisant parti d'un plan dépassant de loin les perceptions des mortels, le service de police fait appelle à la Yuta (médium chargée de ramener les âmes des morts vers l'autre monde) Amamiku Matsuri. Traînant derrière elle le jeune flic maladroit Kimizuka Akihiko désigné comme son officiel binôme; Amamiku va mener son enquête pour résoudre cette série noire et combattre la terrible entitée qui se cache derrière la déferlance de folie meurtrière... Et affronter par la même occasion son propre destin.
    Une série courte bien ficelée en deux volumes seulement. On regrette une fin un peu trop rapide, on aime le graphisme travaillé et le caractère des personnages. Le duo Kôenji Masahiko et Mori Yukinatsu nous offre un manga d'exception à la fois surprenant et obsédant...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire