• [Réflexion]Pourquoi Destin et Libre-arbitre sont incompatibles

    Suite à une discussion très intéressante à propos de la théologie, sur la nature de ce qui est pré-destiné et de ce qui est choisi, revenons un peu sur ces concepts:

    Si l'on part du principe d'une divinité omnisciente (qui sait le passé, le présent et l'avenir), nous assimilons automatiquement le principe de Destin: si l'avenir est visible aux yeux de Dieu ou de qui que ce soit d'autre, cela signifie qu'il a été écrit ou au minimum pré-écrit quelque part. Mais si l'on part du principe de cette pré-écriture, le libre arbitre cesse d'exister puisque par définition, tout ce qui est visible au regard des Dieux pré-existe dans leur conscience.

    Pour rappel, le libre-arbitre définit la liberté de choix supposée de l'homme, le responsabilisant de ses actes. Selon les dogmes monothéistes, les hommes à leur mort seront jugés en fonction des décisions qu'ils auront pris à l'aune de leur libre-arbitre.

    Le problème, c'est que ces deux notions sont profondément antagonistes. Comprendre que si le Destin existe, il existera en tout et pour tout, et ne sera pas à géométrie variable, avec une écriture des grandes lignes et une absence d'écriture du reste (sauf si l'on oublie le principe de divinité omnisciente et que l'on veut prendre la question sous l'angle des points fixes et des points pouvant être réécrits, mieux que dans Doctor Who! Mais là encore c'est un raisonnement assez fantaisiste). S'il n'existe pas en revanche, le libre-arbitre peut tout à fait être de rigueur puisque le concept de la liberté de choix implique une écriture de l'histoire au présent.

    Donc, une religion qui dit que les Dieux voient tout mais que l'homme est responsable de ses choix est un peu portes et fenêtres dans son raisonnement, elle essaie de faire cohabiter deux notions qui s'annulent mutuellement.

    De deux chose l'une: soit il existe une ou plusieurs divinités omniscientes, et à ce moment-là, si l'avenir leur est visible, le Destin est de rigueur et nous, humbles mortels ne pouvons être tenus pour responsables de nos choix puisqu'il était écrit que nous ferions ceux-là et pas d'autres.

    Imaginer que l'humain peut échapper à son Destin revient à penser qu'un personnage de livre est capable de réécrire l'histoire à laquelle il appartient: quoi qu'il fasse, tout aura déjà été écrit au préalable par l'auteur. L'histoire du livre peut donner l'illusion que le personnage choisit sa participation au fil des événements, mais tous les choix qu'il fera auront été imaginés et rédigés par l'écrivain.

    Deuxième option,  l'omniscience n'existe pas, le Destin non plus, et nous vivons dans un perpétuel présent où l'Histoire s'écrit en temps réel. Mais en l'absence d'omniscience, peut-il y avoir jugement?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :