• [Réflexion]Qu'est-ce qui chez la Femme fait peur à l'Homme?

    Voici une question des plus intéressantes: qu'est-ce qui, chez la femme fait peur à l'homme? Bien entendu, il faut prendre cet intitulé au sens large! Mais n'y a t'il pas dans les fondements même de la plupart des religions, dans les préjugés masculins, voir dans l'attitude sociale un phénomène de rejet de la femme?

    Pour citer encore les extrémistes qui fournissent des exemples certes caricaturaux mais non pas moins réels de pensées affolantes, certains banalisent le viol et les coups chez les femmes en justifiant "c'est que quelque part, elles l'ont mérité". (cf un article toute en finesse des Intransigeants: "Une vérité que certaines femmes provoquent la violence des hommes à leur égard") Mais que vous avons nous fait pour mériter une telle sentence?

    Lorsqu'une femme porte une tenue légère mettant en avant les charmes de son corps, il n'est pas rare que les commentaires qui fusent ne soient pas toujours à son apologie "elle s'habille comme une salope", "c'est une traînée" etc. Pourtant ces messieurs ne boudent pas leur plaisir du spectacle en général, malgré souvent un certain déni. Les femmes entre elles reproduisent le même schéma de mépris et d'insultes selon les situations. Mais si un homme arpentait les rues en sous-vêtement et torse nu, entendrait-on des commentaires comme "oh le salaud", ou encore "c'est un aguicheur" ?

    Nous vivons dans un monde et à une époque où les femmes, bien que reconnues depuis quelques décennies égales à l'homme en capacités et en droits légaux n'ont de cesse de devoir faire leurs preuves, encore et encore. On peut reconnaître aujourd'hui que le statut de la femme moderne est des plus enviables comparé à ce qu'il était il y a deux siècles, et pourtant, malgré cette évolution, les mentalités demeurent difficiles à changer.

    Une autre dualité est souvent évoquée: la femme au travail. Une femme qui ne travaille pas et reste à la maison pour élever des enfants est souvent qualifiée implicitement de "profiteuse". Elle repose sur l'argent de son mari (quand elle en a un, sinon sur l'argent de l’État selon certains polémistes) et fournit en contrepartie des services qui passent pour être tout à fait naturels (Tenir la maison, faire les courses, gérer la bourse, éduquer les enfants etc). Une femme qui travaille et décroche une bonne situation n'est pas forcément tellement mieux perçue dans le contexte des préjugés. Le phénomène que peu d'hommes tolèrent que leurs compagnes gagnent plus qu'eux persiste au fil du temps. Il ne fait pas bon être "carriériste" ou "bobonne", et pourtant, ces situations n'ont rien d'extrême, de rare ou de caricaturale. Certes, il ne s'agit pas non plus d'un phénomène systématique, mais d'un ordre d'idée général quant à la position de la femme aujourd'hui. On clame l'égalité, mais au niveau des mentalités, il reste du travail...

    La question est intéressante cependant, qu'est-ce qui chez la femme fait peur à l'homme, qu'est-ce qui pourrait expliquer ce besoin de rabaissement, de négation?

    Sur le grave sujet du viol, une femme sur dix se fait agresser chaque année en France,90 % des femmes violées en France ne portent pas plainte.(Sources 1, sources 2, source 3). Dans le même registre, d'après l'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France :une femme sur 10 aurait déclaré être victime de  Violences Conjugales. (Sources) Pourquoi un compagnon bat-il sa femme? Pourquoi un homme agresse t-il une femme?

    Quid des justifications derrière du genre "mais c'est elle qui m'a allumé!" ou bien "Elle était consentante!". Combien de femmes ont été tournées de victimes en "coupables " de leur propre malheur? D'où vient ce phénomène?

    On répond souvent qu'il s'agit de troubles psychologiques, de maladie, mais il règne sur la question un réel tabou. On ne parle pas de ces choses-là. Les victimes, faisant face au règne de a honte et souvent à la culpabilisation voir dans les cas les plus extrêmes aux menaces sont souvent les dernières à en parler, et au lieu de s'inquiéter d'un tel phénomène, on le tait, on le cache.

    Certains pourraient dire que la violence est sans rapport avec le sujet, pour ma part je pense le contraire. S'il est vrai qu'il existe des femmes violentes, dans 90% des cas ce sont les femmes qui accusent la violence des hommes.

    Pourquoi? Qu'est-ce qui peut justifier une telle attitude?

    Il n'est pas besoin d'être féministe pour s'intéresser à la question, cela nous concerne tous, et concerne le bien vivre ensemble. Il n'est pas là question d'écraser l'homme, de le destituer de ses droits, seulement de comprendre ce qui chez la femme dérange l'homme d'une manière globale. Comprendre est le premier par pour soigner un problème.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :