• [réflexions]Tout passe, tout casse, tout lasse...

    C'est curieux... Comme on attribue de l'importance à des choses qui plus tard finissent par nous sembler futiles. On s'accroche parfois à des gens qui, faute de réponses ou de retour à cet intérêt finissent par devenir des éléments du décor quotidien. Et le jour où ce sont eux qui sont demandeurs, il ne reste plus qu'une compassion aimable de bon voisin à leur accorder...

    Une expression populaire dit "tout passe, tout casse, tout lasse". Bien que profondément défaitiste -surtout pour une optimiste- je trouve cette locution assez vraie. Ce qui n'est pas entretenu finit par céder à l'érosion du temps. Les relations, les objets, les projets, les loisirs... Ce que l'on met trop longtemps de côté finit un jour par s'altérer.

    Parce que nous sommes fait pour avancer, pour ne pas stagner sur une attente, sur un rêve, sur une personne, sur une envie. Ce qui semble inaccessible le devient réellement lorsque l'on y renonce. Et l'on renonce tous à des tas de choses, des tas de gens, des tas de rêves pour en favoriser seulement certains. Cela pourrait sembler un peu triste, mais finalement c'est humain. Il est impossible d'être partout à la fois. L'on ne peut pas être et avoir été. La sélection permet de se centrer plus avant sur ce qui nous intéresse, sur ce qui a du sens et de l'avenir, valeurs, relations, projets, personnes, entreprises. Une vie est trop courte pour s'attarder sur les regrets, les "et si", les futurs hypothétiques et les attentes incertaines.

    Parce que nous ne sommes pas des êtres figés: nous évoluons chaque jour, nous changeons à chaque instant, différents d'hier et aussi de demain. Et parce que ce qui nous a correspondu un jour, sans suivi dans le temps a des risques de ne plus nous ressembler un mois, un an ou dix ans plus tard. Il y a tant de choses que nous aimons et dont nous nous détachons, et il nous reste encore tant de choses à aimer, à entreprendre, à partager... Faut-il se sentir nostalgique des jours passés? Ou leur garder une certaine tendresse sans s'y attarder?

    Chacun sa solution. Personnellement je préfère regarder droit devant que vivre à reculons.

    Tout passe tout casse tout lasse... Sauf ce que l'on entretien, ce dont on prend soin, ceux que l'on protège et que l'on considère et qui font de même en retour. Ce n'est jamais qu'un cycle de plus...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :