• [SF/ Fantasy] Chats

    Postface de Didier Convard

    (album collectif intégral)

    "Quand j'étais gosse, j'habitais à la périphérie de Paris. Avec mes copains, j'allais jouer dans les ruines d'un quartier en reconstruction. On se cachait dans les pavillons éventrés, aux ombres de mystère, aux odeurs d'humidité. On se courait après et, lorsqu'on s'attrapait, on se touchait l'épaule en criant "CHAT"!

    Mômes, on ressemblait un peu à des chats devenus bipèdes. On bondissait, on détalait, souples et infatiguables... On se racontait des histoires piquées chez les adultes, les hommes à qui on essayait de ressembler, ignorant que nous en déformions l'image, encore tellement loin d'eux.

    Quand j'étais gosse, c'était un peu après la guerre que je commençais à connaître grâce au cinoche! Nous, les gamins de la zone et des ruines, nous nous jurions que nous ne ferions jamais la guerre pour de vrai. On se contentait toujours de se frapper l'épaule en disant "CHAT, t'es pris!". On s'inspirait des adultes sans désirer en épouser les travers...

    Mais le temps a recouvert la ville. Les mioches devenus grands ont élevé de nouveaux quartiers, tracé des voies, rasé des squares et fait de nouvelles guerres...

    Quelques-uns continuent de courir après de petits fantômes pour leur crier "Chat!" quand ils les attrapent. Quelques-uns, oui, traversent nos ruines... infatiguables!"

    Synopsis

    Dans un monde post-apocalyptique, l'équilibre des espèces s'est reversé. Les humains ont dégénéré et sont repassés au stade de l'homo-erectus tandis que les chats ont pris la place de la race la plus civilisée. D'allure humanoïde, ils marchent debout, s'habillent, vivent dans des maisons regroupés en villes et villages fortifiés et ont créé une civilisation pacifique basée sur la connaissance des choses de leur monde, le respect des forces de mère-nature et des Anciens. Plein de sagesse et d'une grande placidité au contraire de la brutale race des loups qui, bien qu'ayant suivi le même schéma d'évolution demeure barbare et primitive, les chats sont notamment curieux...

    Chats

     

    C'est la curiosité qui va amener le jeune Saute-Lune à partir à l'aventure hors de son village, accompagné par son maître, le vieux Traîne-Patte qui n'aura de cesse de lui enseigner la prudence et de lui faire tirer des leçons de chaque péripéties. Leurs pas vont les mener à Not'Dam, menaçée par les loups qui veulent prendre la domination de la citée des chats... Mais ce qu'ils vont découvrir là bas va dépasser de loin leur imagination...

    Chats

     

    Ce chef-d'oeuvre signé Didier Convard met le doigt sur les grandes vanités humaines, les conséquences désastreuses d'une guerre, la sagesse du pacifisme. La série en cinq volumes aurait pu s'achever sur la première trilogie, qui, malgré son message pessimiste et réaliste quant à la disparition de la civilisation humaine, se termine. Les deux derniers volumes laissent comme une impression d'ajout pour ne pas désespérer le lecteur de cette fin qui est loin du "happy-end" classique...

    Ce monde redevenu sauvage a un aspect captivant autant que dangereux. Les chats craignent les loups, les humains, devenus une sous-race dégénérée suscitent une sorte de malaise surpersticieux, et Not'Dam, coeur de ce qui fut autrefois Paris n'est rien de moins qu'une cité en ruines où la forêt a reprit ses droits... On peut y voir un retour de manivelle de Dame Nature...

    ChatsChatsChatsChatsChats

    Albums 

    • Tome 1 : Not' Dam (1992)
    • Tome 2 : Adam et Rêve (1992)
    • Tome 3 : La Ruche (1994)
    • Tome 4 : Le Village immortel (1998)
    • Tome 5 : Quand demain sera hier (2001)
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :