• [Société] A l'autre extrémité des FEMEN: le collectif Antigone

    Après l'impact plutôt marquant des FEMEN, certains groupes ont vu le jour par effet de réaction. C'est le cas, au moins en bonne partie du collectif Antigone qui s'insurge fortement de la "sexualisation" du combat de la femme. Pour les Antigones, il s'agit d'une lutte féminine et non féministe.

    Si au prime abord ce discours plutôt tempéré peut séduire, les demoiselles ne cachent pas leurs inclinaisons à la tendance du Bloc identitaire. D'un côté, les Antigones se réclament apolitiques, de l'autre, elles prennent une position évidente à l'extrême droite à travers leurs propos. Contre le Mariage pour tous, contre le féminisme, pour le conservatisme, elles défendent une image traditionnaliste de la femme et tant qu'à faire de la culture. Elles manient très bien le principe du double-langage.

    Sous certains aspects, elles sont sans doutes plus incidieuses que les FEMEN qui en cachent moins -c'est bien le cas de le dire!-. La pensée des FEMEN est brute, leurs actions aussi, mais leurs combats suivent une logique facile à retracer.

    Ce que les Antigone n'ont pas cerné, c'est qu'elles aussi sont faciles à réaffilier en dépit de leurs protestations.

    Les Antigones semblent adhérer, comme les identitaires, à une idéologie néo-païenne (non-chrétienne) qui consiste à idéaliser la Grèce antique et plus précisément Sparte. “Pour eux, la Grèce antique, c’est la société élitiste idéale, où les métèques n’avaient pas le droit de vote ; c’était un peuple fort”, avance André Dechot. Ce qui explique le port de robes blanches rappelant les toges antiques et la référence à Antigone : dans la pièce de Sophocle, Antigone tient tête à la loi de la cité dictée par le roi Créon afin d’enterrer dignement son frère Polynice. Une figure héroïque qui rappelle un autre héroïsme, celui dont les Grecs ont fait preuve en faisant face aux Perses lors de la Bataille des Thermopyles, mise en scène dans le film 300 (Zack Snyder, 2008), qui figure parmi les références de la mouvance identitaire.

    Texte de Carole Boinet pour "Les Inrocks"

    Cet extrait n'est pas piqué des vers, car si l'on suit la logique énoncée, le collectif Antigone, mouvement de pensée féminine défend un modèle... où la femme n'a pas droit à la parole! Dans la Grèce Antique, n'étaient citoyens que les hommes. Les femmes avaient au mieux le choix entre prêtresse si elles étaient chanceuses, épouses ou prostituées. Elles n'étaient pas citoyennes, ne jouissaient pas des droits des hommes, ni de la possibilité de donner leur avis!

    Alors mesdames, toujours à envier ce modèle?

    Le choix du personnage d'Antigone aussi en dit long. Jeanne d'Arc était prise, alors il a fallu se rabattre sur une autre égérie féminine. Mais pourquoi cette femme fictive, qui consacre sa vie à un mort et à un principe plutôt qu'à l'avenir et à la vie? Il y a de la dramaturgie dans cette sélection d'effigie, et un message assez funeste. L'Antigone de Sophocle était loin d'être un personnage heureux.
    Elle brave un interdit pour offrir à son frère Polynice une sépulture, se vouant ainsi à une mort certaine. Ce personnage n'est pas porteur d'espoir ou d'avenir mais d'une sombre destinée!

    Par ailleurs, pour des traditionnalistes qui prônent la "sagesse" des femmes, elles ont choisi l'image d'une femme rebelle, qui agit à contre-courant de toute les conventions sociales et force tous les interdits! Paradoxal!

    Que faut-il comprendre? Antigone, vierge et jamais mariée renonce à sa vie, à son nom, à son fiancé, à son honneur et à son avenir pour un principe. On peut y voir une forme d'ultime sacrifice...Mais pour un mouvement qui se voudrait d'avenir et d'espoir, pourquoi un choix aussi morbide? Combien de morts dans le mythe d'Antigone?

    Le collectif Antigone, ces femmes en toge blanche qui s'offrent une nouvelle virginité jouent à merveille sur les effets d'illusions et les jeux d'apparences...

    Un mouvement dont personnellement, je me méfie énormément...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :