• [Société] Ces communautés qui se tirent une balle dans le pied

    Il existe ce phénomène à la fois hypnotique et complètement inexplicable des communautés qui luttent contre elles-même. On parle peu de ce syndrome lemming qui consiste à jouer contre son intérêt premier. Qu'à la limite, au registre individuel, chacun soit disposé à renoncer à ses droits sociaux, moraux ou légaux, c'est son problème, mais ce qui est complètement délirant, c'est "pourquoi vouloir en priver les autres"? Vos vies ne vous suffisent pas? Que vous ont fait d'illustres inconnus dans la même situation que vous pour que vous vous dressiez contre leurs droits à eux?

    Comme "Women against feminism" par exemple...

    (Rappelons rapidement que féminisme n'est pas sexisme, et qu'il ne s'agit pas de la tyrannie du genre féminin sur les hommes, mais d'un idéal de complémentarité et d'égalité des deux sexes où chacun ait sa place et conserve sa raison d'être et son identité. En somme, "venez comme vous êtes", sans préjugés et sans clichés)

    Ou encore homovox pour le cas de la communauté homosexuelle.

    Dans le cas de ce dernier site, je ne peux pas m'empêcher de subodorer un fake dans la mesure où ce site a miraculeusement fleuri à la naissance de la manip pour tous, lors de la promulgation du mariage en faveur des personnes de même sexe et que ça tombait quand même très bien pour ces derniers de pouvoir arguer "regardez, même les homos sont d'accord avec nous". (Vous la sentez, l'énorme coïncidence super pratique?)

    Mais le site est peut-être authentique, et si c'est le cas, c'est triste, mais surtout inquiétant...

    A quel point faut-il être dichotomique pour protester contre les droits de sa propre communauté? Contre la recherche d'un meilleur statut pour cette dernière? Est-ce un profond malaise intérieur poussant au déni de soi? de la parfaite méconnaissance des sujets contre lesquels ces personnes se dressent? D'autant qu'il ne s'agit en rien d'une obligation mais de la possibilité d'avoir le choix. Le féminisme ce n'est pas nécessairement être une maîtresse-femme libérée sexuellement, si une femme s'y entend à être docile et soumise volontairement à son mari, c'est son droit le plus strict. Mais qu'elle ne milite pas à nier le droit de toutes les autres de pourvoir choisir une autre voie. C'est ça, le féminisme: pouvoir choisir sa vie.

    Pourquoi se dresser contre son propre intérêt? Dans la catégorie des exemples de personnes jouant contre leur profit, cette femme commentant un article où une autre dame avait payé presque un million de dollars la naissance de son bébé "on devrait faire la même chose en France pour supprimer la dette". Donc, vous commencez chère madame? J'espère que vous avez un prêt pour la naissance de N°1 et que vous avez de bonnes hanches et une santé générale potable, que votre mari ne fait pas deux têtes de plus que vous afin d'éviter les risques de césarienne... ça serait dur avec le crédit de la maison... N'oubliez pas de contracter le plus tôt possible votre emprunt pour vos prothèses de hanches, il ne faudra pas vous réveiller à 70 ans, les banques ne prêtent pas de grosses sommes aux clients jugés "trop vieux"...

    Ah, au fait, la manip pour tous ne militait pas contre la marchandisation de la vie en disant que c'était un scandale de payer pour avoir un enfant? Faudra vous expliquer avec eux du coup...

    Pourquoi vouloir réformer un des meilleurs systèmes de santé actuels que bon nombre de pays nous envient pour s'aligner sur d'autres qui en bavent méchamment sur ce plan?

    Quel est le gène Lemming de l'être humain qui le pousse à ce point à sauter sur la branche où il est perché après l'avoir sciée aux trois-quart? Messieurs-dames, quelle est votre crise identitaire pour vouloir A CE POINT vous engoncer dans une situation qui vous est franchement défavorable?

    On retrouve aussi cette tendance chez les écolos-blasés qui servent à tous les registres du "l'Homme est un con de nuisible qui devrait être éradiqué"... Euh, ouais... Passez donc devant? Pas dit qu'on vous suive...

    J'ai beau être écolo et penser qu'effectivement on nuit à notre environnement, je n'ai pas assez de pulsions suicidaires pour ce genre de logique, et surtout je ne suis pas si fataliste...

     

    Tous ces exemples pour s'interroger sur un seul phénomène, le même qui pousse toutes ces communautés petites ou grandes à aller chercher le bâton pour se faire rosser: POURQUOI? MY GOODNESS? POURQUOI?

    Qu'est-ce qui peut se passer dans vos petites têtes messieurs-dames? Qu'est-ce que le genre humain vous a fait? Qu'est-ce que les autres vous ont fait? Que vous êtes-vous fait à vous-même pour être à ce point auto-nuisibles? Est-ce que vous avez conscience que vous vous faites du mal tout seul dans le fond...? Que c'est juste super triste pour vous? Pourquoi en être arrivés là? à cause de qui/quoi? est-ce simplement par effet de masse? par dégoût de je ne sais quoi? par cynisme? Par volonté d'auto-destruction?

    Je l'avoue, vous me fascinez. Et vous me désespérez.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :