• [Société/écologie]Pourquoi je suis contre le nucléaire actuellement

     

    [Société/écologie]Pourquoi je suis contre le nucléaire actuellement

     

    En ce moment, le Nouvel Obs nous bombarde de sujets brûlants! Hier soir, sur les réseaux sociaux circulait l'articke "Sarkozy dénonce la destruction de la filière nucléaire".

    Indépendemment de mes opinions sur l'ancien président, je suis en désaccord avec les trois-quart de ses arguments et je vais ici, faire valoir un droit de réponse:

    L'ancien président Nicolas Sarkozy a dénoncé, mercredi 18 septembre, lors d'une visite en Haute-Savoie, la destruction de la filière nucléaire française "par le seul souci d'intérêts partisans".

    "Je me sens solidaire de ces milliers d'ingénieurs, d'électriciens, de chercheurs qui ne veulent pas voir le travail de plusieurs générations détruit par le seul souci d'intérêts partisans et politiques", a déclaré l'ex-leader UMP, au cours d'une cérémonie de décoration à Archamps (Haute-Savoie)

    Si c'est vrai, c'est une erreur de calcul dans la mesure où l'exploitation électrique aura toujours besoin de son lot de chercheurs, d'ingénieurs, de techniciens et on en passe. Il ne s'agit pas d'une fin mais d'une évolution. Et s'accrocher de toute ses forces "par mémoire et par respect pour le travail" me fait bien rire! La mémoire, le respect, cela fonctionne quand ça vous arrange, cher monsieur!

    Quid du travail de ces milliers de chercheurs qui anticipent pour l'avenir, qui prévoient l'âge où nous ne pourrons plus exploiter le nucléaire? Leur tâche mérite t-elle d'être traitée avec plus de légèreté? Et pour quel motif?

    Si vous respectez les uns, vous respectez les autres. Donc, vous n'avez pas à prendre parti. Cela n'est qu'une manière -à peine- déguisée de faire opposition aux décisions de l'actuel gouvernement.

    Par ailleurs, à l'instar du pétrole, cet arrêt est de toutes façons inéluctable à cause de la question de la pénurie d'Uranium, beaucoup plus proche de nous que nous avons tendance à le croire, mais j'y reviendrai.

    Loin d'être un cul de sac, la transition énergétique est un motif de recrutement car tout est encore à faire dans ce domaine, qu'il s'agisse de développement comme d'exploitation. Il s'agit de miser sur l'avenir, et non de s'accrocher bec et ongles à un passé qui s'achève inévitablement.

    "Pauvre filière nucléaire française dont nous devrions être si fiers, à laquelle notre pays doit son indépendance énergétique."

    Voilà les propos de l'ancien président. Cette fois encore, je suis en désaccord: la France n'est pas indépendante énergétiquement dans la mesure où elle achète son uranium en afrique et où elle ensevelit ses déchêts nucléaires dans d'autres pays pour ne pas en entendre parler. Si l'un, l'autre ou les deux services cessaient demain, la France tomberait dans le noir très rapidement. Donc non, il n'est pas possible de parler d'indépendance énergétique.

    [Société/écologie]Pourquoi je suis contre le nucléaire actuellement

    Je passe sur les discours alarmistes mais honnêtes et réalistes arguant des très gros risques liés à la vétusté des centrales, à leur manque de sécurité et à notre mauvaise maîtrise du nucléaire, même s'il serait bon d'en parler. Pour le moment, il est question de démenti.

    Cette filière "a fait durant toute la Ve République l'objet d'un consensus politique et cela jusqu'à une date très récente", a rappelé l'ancien président. "Elle est aujourd'hui menacée comme si la France n'avait pas assez de problèmes, qu'il fallait qu'elle détruise l'atome."

    On arrive à faire dire ce que l'on veut aux événements avec de tels raccourcis de pensée, cher monsieur Sarkozy. D'une part, il n'est pas là question de "détruire l'atome", comprendre par là que toutes les centrales ne fermeront pas demain, mais de faire une transition énergétique. Le mot "transition" est à lui seul une définition du phénomène: ce n'est pas une fin, c'est un changement. Quant à la fermeture de Fessenheim, n'est-elle pas préférable à une catastrophe majeure dont les risques croissent chaque jour, et qui rendrait la région inhabitable sur un très large périmètre?

     

    [Société/écologie]Pourquoi je suis contre le nucléaire actuellement

     

    Il est temps de cesser de faire la politique de l'autruche, de cesser de nier l'évidence. L'âge du nucléaire est derrière nous. Parce qu'il a été mal exploité -alors qu'avec un travail plus approfondi, il aurait été envisageable de sécuriser cette énergie-, parce que les français ne veulent pas d'un Fukushima sur leurs terres -trouvez m'en UN qui démente cela! Parce que l'exploitation de l'uranium trouve ses limites. Autant de bonnes raisons pour être assez adulte pour décider de passer à autre chose!

    Il y a des solutions énergétiques "propres" dans ce pays. Sans doute faudra t-il en exploiter plusieurs simultanément, mais ces énergies peuvent permettre à la France de conserver son auto-suffisance tout en étant sans danger. Bien sûr, cela ne se fera pas en un jour, et le nucléaire vivra peut-être encore une dizaine d'années, voir plus avant de connaître sa fin dans ce pays, mais de gré ou de force, cette issue est la seule possible.

    Autant être intelligent et anticiper une évolution, l'accompagner, voir la devancer que la fuir au prétexte que "on a fait ainsi toutes la cinquième République", et se retrouver à la tête d'un désastre économique et écologique sans précédent pour lequel le pays n'a pas les moyens de réagir.

    Le changement se fera avec ou sans vous, monsieur Sarkozy...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :