• [Société/féminisme] "Oui mais il y a des filles qui cherchent..."

    Les réseaux sociaux se sont enflammés récemment avec la vidéo d'une jeune fille agressée sexuellement dans une boutique, filmée par son agresseur.

    Grâce notamment à l'intervention du tumblr participatif Paye ta Schnek qui a mobilisé ses followers pour signaler la vidéo, l'affaire a été rendue visible en haute instance et des mesures ont été prises.

    Ceci étant, les sujets relayant l'information ont aussi été le cadre de nombreux commentaires incriminant la jeune fille, notamment sur sa tenue.

    Rappel de quelques principes simples:

    Le consentement: c'est le sésame, la formule magique qui rendra tout possible et sans laquelle tout action sexuelle caractérisée se transforme en agression.

    Peu importe la tenue de la personne en face: si elle ne donne pas son consentement, c'est NON.

    Si elle est touchée malgré tout, c'est une agression.

    Et si on la met en plus en cause pour ça, c'est ce que l'on appelle la culture du viol.

    Les hommes ne sont pas des animaux, ils ont parfaitement le contrôle de leurs pulsions (N.B: c'est ce qui nous distingue du reste des espèces animales), et savent tout à fait ce qu'ils font. Dans cette mesure, ils n'ont pas d'excuse.

    Un homme qui a un geste ou une remarque déplacé(e) à propos de la tenue d'une femme est le seul responsable de ses actes. A 100%

    Donc non, il n'y a pas de "oui mais en même temps elle portait une jupe". En culotte ou en jean, si une femme n'a pas dit "oui", elle n'est pas consentante. Et si elle n'est pas consentante, on ne touche pas. C'est très simple, ça ne demande pas d'avoir fait des études pour le comprendre.

    Il est triste de constater que certaines femmes relaient ce discours à travers des "oui mais je ne défends pas les agresseurs, je suis tout à fait d'accord avec vous c'est inexcusable. Mais il y a des filles qui ont des tenues indécentes!"

    STOP! Pourquoi ça ne marche pas? Parce que la deuxième partie du discours contredit la première.

    Il n'y a pas de "tenue indécentes" qui tiennent. Si un homme prend comme prétexte la tenue d'une femme pour l'agresser, il trouvera toujours un bon prétexte pour excuser son geste, et si ce prétexte n'est pas la tenue, ce sera autre chose.

    Et dès lors où l'on pointe la responsabilité de la demoiselle, même discrètement, on fait le jeu de l'agresseur qui se voit conforté, voir légitimé dans son geste "oui oui je l'ai touchée, mais elle avait un short aussi".

    SAUF QU'UN SHORT NE VEUT PAS DIRE "OUI".

    Lola le dit d'ailleurs mieux que moi:

    Et pour les plus coriaces qui ne seraient pas convaincus, disons pour faire un parallèle que vous vous faites voler votre téléphone à l'arraché dans la rue. Vous portez plainte, et là le gendarme face à vous vous répond "oui mais en même temps, vous êtes responsable, pourquoi aviez-vous un joli téléphone dans cette rue? C'est tentant pour les voleurs".

    Absurde n'est-ce pas?

    Donc, la prochaine fois que vous lirez quelque part quelqu'un arguant dans une triste affaire d'agression sexuelle que "la victime était habillée court aussi/ qu'en même temps quand on a pas de décence", pensez au consentement.

    Ce n'est JAMAIS la faute de la victime.

     

    A toi qui a subi cette agression, qui a été relayée sur internet, tu es soutenue, tu n'es pas seule, et surtout TU N'ES PAS RESPONSABLE quoi qu'en disent les gens.

    Ce n'était et ce n'est PAS de ta faute.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :