• [Société]Frigide Barjot, le culot décomplexé!

    Eh oui, encore un phénomène de société! Il faut dire que pour la douce idéaliste que je suis, les perles se succèdent et ne se ressemblent pas. Si l'affaire du bijoutier de Nice m'a tiré des larmes de désespoir, celle de Frigide Barjot m'aura plutôt fait hésiter encore hurler de rire ou rester choquée.

    Frigide Barjot veut à nouveau mobiliser les Français. Cette fois, il n'est plus question de fédérer l'opposition au mariage des couples homosexuels, mais de récolter des dons, rapporte le site de 20 Minutes, mardi 17 septembre. Assignés par la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), leur bailleur, qui souhaite les voir quitter leur logement, l'ex-tête de file de la Manif pour tous et son mari, Basile de Koch, seront entendus mercredi devant le tribunal d'instance du XVe arrondissement de Paris. 

    "Les gens qui pensent que je ne mérite pas ce traitement pourront (...) m’aider", a expliqué Frigide Barjot à 20 Minutes, annonçant la création imminente de l'Association des amis de Frigide Barjot. "Les statuts sont en préparation. Il y aura un site avec un appel aux dons", a expliqué Virginie Tellenne, de son vrai nom.

    [Extrait de Franceinfotv]

    Et dans les recommandations, cet article donne bien le ton de toute cette histoire! Pauvres riches!

    A une époque où les pauvres, entre honte et fierté n'osent pas forcément faire appel à la générosité d'autrui, ou accéder à des aides auxquelles ils auraient droit en toute bonne foi pour vivre décemment, voilà qu'une femme plus qu'aisée en appelle à la charité pour ne pas perdre son confort!

    Oui oui, son confort! Car Virginie Tellenne -son véritable nom-, n'a pas le train de vie de la smicarde moyenne! Il n'est pas ici question de la voir jetée à la rue, car cette personne possède par ailleurs un logement de 64m2 qu'elle refuse d'occuper, au motif qu'il n'y a "que" deux chambres!

    Et, tant qu'à faire, madame Tellenne désirerait rester dans le 16ème! Merci à vous, fonctionnaires de la Ville de Paris qui n'existez que pour exhausser ses moindres désirs de bien prendre ce détail en compte!

    Frigide Barjot vit comme une injustice le risque de sanction qu'elle a récolté pour abus de biens sociaux. On croit rêver! C'est le voleur, prit la main dans le sac qui pleure qu'on lui retire le fruit de ses rapines!

    Cette histoire m'a mise hors de moi. Pas particulièrement à cause de Frigide Barjot, -même si j'ai pour elle le plus plat mépris-, mais parce qu'à une époque où la crise du logement flambe littéralement, où les SDF et mal-logés se comptent en millions dans ce pays, à l'époque où de très nombreux foyers ne chaufferont pas cet hiver par manque de moyens, une femme qui ne manque de rien et qui a magouillé pour faire de l'argent ose encore en redemander! Je suis estomaquée, à en avoir la nausée. Quelle indécence!

    Pour note, Frigide Barjot, locataire d'un duplex de 173m2 dans le 16ème, face au Champs de Mars a fait héberger avec son époux Basile de Koch leur société en sous-location de leur habitation. Dans le langage juridique, cela s'appelle de l'abus de biens sociaux, et pour n'importe qui d'autre, cela aurait équivalu à une expulsion sans procès ni préavis!

    Frigide Barjot réside dans un logement au loyer déjà très inférieur aux prix du marché. Elle est en plus propriétaire d'un appartement de 64 m2 à Paris (mais où elle ne compte pas y déménager car il n'y a que 2 chambres). Pauvre chérie... On ne va pas la plaindre, qu'elle se débrouille. Elle en a bien plus au niveau capital personnel que beaucoup n'arrivent à en rassembler péniblement en plusieurs années de labeur, parfois en toute une vie.

    Quand on connaît le prix du terrain à Paris il faut être tout de même sacrément riche pour être propriétaire d'un 62m2 inoccupé ET louer en sus un appartement de 173m2!

    Par ailleurs, un calcul simple suffit à amener à déduire que madame Tellenne ne déclare pas l'intégralité des revenus de son ménage (prendre dans l'équation le prix du loyer et les montants des revenus des époux), et donc qu'il y a très certainement une grosse proportion d'argent entrant étrangement "invisible" aux yeux de l'Etat. Qui cherchez-vous à duper, madame Tellenne? En tout cas, pas moi.

    [Société]Frigide Barjot, le culot décomplexé!

    Qu'on me reparle donc de tous ces "sales assistés" qui ponctionnent l'argent public avec leur misérable RsA! Qu'on revienne me dire QUI sont les parasites de ce pays!

    Certainement pas les "vrais" pauvres, certainement pas les titulaires des aides sociales qui se débattent avec dignité dans des boulots merdiques pour mettre du pain sur la table. En matière de profiteur, je crois que la palme revient à Frigide Barjot et consort, qui demandent sans vergogne à avoir plus que ce dont ils ont besoin, juste parce qu'ils le désire!

    J'ose espérer que les "Amis de Frigide Barjot" feront chou blanc, qu'elle connaîsse enfin le juste retour des choses que devrait entraîner ce genre de malversation! Toutefois, je suis optimiste: sur tout les articles évoquant cette actualité, je n'ai vu pour les neuf dixièmes que des internautes en colère l'envoyant aller se faire pendre ailleurs! Rien de surprenant.

    Une telle initiative au plus fort d'une grave crise sociale, pour une personne qui a plus que les moyens de vivre dans l'aisance était des plus déplacées, face à une majorité de français qui se débattent tous les mois pour boucler leur budget!

    Et quand je vois les -très rares- défenseurs de cette personne asséner à la "haine de la gauche", "l'acharnement" et "la vengeance", j'en ris à m'en faire mal aux côtes. Si Mme Tellenne récolte une haine quelconque, je doute qu'elle soit à la couleur d'un parti, mais en revanche, je ne doute pas qu'elle soit méritée. Par son action, elle écrase tous les autres demandeurs plus humbles qui, EUX, auraient VRAIMENT BESOIN d'un logement!

    Quant à raccrocher cette histoire au Mariage pour Tous, c'est hors sujet.

    Pour reprendre vos propos, moi je pense que vous ne méritez pas cela, madame Tellenne: je pense que vous méritez d'aller postuler au Pôle pour l'Emploi, à prendre le premier travail qu'on vous donnera, je pense que vous méritez de devoir vous retrousser les manches et de gagner l'argent au lieu de le quémander au bon coeur de personnes moins aisées que vous. Vous n'êtes en rien plus méritante que les autres, vous n'avez en aucun cas plus de droits que le français moyen.

    Mettez-vous donc au TRAVAIL, comme tout le monde!

    [Société]Frigide Barjot, le culot décomplexé!Ecoutez-les, madame Tellenne, tous ces bons français que vous avez voulu galvaniser à vos Manifs inutiles! Ecoutez bien ce qu'ils vous disent!

    Et prenez-en de la graine!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :