• [Société] La santé, c'est pas gratuit

    Aujourd'hui, sur un article à propos de la gronde des dentistes au sujet de la loi santé, j'ai lu une phrase qui m'a fait bondir:

    " La santé, ce n'est pas gratuit"!

    Ainsi le revendiquait fièrement un homme, pour arguer grosso modo que si les gens veulent se faire soigner, ils n'ont qu'à payer un point c'est tout...

    Et là, le choc en même temps que la révélation: dans un monde où tout s'achète, nous ne disposons même pas de nous-même...

    Oui, bon, les soins payants ça ne date pas d'hier, on pourrait remonter loin dans l'Histoire pour voir ce que les médecins des différentes époques en diraient!

    Le problème de ce système, c'est qu'il fait une sélection par l'argent, et que ce ne soit pas nouveau ne signifie pas que c'est bien. Parce que c'est une sélection inégale qui ne répond pas aux besoins mais à des critères financiers.

    Alors autant ne pas tirer sur l'ambulance quand même: en France, nous avons le meilleur système de santé du monde, avec un accès aux remboursements facilité, et une très bonne prise en charge en médecine généraliste (moins bonne dans certaines spécialités, mais c'est déjà plus que dans de nombreux pays). Nous avons la chance de pouvoir être pris en charge rapidement, avec des équipements modernes et du personnel qualifié, ce qui n'est pas du tout négligeable.

    Dans l'ensemble, les soins vitaux sont accessibles (dans l'ensemble). Pourtant, pour tout ce qui est plus spécifique, comme les prothèses dentaires (qui ont le même intérêt que l'on soit cadre supérieur ou employé au SMIC dans un supermarché), c'est le porte-monnaie du patient qui fera la différence... quand il le pourra. Résultat de l'opération: beaucoup de personnes à revenus modestes ne se soignent pas. Même combat sur les soins ORL et orthopédique etc...

    La question est économique, mais surtout éthique: si nous naissons libres et égaux en droits, pourquoi n'avons-nous pas tous accès au même traitement médical? Pourquoi une partie de ces soins sont-ils déterminés par les revenus de la personne qui les requièrent? Évidemment, on pourra me répondre que le système parfait n'existe pas, ou bien "mais ça a toujours marché comme ça", que ça ne serait pas plus juste ni plus éthique pour autant.

    Le système n'est pas parfait mais il peut être amélioré, pourquoi alors se contenter de ce qu'il est avec fatalisme en se disant "c'est la vie"?

    Pourquoi ne pas finalement défendre une évolution vers quelque chose d'un peu plus équitable...?

    Pour note, j'ai de sérieux doutes sur la viabilité de la loi santé, qui semble avoir de bons principes, mais pas forcément le nez dans la réalité au niveau causalité... L'intention est peut-être bonne au départ, mais est-ce que ça suffira...?

    Je préfère imaginer que cette loi n'est pas une fin en elle-même mais le prototype d'un projet qui sera affiné dans le temps, en tenant compte des voix des professions concernées et de l'accès à tous aux soins, même spécialisés.

    La santé, ce n'est pas gratuit?

    Peut-être.

    Mais l'argent ne devrait pas déterminer qui peut ou non se soigner.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :