• [Société]Les dinosaures existent: de ma rencontre avec un réactionnaire

    Traiter quelqu'un de réac' connote le discours au départ, mais quand c'est de cette manière que s'auto-qualifie la personne, que faut-il faire?

    Sur le sujet d'actualité du Huff Post à propos de la dernière (mais pas la moindre) frasque de Christine Boutin, les réactions fusaient, habituelles, s'indignant de son intolérance et de sa récupération d'un dogme à des fins politiques. Habituelles vous dis-je. Jusqu'à celle-ci:

    "Elle vaut bien mieux que vous tous. Il suffit de la connaître en privé, c'est une femme sympathique. Sur les plateaux télévisés elle a l'air austère, mais, en vrai elle est bien plus empathique et ouverte que vous tous ici réunis. Les "pov dingues" c'est vous car vous reprochez à Christine d'être "intolérante" mais parallèlement vous ne la tolérez pas... Donc c'est qui les intolérants ici? Quant à son mariage avec son "cousin" il n'y a pas de quoi faire un flan. Dois-je vous rappeler que dans certaines cultures, c'est le père, l'oncle ou le frère qui doit dépuceler une femme lorsque celle-ci atteint la puberté? Dois-je vous rappeler que même en France cela se pratiquait dans les campagnes, il n'y a pas si longtemps? Je suppose que ceux qui crachent sur Mme. Boutin sont des partisans du mariage homo, et de la Gay Pride. Donc pour vous, il est normal qu'un homme galoche un autre homme en pleine rue et qu'ils défilent sur un char en train de faire l'hélicoptère avec leur b***e, mais ça vous choque que Christine et son cousin soient ensemble? Un peu de cohérence! Si on admet qu'une femme puisse aimer une autre femme, pourquoi ne pourrait-elle pas aimer son cousin? Eux au moins, ils s'aiment et ne sont pas divorcés et ne s'insultent pas par avocats interposés. Combien d'entre vous peuvent se vanter d'être avec la même personne depuis plus de trois décennies? Balayez devant votre porte, mes amis. Chacun son métier, les vaches seront mieux gardés."

    Sans dec', "dans certaines culture, le père/oncle/frère viole sa fille/nièce/sœur donc la consanguinité c'est cool"? Sont-elles enviables, ces cultures? (pour un pro-patriarcat sûrement!) Non parce que c'est facile, on prend une tradition chez ceux-ci, un rite chez ceux-là et après on prêche la souveraineté d'un pays qu'on dit vouloir garder pur en bon petit intégriste. Cohérence vous dites?

    Un peu choquée, je lui réponds lorsqu'il évoque l'intolérance dans les réactions des lecteurs, que Christine Boutin ne fait pas figure de référence en matière de tolérance, lorsqu'elle milite contre le droit des femmes à disposer de leurs corps, celui des homosexuels de se marier, celui des non-catholiques de croire à leur envie. Et de lui expliquer que le rejet de C Boutin est en réalité le rejet de ce qu'elle s'est fait forte de représenter: le rejet.

    L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais mon interlocuteur a tenu à répondre:

    "Et moi, je suis fier d'être réac. Vous me dites que je suis "moyenâgeux", je ne sais comment vous remercier. Si vous associez ma personne à la période des cathédrales, des chevaliers et de l'amour courtois, alors ma vie vaut bien la peine d'être vécue, et je vous en sais gré. Etre moyenageux est le meilleur compliment qu'on puisse me faire. C'est si vous me disiez "vous êtes normal" que je m’inquiéterais."

    (N.B Ici le terme "réac'" est bien une auto-qualification au sens où personne parmi ses interlocuteurs ne l'a qualifié ainsi)

    Ah... être fier d'être adepte de l'époque de la Peste bubonique, des horreurs de l'Inquisition, du droit de cuissage, du recul de la science face à la religion (thèse de l'héliocentrisme, idée que la terre est plate, méconnaissance du corps humain et pauvreté des connaissances médicales). Oui, bon bon, je sais, plus de mille ans de Moyen-Âge, on ne peut pas le résumer à cela, mais les deux facettes aussi contradictoires soient-elles n'en sont pas moins vraies. Le Moyen-Âge a eu ses bons et ses mauvais aspects selon ce que l'on observe. Mais l'amour courtois était réservé à la noblesse, les chevaliers n'ont pas toujours fait que de belles choses, les cathédrales ont connu leur lots de morts à la tâche.

    Mais surtout, comment considérer cette vision du monde comme "normale"? (la norme n'existant que comme idée reçue du reste). Le reste de l'argumentation de cette personne m'a mise sur la voie: vœu de retour à la royauté, interprétation presque pugnace de la religion (Commençant par "le christianisme n'est pas la religion des hippies égalitaristes souriants mais celle du glaive spirituel et du glaive temporel." et se terminant par  "Jesus ne siège pas au Vatican, mais dort par terre, marche pieds nus et se baigne dans l'eau froide. Bref, un homme un vrai.")

    "Un homme un vrai?" Okay messieurs, vous avez reçu le message? Si vous voulez avoir le droit de revendiquer vos bijoux de famille, brûlez vos lits, jetez vos chaussures et résiliez l'abonnement sur l'eau chaude! Ah ben on a la virilité qu'on mérite heh!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :