• [Société]"Quand Marine passera, vous allez le payer..."

    Je suis interloquée.

    Un article reltivement banal sur Jean Roucas abandonné par sa troupe suite à ses accointances avec le Front National a déchaîné un tumulte incroyable dans ses commentaires. Depuis l'affaire du bijoutier de Nice, j'en étais venue à me dire que la masse populaire perdait tout sens commun et toute notion de mesure, mais j'ignorais encore jusqu'à quel point.

    Outre le fait divers, cet article a été un socle fantastique pour que le Front National montre un visage peu flatteur.

    Les échanges ne sont pas cordiaux et se font souvent à coup d'insultes, dont force est de constater qu'elles viennent pour la majorité des défenseurs du Front National. Ils hurlent au scandale, en appelle à Marine pour "remettre de l'ordre en France". L'ordre par le vide s'entend.

    " Riez, bientôt vous le regretterez" Cette sentence revient comme un leitmotiv avec quelques variantes plus ou moins incisive au fil des commentaires. Le ton est clair "Vous qui ne votez pas FN, nous vous ferons payer quand notre égérie sera au pouvoir".

    On sent la menace du croque-mitaine avide de dévorer les enfants désobéissants, mais cette fois, la menace est plus grave car sérieuse et autrement plus malsaine. Cela sent la vengeance d'aigreurs refoulées, la haine de l'autre et de sa différence, fut elle de culte, ou de pensée. Certains attendent que Marine que son cheval blanc mette tous ceux qui ne pensent pas FN hors de France tout en beuglant "vive la liberté" trois mots plus tard, d'autres en appellent à une violence tangible, à une rancoeur dangereuse. "on leur fera payer"! Payer? Pourquoi? Pour avoir une opinion?

    Une femme dit être contre le droit d'expression comme "conviction politique", je la reprends avec humour sur le fait qu'elle use de ce fameux droit pour donner son avis, et qu'il est un droit constitutionnel inaliénable et non une conviction politique. Et le ton s'emballe malgré mes réponses calmes. Insanités, insultes, menaces... C'est un véritable malaise qui se dégage des propos des partisans du Front National.

    Certains retournent les arguments qui leurs sont opposés de manière involontairement caricaturale, en accusant "l'UMPS" (qui selon eux regroupe tout ce qui n'est pas eux sans prendre en compte les autres partis) de sectarisme, de pensée unique, d'intolérance, d'incitation à la haine... Un plaidoyer qui ne manque pas de piquant venant des mêmes personnes qui traitent ouvertement Taubira d'animal, qui crachent sur "les sales roms", "les sales immigrés", "les sales pédés" et d'autres termes tout aussi doux et charitables à l'encontre de leurs frères humains.

    L'ensemble assénait aux internautes face à eux des considérations comme "socialopes" (pour les autres partis ça fait plaisir), "collabo" (collabo de quoi? Mystère!), "sales coco" etc etc. Plus du dialogue depuis longtemps, et même plus de la recherche de discussion. Simplement du règlement de compte.

    Certains tentaient de réécrire l'Histoire -comme souvent- en dorant le blason du front national de gloire dans la Résistance durant la Deuxième Guerre Mondiale. En dépit de tout ce que l'on peut apprendre dans les livres d'Histoire, ou en s'éduquant un peu. Ah oui, mais ils vous expliquent que c'est de la diffamation et que l'Histoire a été modifiée à leur désavantage! Comme c'est pratique...

    On passe sur l'éternelle réplique "oui et Hitler était un socialiste, et pan dans vos dents!" Enfin dans Nazi il y a le mot NATIONAL aussi hein... Et ce parti ne correspond à aucun ayant existé en France. Mais si l'on regarde ses idées et son programme, son digne héritier reste le FN et de loin...

    Des propos globalement violents, brutaux appelant à s'incliner ou se préparer au pire, à cause que quand Marine sera au pouvoir, elle vous bottera le train à tous et vous allez pleurer votre mère!

    Je ne sais pas à quoi ils pensent, mais comme argument électoral, on a vu mieux... Ce n'est pas une campagne basée sur l'intelligence....

    [Société]"Quand Marine passera, vous allez le payer..."

    Ce qui me rassure, c'est que même si -malheureusement- le FN a connu un pic de popularité, les politiques de droite flirtant de plus en plus avec les extrêmes sont en train de disperser les voix, et qu'il reste -heureusement!- assez de monde pour ne pas désirer mettre les doigts dans les tisons d'un incendie certain.

    Ne laissons pas le FN prendre de l'ampleur, éteignons ce feu de prairie avant qu'il n'embrase notre pays pour ne laisser derrière lui que de la cendre et des regrets...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :